Ce qui suit fait partie du livre “Children in the Quran and the Sunnah” (Les enfants dans le Coran et la Sunna) par Ayatullah Muhammadi Rayshahri, sélectionné et traduit par SHAFAQNA.
La famille est le premier pilier principal pour l’éducation d’un bon enfant. La personnalité d’un enfant se forme dans l’environnement familial et, pour cette raison, les droits de l’enfant sur la famille sont divisés en deux parties: les droits avant la naissance de l’enfant et les droits après la naissance.
Sur la base de ce principe, la responsabilité des parents envers l’enfant du point de vue de l’Islam commence avant la naissance. Ainsi, même avant la naissance, l’enfant a des droits sur les parents, et s’il n’est pas observé, cela aura un effet négatif sur l’éducation et l’éducation de l’enfant.
Organiser une famille méritoire
Dans cet article, tout en expliquant la valeur d’avoir des enfants et l’importance de former une famille, l’accent a été mis sur le fait que le sexe d’un enfant n’est pas important.
La chose importante est la santé et le mérite d’un enfant, et puisque les filles nouveau-nées ont été la plupart du temps traitées avec méchanceté, les dirigeants de l’Islam ont fortement recommandé de les traiter avec plus d’affection et de grâce.
Le Saint Coran a clairement dit que dans l’Au-delà, les enfants croyants rejoindront leur famille au Paradis, et ainsi les familles qui élèvent des enfants méritoires sont admirées et encouragées.
Au contraire, les traditions islamiques ont sérieusement mis en garde contre le danger des enfants indignes, en les présentant comme les pires afflictions d’une famille.
Contrôle de la population du point de vue de l’Islam:
Il devient clair que le but des traditions qui encouragent les musulmans à avoir plus d’enfants est d’organiser un programme pour produire autant d’enfants sains et droits que possible afin de créer une société exemplaire.

Mots clés: