La liberté sexuelle et l'abolition des limites entre hommes et femmes
Le contraire est la culture romaine qui domine actuellement l'Europe moderne. Ils sont d'accord avec tout sauf deux ou trois sujets qu'ils ne peuvent pas tolérer dont l'un qui est probablement le plus important, est la nécessité d'une discipline dans les relations entre hommes et femmes, et une maîtrise de soi face à ce qu'on appelle "la liberté sexuelle". Ils sont très résistants sur cette question par rapport aux autres questions où ils font preuve d'un grand laxisme. De leur point de vue, ceux qui insistent sur la nécessité d'une discipline dans ce domaine, sont des réactionnaires. Si dans un pays, les femmes sont séparées des hommes, ce sera le signe d'un manque de civilisation. Ils ont raison car il n'y a rien d'autre à attendre d'une civilisation qui a été construite sur les ruines de la civilisation romaine. Mais c'est une erreur du point de vue des valeurs et c’est l’inverse qui est juste.[1]
Aujourd'hui, les Iraniennes sont beaucoup plus actives que dans le passé dans le domaine de la science, de la politique, de l'art et des activités sociales, mais ces choses sont secondaires pour les esprits et les idéologues occidentaux, et dans les idéologies introduites par les sionistes et les puissances colonisatrices. Le problème est ce que l'Iran islamique rejette catégoriquement une absence de limites dans les relations entre hommes et femmes, la destruction de la dignité humaine des femmes, ou de les transformer en objets de plaisir ou en consommatrices de produits de luxe.[2]
En Occident, l'absence de limites dans les relations entre hommes et femmes, et de distance entre hommes et femmes par le biais du Hijab, sont des choses courantes dans les relations sociales. Je ne dis pas que dans les pays occidentaux tous les gens sont corrompus. Non, nous ne prétendons pas une telle chose ni n’accusons les gens de cette manière. Ce serait une erreur d'ailleurs. Il y a sans aucun doute, des hommes et des femmes respectables en Occident mais la liberté sexuelle domine dans les sociétés occidentales. La liberté sexuelle est en Occident, une norme culturelle et une chose permise.[3]
Une vision erronée qui instrumentalise et méprise la femme
Le regard porté sur la femme dans les régimes non islamiques a toujours été un faux regard comme on le voit aujourd'hui, en Occident. Il est possible que certaines femmes aient obtenu un poste important dans les régimes occidentaux, mais la vision générale que la culture occidentale a de la femme, est restée la même. Dans cette vision, la femme est considérée comme un instrument et n'est pas respectée.[4]
La contrebande et la traite des femmes
Selon un rapport qui a été publié dans le monde, je pense par un centre officiel de l'ONU, la traite des femmes est le commerce le plus en hausse dans le monde. Il y a quelques pays qui sont les plus visés dont le régime sioniste. Ils attirent les femmes et les filles des pays pauvres d'Amérique latine, des pays asiatiques et de certains pays pauvres européens, par des promesses de mariage ou de travail, et les livrent à des centres dont les noms et les activités font trembler.
Des statistiques parues la semaine dernière sur la violence conjugale, ont montré qu'un tiers des femmes dans le monde, sont battues par leurs maris ! A mon avis, cela est pitoyable et honteux. Cette violence existe principalement dans les pays industriels et soi-disant civilisés.[5]
L’attrait sexuel féminin utilisé pour se faire une personnalité dans les sociétés occidentales
En ce qui concerne la position des femmes dans la société ou dans la vie, peu importe comment vous l’appelez, le problème est qu'ils ont progressivement créé une inégalité entre les bénéficiaires et les producteurs de bénéfices. Ils ont divisé l'humanité en deux catégories, celle des hommes qui sont les bénéficiaires et celle les femmes qui sont les productrices de bénéfices. Cette idée s'est progressivement implantée par divers moyens et propagandes, en plusieurs décennies et peut être plus, même une cent cinquantaine d'années, je ne sais pas et cela exige des recherches, dans les sociétés occidentales et plus tard, dans les autres sociétés. Ils ont présenté la femme comme une créature dont les hommes doivent profiter. Par conséquent, si une femme veut se distinguer dans les sociétés occidentales, elle n'a pas d'autre choix que de faire usage de son attrait sexuel. Même dans les réunions officielles, les femmes doivent se présenter d'une façon agréable à ceux qui sont destinés à en profiter, c'est-à-dire les hommes.[6]
L’interdiction du hijab dans les pays européens et le manque de respect à la démocratie, à la liberté et à l'opinion publique
Ils mentent. Ils n'ont aucun respect pour la démocratie, la liberté et l'opinion publique. L'interdiction du hijab dans les écoles dans certains pays européens, en est un bon exemple. Ils ne permettent pas aux filles de porter un foulard à l'école.[7]
Octroi du droit de propriété aux femmes pour se procurer une main-d'œuvre à bon marché
Mesdames, en particulier les jeunes demoiselles qui veulent réfléchir sur ces questions, doivent accorder une attention particulière à ce point. Même quand ils ont décidé de donner le droit de propriété aux femmes en Europe, selon l'analyse minutieuse des sociologues européens, leur objectif était de combler le manque d'ouvriers dans les usines et les centres industriels qui commençaient à utiliser les techniques modernes. Il y avait un sérieux besoin d'ouvriers en Europe. Par conséquent, afin d'encourager les femmes à travailler dans les usines et pour se fournir la main-d’œuvre nécessaire, avec bien entendu des salaires moins importants pour les femmes, ils annoncèrent que les femmes devaient profiter du droit de propriété. Ce n’est qu’au début du 20ème siècle que le droit de propriété a été donné aux femmes. C'est l'attitude radicale, malveillante et oppressive que l'Occident et l'Europe ont eue envers les femmes.[8]
La vision erronée et la mauvaise compréhension du statut de la femme dans la société issue des protocoles des intellectuels sionistes
En ce qui concerne la question des femmes dans la société, il y a deux enjeux essentiels. …. L’un des problèmes est le malentendu et la mécompréhension à propos de la position et du statut des femmes dans la société. Cette mauvaise interprétation a commencé en Occident et ce n'est pas une question très ancienne. Ceux qui ont dit que cette question existait dans les protocoles des intellectuels sionistes ne se sont pas trompés. Si nous regardons attentivement, nous verrons que ces fausses idées sont apparues en Occident il y a seulement 100 ou 150 ans, et se sont étendues dans d'autres sociétés, y compris les sociétés islamiques. Comme d'autres questions, celle de la femme a été utilisée par des gens profiteurs. Dans le monde et les médias internationaux, depuis des années, ceux qui n'ont aucun respect pour la valeur de la femme et de l'être humain, et ne lui accordent qu'une valeur monétaire car l'argent joue malheureusement un rôle important dans la civilisation actuelle de l'Occident, ont fait de la question de la femme un outil et un moyen de profits. Ils discutent, lancent des débats et des propagandes qui tentent l'opinion publique et la mettent face à un grand dilemme.[9]
L’abus de la femme pour des objectifs personnels
Afin de façonner les femmes comme ils le veulent, les Occidentaux doivent constamment créer de nouvelles modes pour garder les yeux, les cœurs et les esprits occupés à des choses superficielles et insignifiantes. Quand une personne occupée par de telles choses, aura-t-elle le temps de s’occuper des vraies valeurs?[10]
Ceux qui ont éliminé les limites nécessaires entre les sexes et ont encouragé la corruption sexuelle dans leurs actions, leurs discours, leur propagande et leur philosophie, sont responsables. Compte tenu de l'esprit de domination et de la force des hommes, les femmes ont été opprimées et leurs droits ont été violés. Les femmes ont été utilisées comme un outil et un simple objet, pour faire connaître et vendre leurs produits. Regardez les revues occidentales, ils y dénudent une femme juste pour vendre un produit. Est-il vraiment possible d'agir de façon plus insultante envers une femme ? Ils devront répondre de leurs actes.[11]
Les politiques et les stratégies pour renforcer cette vision erronée et méprisante de la femme
Si dans une société, on interdit aux femmes de s'exhiber et de se maquiller dans les lieux publics, ils vont créer tout un tumulte. Mais le contraire, c'est-à-dire, la promotion de la nudité et de l'exhibitionnisme, ne pose pas de problème. Quand une société encourage les règles morales et interdit aux femmes le maquillage, les machines de propagande de l'Empire médiatique se mettent en mouvement. Cela montre qu'il y a une culture, une politique et une stratégie qui ont été suivies depuis de nombreuses années pour consolider cette conception fausse et insultante de la femme. Malheureusement, ils ont réussi et vous voyez qu’en Occident, ils expriment ouvertement leur opposition à Le Hijab.[12]
La trahison des femmes en Occident par le moyen de la débauche et de la perversion
Les Occidentaux devront répondre du mal qu'ils ont fait aux femmes. La civilisation occidentale n'a rien apporté aux femmes. Si elles ont fait des progrès scientifiques, politiques et intellectuels, elles le doivent à elles-mêmes. Les progrès de ce genre leur appartiennent où que ce soit, en Iran ou dans d'autres pays. Ce que les Occidentaux ont encouragé et sur quoi la civilisation occidentale s'appuie, est la propagation de la débauche et de la perversion. Ils ont conduit la femme vers la perversion sans améliorer la situation de la famille.[13]
L'oppression des femmes par le biais de la liberté sexuelle
Je vous l'ai dit à plusieurs reprises et je le répète fermement maintenant que c'est l'Occident et non l’Islam ou la République islamique qui doit répondre de ces violations des droits des femmes. Ceux qui ont éliminé les limites nécessaires entre les sexes, qui ont promu la corruption sexuelle dans leurs actions, leurs discours, leur propagande et leur philosophie, doivent être tenus pour responsables. Le résultat est que, compte tenu de l'esprit de domination et de la force naturelle des hommes, les femmes ont été opprimées et leurs droits ont été violés.[14]
L'obligation de la nudité est une infamie et un manque de respect envers les femmes
Ceux qui sont les plus injustes envers les femmes se mettent à parler des droits des femmes et nous accusent d'avoir imposé le port du voile alors qu'eux, ils ont imposé l'interdiction du Hijab. Ils empêchent les étudiantes d'entrer à l'université parce qu'elles portent un foulard et nous accusent d'avoir imposé Le Hijab. Nos lois vont dans le sens du respect des femmes alors que leurs lois elles, attestent un manque total de respect envers elles. Il y a beaucoup d'autres calomnies de ce genre en Occident contre nous.[15]
Encourager les femmes à se maquiller au nom de la liberté sert la liberté des hommes et non celle des femmes
La mauvaise éducation occidentale sous le règne des Pahlavi, a poussé les Iraniennes à se tourner vers le maquillage, le luxe, les ornements inutiles et l'étalage de leur beauté qui sont d’ailleurs tous des signes de machisme. Un des signes du machisme chez les Occidentaux, est que les femmes doivent plaire aux hommes. Ils disent que les femmes doivent se maquiller afin que les hommes puissent jouir de leur beauté. C'est du machisme et non la liberté des femmes. C'est en réalité la défense de la liberté des hommes. Ils encouragent les femmes à abandonner Le Hijab, à se maquiller et à s’exposer aux hommes pour qu'ils prennent plaisir à les regarder.[16]
Ce que la culture corrompue occidentale a favorisé dans le monde au nom de la liberté des femmes, est l’exposition des femmes à une exploitation sexuelle et une utilisation de la part des hommes pour leur plaisir. Est-ce une liberté pour les femmes ? Dans le monde ignorant, inconscient et malavisé de l'Occident, ceux qui prétendent défendre les droits de l'homme sont en fait les violateurs des droits des femmes.... L'oppression dont les femmes ont souffert dans la culture occidentale, et les idées erronées sur la femme dans des œuvres culturelles et littéraires occidentales, sont sans précédent dans toute l'Histoire de l'humanité. Les femmes avaient aussi été opprimées dans le passé mais cette oppression généralisée et globale, est propre à l'époque contemporaine et est l’apport de la civilisation occidentale. Ils ont fait des femmes un objet de plaisir pour les hommes, sous des slogans de libération féminine. Ils ont donné en effet aux hommes moralement corrompus, la liberté d'exploiter les femmes. Les femmes ont été opprimées non seulement dans les milieux industriels et d’autres domaines, mais également dans l'art et la littérature. Remarquez comment les femmes sont considérées aujourd'hui dans les histoires, les romans, les peintures et d'autres œuvres artistiques.[17]
Le mépris des femmes et l’exploitation de son attrait physique
Le monde corrompu occidental a tenté d'imposer une vision de la femme, mauvaise, erronée et dégradante. Ils ont essayé de faire croire aux femmes que pour développer leur personnalité, elles devaient être aguichantes et agréables aux regards masculins. De quelle personnalité s'agit-il ? Ils veulent que les femmes renoncent à leur Hijab et à la pudeur, et utilisent leur attrait physique pour plaire aux hommes. Est-ce une humiliation ou un signe de respect envers les femmes ? Influencé par les éléments sionistes, le monde occidental, ignorant et ivre, a défendu cette idée en prétendant qu'il s'agissait d'un signe de respect envers les femmes et certaines l'ont naïvement cru.[18]
La présence des femmes dans la diplomatie ne peut aucunement compenser ces humiliations
Dans la culture occidentale et dans le monde occidental, les femmes ont été entraînées dans la corruption morale. Elles ont été humiliées. Elles ont été méprisées. Laisser les hommes et les femmes travailler ensemble dans le domaine diplomatique ne compensera pas les préjudices que les femmes ont subis en Occident en devenant des objets de plaisir et de volupté.[19]
L’Occident doit être remis en question sur le plan théorique et pratique
Aujourd'hui, c'est le monde occidental qui doit être remis en question sur le plan théorique et pratique, et répondre à l'opinion publique. Le monde occidental doit être tenu pour responsable du massacre des petits enfants palestiniens, de la violation des droits des femmes et de la dignité féminine, de la violation du droit des nations dans le choix de leur destin et l'utilisation de leurs richesses, et de leur droit à la liberté.[20]
La nécessité de protester contre la vision et les injustices occidentales
Il est nécessaire de définir le statut des femmes et de réagir de manière sérieuse à la propagande de l'Occident. Concernant la question des femmes, c'est à l’Occident de nous rendre des comptes. C'est l’Occident qui opprime et humilie les femmes, et a causé la dégradation de leur statut social. Au nom de liberté, d'emploi et de postes de responsabilité, les Occidentaux mettent les femmes sous pression mentale, psychologique et émotionnelle, et manquent de respect à leur personnalité et leur statut. Ce sont eux qui doivent répondre de leurs actes. La République islamique a la responsabilité de clarifier et de présenter ouvertement ses positions sur la question de la femme. Les positions de la République islamique sont essentiellement une protestation contre le point de vue de l'Occident et l'oppression occidentale. C'est alors que les questions du hijab et des relations entre hommes et femmes, trouveront tout leur sens.[21]
L'adoption d'une position active face aux intimidations internationales
Un autre point est la nécessité d'une position offensive face aux agresseurs internationaux. Parfois, les pouvoirs dominateurs nous accusent de telle ou telle chose et nous tentons de montrer leur erreur mais parfois ils adoptent une attitude agressive. La meilleure défense dans de telles circonstances, est l'attaque. Les arrogants mondiaux ont beaucoup de points faibles …. Leurs erreurs doivent leur être exposées avec force et nous devons leur demander des comptes. … Nous avons nos propres positions et nous avons aussi nos propres revendications en ce qui concerne les droits des femmes et les droits humains fondamentaux. Nous avons des positions précises sur ces questions et nous n'avons pas à répondre aux autres. Personne n'a le droit de nous remettre en cause ou de nous accuser injustement. La politique du gouvernement actuel est une bonne politique. C'est cet esprit révolutionnaire qui fera éclater la vérité.[22]
Si nous nous contentons de voir laquelle de nos politiques déplaît aux étrangers, nous ne ferons pas beaucoup de progrès. Le monde n'approuve même pas notre présence, il n'approuve pas le fait que vous ne portiez pas de cravate et que vous ne consommiez pas la plupart des aliments et des boissons courantes dans le monde. Le monde n'approuve pas le vêtement des musulmanes. Pourquoi devrions-nous prêter attention à ces choses ? Il y a environ 27 ans, lors d'une réunion avec des étudiants, quelqu'un m'a demandé comment je pouvais défendre mes positions. J'ai dit que je n'étais pas censé défendre mais attaquer. Notre position n'est pas une position défensive. En ce qui concerne les Droits des femmes et d'autres questions, nous devons adopter une position offensive. Le monde doit nous rendre des comptes. Dans ces domaines, ce sont les matérialistes qui font fausse route et ils ont eux-mêmes, c'est-à-dire leurs intellectuels, commencé à le comprendre. Ils commencent à comprendre les conséquences de leurs égarements et à admettre qu'ils ont eu tort. Certains d'entre eux ferment les yeux sur ces problèmes. Pourquoi devrions-nous avoir honte quand ils disent du mal de nous?[23]
L'Occident doit être tenu responsable pour l’oppression et les humiliations imposées aux femmes
Nous attendons des explications de la part monde occidental pour l'humiliation que les femmes ont subie au cours des derniers siècles jusqu’à aujourd’hui. En Europe et dans les pays occidentaux jusqu'à une date récente, les femmes n'avaient aucune indépendance économique. J'ai donné des chiffres exacts et j'en ai discuté lors d'un discours, je crois que c'était lors des sermons de la prière du vendredi, il y a quatre ou cinq ans. [24]
Quant à la question des droits des femmes, mes chères sœurs, chères filles et chères étudiantes, je vous l'ai dit à plusieurs reprises et je le répète fermement maintenant, que c'est l'Occident et non l’Islam ou la République islamique, qui doit répondre de la violation des droits des femmes.[25]
Le monde occidental a trahi l'humanité en général et les femmes en particulier
Nous attendons des explications. Quand je dis «le monde", je veux dire le monde occidental. C’est nous qui devons accuser le monde occidental d'avoir trahi l'humanité en général et les femmes en particulier en faisant glisser les hommes et les femmes dans une société hyper sexualisée, en attisant les instincts sexuels sans aucune réserve, et en encourageant les femmes à s’exhiber dans la société.[26]
