Le 7e jour du mois de Ramadan serait celui de la mort d’Abou Talib (ra), l’oncle protecteur du Prophète (saas), dont la foi en l’Islam est indiscutable pour les sources chiites, et remise en question par certains sunnites du fait de la propagande des Banu Umayya, ennemis irréductibles de la descendance du Prophète (saas) et de l’Imam Ali (as) en particulier. En salissant la mémoire du père du Commandeur des Croyants (as), ils espéraient entacher sa réputation.
Voilà l’analyse de Sayed Charaf al-Din al-Musawi sur la tradition selon laquelle Abu Talib aurait refusé de prononcer l’attestation de foi (shahada)
Abu Hurayra a déclaré : « Le prophète Muhammad (saas) a dit à son oncle Abu Talib : « Atteste qu’il n’y a pas d’autre dieu que Dieu (S&T) et j’en témoignerai pour toi au jour de la Résurrection. » Son oncle a déclaré : « Je le dirais volontiers pour te réconforter mais je crains que les Quraysh ne me blâment et disent que je l’ai fait à cause de l’impatience [ou de la peur]. » Par conséquent, Dieu (S&T) a révélé au Prophète (saas) ce verset :
(Certes, vous ne pouvez guider ceux que vous aimez, mais Dieu (S&T) guide qui Il veut) 28:56
Abu Hurayra a déclaré dans un autre endroit : « Le Prophète (saas) a dit à son oncle quand il était mourant : « Dis qu’il n’y a pas de Dieu autre que Dieu (S&T) et j’en témoignerai pour toi au Jour de la Résurrection. » Son oncle a refusé de le dire. Par conséquent Allah (S&T) a révélé au Prophète (saas) :
(Certes, vous ne pouvez guider ceux que vous aimez, mais Dieu (S&T) guide qui Il veut) 28:56 [Voir Sahih Muslim, vol.1, p. 31.]
Abu Talib, que Dieu lui fasse miséricorde, est mort durant la dixième année de la prophétie de Muhammad (saas), c’est-à-dire trois ans avant l’Hégire. Il a également éyé dit qu’il était mort à la neuvième ou à la huitième année. Il est donc mort dix ans avant qu’Abu Hurayra ne vienne dans le Hijaz. Comment donc Abu Hurayra aurait-il pu être présent avec le Prophète (saas) et son oncle alors qu’ils parlaient de ce qu’il a rapporté comme s’il l’avait vu avec ses yeux et entendu avec ses oreilles ? [Et même si cela lui avait été rapporté par quelqu’un, le fait que son identité ne soit pas mentionnée fait de cette tradition un hadith rejeté par absence de chaine de transmission.]
Cette tradition est l’une des nombreuses qui furent inventées par les mercenaires pour flatter les ennemis d’Ali et de sa descendance. L’Etat omeyade a fait tout ce qui lui était possible pour la répandre. Il y a bien assez de travaux écrits par les savants qui ont réfuté cette tradition et ont prouvé la foi d’Abu Talib avec des preuves irrécusables. Quiconque veut connaître la vérité de la foi d’Abu Talib, l’oncle du Prophète, qui a été responsable du Prophète (saas) depuis son enfance, l’a élevé, l’a défendu et protégé, qu’il se réfère à ces livres.
Abu Talib a déclaré dans l’un de ses poèmes:
O Dieu, puisse-Tu en être témoin
J’ai cru en la mission de Muhammad.
[Voir al-Hujja ala ath-Thahib ila Takfeer Abu Talib par l’Imam Shamsuddeen Abu Ali Fakhar bin sharif Ma’d al-Musawi et Sheikh al-Abtah par Sayed Muhammad Ali Sharafuddin al-Musawi.]
Voilà la Ziyara (visite pieuse) à Abou Talib (ra) :
Que la paix soit sur toi, O le chef de la Mecque et le fils de son chef !
Que la paix soit sur toi, ô l’héritier de la sainte Ka’ba après sa fondation !
Que la paix soit sur toi, O le gardien de l’apôtre d’Allah !
Que la paix soit sur toi, ô protecteur de la religion d’Allah !
Que la paix soit sur toi, ô l’oncle d’Al-Mustafa
Que la paix soit sur toi, ô le père d’Al-Murtaza …
Que la paix soit sur toi, ô le père des leaders de la guidance.
Suffisante pour toi est la noblesse et la lignée que Dieu t’a accordée et suffisant pour toi est l’honneur et l’estime qu’il t’a accordés.
Que la paix soit sur toi, O celui qui a une noble existence.
Que la paix soit sur toi, O l’ami de l’adoré
Que la paix soit sur toi, O protecteur du Prophète promis
Que la paix soit sur toi, O celui qui a reçu un fils, qui est le meilleur des nouveaux-nés
Que la paix soit sur toi, ô celui qui a été désigné pour avoir un fils chaste, pur, purifié et élevé (Ali) dont le nom est dérivé de celui de Dieu
Je te félicite pour ton fils qui est celui dont le Messager est satisfait, le frère du Messager, l’époux de Batool (Janab-e-Fatemah) et l’épée de Dieu. Je te félicite encore pour ton fils dont la position avec Mohammad al-Mustafa est comme celle de Hazrat Haroun avec Hazrat Moosa (as)
Je te félicite pour ton fils qui est un partenaire de la prophétie. L’élu pour la fraternité (avec le Saint Prophète). L’enlèvement du chagrin, le chef de la nation et le père des Imams.
Je te félicite pour ton fils qui est le distributeur du paradis et de l’enfer, la prime d’Allah pour les justes et sa colère sur les pervers.
Que la paix soit sur toi, et sur lui et sur eux tous (les Imams) et la Miséricorde de Dieu et Ses Bénédictions.

Mots clés: