Question
J’ai un enfant de 10 ans. Mon épouse me dit qu’il est répugnant et déconseillé que je l’amène aux funérailles et au cimetière. S’il y a des hadiths et des Riwayats sur ce sujet, je vous remercie de me les envoyer ?
Résumé de la réponse
Il est très utile pour l’éducation des enfants, de les faire participer aux réunions et aux cérémonies religieuse, de les amener dans les mosquées, les cérémonies de deuil au mois de Muharram ou dans les fêtes religieuses, comme la fête du Fitr. Nous avons cherché, mais nous n’avons trouvé, dans les livres de hadith et ceux du Fiqh, aucun texte indiquant le fait qu’il était déconseillé et répugnant d’amener les enfants et les adolescents aux obsèques et au cimetière. Si votre épouse avance une raison particulière, nous vous prions de nous réécrire et de nous en informer pour que nous l’étudiions.
Cependant, nous vous rappelons certains points relatifs à votre question.
1. Il y a des hadiths qui témoignent de la récompense du fait de consoler les gens endeuillés et de se rendre au cimetière pour la visite des tombes. Les adolescents aussi sont visés par ces hadiths.
2. De la méthode pratique employée dans la vie des Infaillibles (bénis soient-ils), l’on s’aperçoit qu’il n’y a aucune interdiction d’amener les enfants au cimetière. Durant la maladie de la vénérée Fatima (bénie soit-elle), le vénéré Imam Ali (béni soit-il), construisit, en dehors de Médine, et plus précisément, dans le cimetière de Baqia, un endroit, appelé Bait ul-Ahdhan (la maison de deuil), où rendait, la vénérée Fatima, accompagné de ses enfants, Hassan et Hussein, et pleurait la mort de son père, le noble prophète de l’Islam (que Dieu le bénisse, lui et les siens). (1)
3. Il faut veiller à ce que ces cérémonies ne soient de nature à fatiguer les enfants. Il faut veiller, également, à ce que les actes de certains individus ne laissent pas un impact négatif sur eux.
Note:
1-Allmah Majlissi, Bihar al-Anwar, t. 43, p. 177, Institut Al-Wafa, Beyrouth, Liban, 1404 de l’hégire lunaire.