Nécessité de changer de point de vue envers les femmes et de les considérer comme des êtres humains hautement évolués
Il faut considérer les femmes comme des êtres humains évolués et de valeur, pour pouvoir comprendre leur niveau de perfection, leurs droits et leur liberté. Il faut considérer les femmes comme des créatures qui peuvent être une source d'amélioration pour la société par le biais de l'éducation d'enfants vertueux, pour comprendre quels sont leurs droits et leur liberté. Il faut considérer la femme comme l'élément essentiel de la famille. S'il faut un homme et une femme pour constituer une famille et s’ils ont tous deux un rôle dans la famille, la paix et la tranquillité de l'environnement familial dépendent des femmes et de leurs capacités féminines. Il faut considérer les femmes de ce point de vue pour comprendre comment elles peuvent atteindre la perfection et quels sont leurs droits. [27]
Notes :
1- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 25 Décembre 1991, lors d'une réunion avec un groupe de femmes à l'occasion de l’anniversaire de naissance de Fatemeh Zahra (sa)
2-Partie du message du Guide suprême publié le 25 Octobre 1989 aux participants du séminaire sur la femme dans l'optique de l'Imam Khomeiny (ra)
3-Partie du sermon du Guide suprême, prononcé lors de la prière du vendredi le 30 Mars 1990 à Téhéran
4- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 20 Octobre 2009, lors d'une réunion avec des femmes chercheurs du Coran
5-Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 22 Mai 2011, lors d'une réunion avec les femmes saillantes iraniennes
6- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 22 Mai 2011, lors d'une réunion avec les femmes saillantes iraniennes
7- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 5 Juillet 2004, lors d'une réunion avec les membres du clergé de la province de Hamedan
8- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 22 Octobre 1997 à l'occasion de l’anniversaire de naissance de Fatemeh Zahra (SA) au stade d’Azadi à Téhéran
9- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 22 Mai 2011, lors d'une réunion avec les femmes saillantes iraniennes
10- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 13 Novembre 1991 à une rencontre avec un grand nombre d'infirmières à l'occasion de l’anniversaire de Zeynab al-Kubra (sa)
11- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 3 Janvier 2008, lors d'une réunion avec des étudiants de la province de Yazd
12- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 22 Mai 2011, lors d'une réunion avec les femmes saillantes iraniennes
13- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 20 Septembre 2000, lors d'une réunion avec un grand nombre de femmes iraniennes
14- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 3 Janvier 2008, lors d'une réunion avec des étudiants de la province de Yazd
15- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 3 Janvier 2008, lors d'une réunion avec des étudiants de la province de Yazd
16- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 22 Octobre 1997 à l'occasion de l’anniversaire de naissance de Fatemeh Zahra (SA) au stade d’Azadi à Téhéran
17- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 16 Décembre 1992, lors d'une réunion avec les femmes iraniennes à l'occasion de l’anniversaire de naissance de Fatemeh Zahra (sa)
18- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 21 avrile 2010 à une rencontre avec un grand nombre d'infirmières à l'occasion de l’anniversaire de Zeynab al-Kubra (sa)
19- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 15 Août 2004, lors d'une réunion avec des fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères
20- Partie du message du Guide suprême publié le 28 Janvier 2004 à l'occasion du Congrès grandiose du Hadj
21- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 22 Mai 2011, lors d'une réunion avec les femmes saillantes iraniennes
22- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 23 Août 2008, lors d'une réunion avec le président Mahmoud Ahmadinejad et les membres de son cabinet
23- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 9 Septembre 2009 lors d'une réunion avec le président Mahmoud Ahmadinejad et les membres de son cabinet
24- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 25 Décembre 1991, lors d'une réunion avec un groupe de femmes à l'occasion de l’anniversaire de naissance de Fatemeh Zahra (sa)
25- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 3 Janvier 2008, lors d'une réunion avec des étudiants de la province de Yazd
26- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 22 Mai 2011, lors d'une réunion avec les femmes saillantes iraniennes
27- Partie du discours du Guide suprême, prononcé le 16 Décembre 1992, lors une réunion avec les femmes iraniennes à l'occasion de l’anniversaire de naissance de Fatemeh Zahra (sa)