Al-Mahdî (h), la Justice attendue
"Seigneur ! Prie sur le Chargé de Ton Ordre, le Révolté Espéré et la Justice attendue. Entoure-le de Tes anges les plus proches de Toi, et assiste le de l'Esprit Saint qui vient de Toi, ô Seigneur des Mondes. Rends-le celui qui appelle à Ton Livre et celui qui se lève au nom de Ta Religion. Fais qu’il soit Ton Héritier sur terre comme Tu l’as fait avec ses prédécesseurs. Affermis pour lui la religion que Tu as agréé pour lui. Echange sa peur en assurance pour qu’il T’adore et ne T’associe rien. Seigneur ! Rends-le honorable et glorifie-toi à travers lui ; Soutiens-le et sois victorieux par lui. Assiste-le avec force et facilite pour lui l’accès sur la voie de la victoire. Consacre-lui de Ta part un pouvoir défenseur !".
La Promesse divine
Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire, a dit : ((Nous voulons combler de nos faveurs ceux qui, étant faibles, sont traités injustement sur terre, pour en faire des Imâms et pour en faire les héritiers)) (Coran XXVIII, 5). Le Très-Haut a dit aussi : ((Dieu a promis à ceux d'entre vous qui croient, effectuent les œuvres salutaires, qu'Il fera d'eux ses lieutenants sur la terre, comme Il l'a fait de leurs devanciers ; qu'Il consolidera pour eux la religion que pour eux il agrée, qu'Il substituera à leur peur la sécurité, à condition qu'ils m'adorent sans rien d'autre M'associer)) (Coran XXIV, 55).
C'est la promesse divine bien déterminée pour les opprimés de finir par emporter la victoire et de renverser tous les tyrans et les arrogants. Ce n'est pas un simple et beau rêve. Ce n'est pas non plus la drogue que nous inhalons pour nous délivrer de la tyrannie de l'injustice et du despotisme qui nous écrasent.
C'est plutôt la promesse qui a accompagné tous les messages divins, qui a été inscrite sur les pages de leurs livres célestes : ((N'avons-nous pas dit en propres termes dans les Écritures, après l'avoir gravé dans le Livre éternel : Seuls, en vérité, Mes serviteurs vertueux hériteront de la terre)) (Coran XXI, 105)
La croyance en al-Mahdî : Une doctrine ferme
Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire, a voulu faire de la réalisation et du parachèvement de cette promesse l'œuvre du dernier parmi les Imâms appartenant aux Gens de la Maison (p), à savoir l'Imâm Muhammad Ibn al-Hassan al-'Askarî (h), qui est le prolongement de la lignée purifiée que représentent les Imâms infaillibles (p).
C'est un fait qu'ont mis en évidence des Nobles Hadîths récurrents qui comptent des centaines et qui, transmis par des transmetteurs appartenant à toutes les écoles islamiques, divergent, certes, au niveau de certains détails, mais s'accordent sur le contenu du Hadith émis par le Messager de Dieu (P) et qui dit :
"A la fin du temps, un homme parmi mes descendants fera son avènement. Son nom ainsi que son sobriquet sont identiques aux miens. Il fera remplir la terre de justice et d’équité après avoir été remplie d’injustice et d’iniquité".
Il a dit dans un autre Hadîth : "L'Heure n'arrivera pas avant que la terre ne soit remplie d'injustice et d'oppression. Puis, un homme, l'un de mes descendants, fera son avènement et la remplira de justice et d'équité après avoir été remplie d'injustice et d'oppression".
La volonté de Dieu s'est faite et l'Imâm s'est occulté pour que ce grand rêve se réalise avec son avènement. Nous n'avons pas besoin de déployer beaucoup d'efforts pour consolider notre croyance en cet événement, car nous croyons en la promesse donnée par le Livre de Dieu que la vanité n'altère de nulle part, et par les Hadîth authentiques du Messager de Dieu (P), lui qui ((ne parle pas à partir de la passion. Ce qu’il dit est une révélation qui lui a été faite)) (Coran LIII, 3-4), ainsi que par les Hadîths des Imâms appartenant aux Gens de la Maison (P) dont les paroles sont celles du Messager de Dieu (P).
Nous ne doutons pas du fait que Dieu soit capable de tout faire. Il tient la vie de chacun dans Sa main. C'est Lui qui allonge la vie ou la raccourcit. Par Sa sagesse il a donné à l'Imâm al-Mahdî (h) toute cette longue vie. Cela ne lui est pas impossible.
Suivre la ligne de la justice
C'est pourquoi, pour que nous soyons du côté de l'Imâm al-Mahdî (h), il nous faut être du côté de la profondeur de l'Islam, du côté de la justice. Il nous faut dans notre vie pratiquer la justice dans toutes ses formes et ses statuts : Être justes vis-à-vis de Dieu, être justes vis-à-vis de soi-même, être justes vis-à-vis des enfants. Nombreux sont les problèmes dont nous souffrons suite à l’inattention des parents à cette question. Cela affecte négativement l'unité et la cohésion de la famille et amène au conflit entre les frères. Le Messager de Dieu (P) a dit : "Dieu, le Très-Haut, aime que vous soyez équitables entre vos enfants, même en leur donnant des baisers". Comment donc pour ce qui est des autres affaires ? !
Le besoin de pratiquer la justice s'étend et couvre tous les domaines de la vie : La justice de l'époux envers son épouse, de l'épouse envers son époux, du patron envers ses fonctionnaires, du chef envers ses suivants, du gouverneur envers ses sujets, du fort envers les faibles, et la justice dans les échanges avec l'air, l'eau, les animaux et tous les êtres…
Le Commandeur des croyants (p) a dit : "Par la justice s'assainit le peuple", "Par la justice se multiplient les dons de Dieu", "La justice est la stature du peuple et la beauté des gouverneurs". Le plus important est de pratiquer la justice avec l'ami comme on l'exerce avec l'étranger, et avec le lointain comme on l'exerce avec le proche.
Lorsque nous évoquons la justice, il ne s'agit pas seulement de la justice qu'on pratique envers les Musulmans, mais plutôt de la justice qui englobe tous les hommes. L'Imâm as-Sâdiq (p) a dit à ce propos : "Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire, a dépêché l’un de Ses prophètes vivant dans le royaume d’un tyran en lui disant : ‘Va retrouver ce tyran et dis-lui : Je ne t’ai pas donné le pouvoir pour répandre le sang et amasser des fortunes, mais pour empêcher les voix des opprimés de me parvenir. Je ne négligerai pas l’injustice commise à leur encontre même s’ils sont des mécréants’". On lit dans les recommandations faites par l’Imâm ‘Alî (p) à son fils al-Hassan (p) : "Je te recommande de craindre Dieu dans la richesse et la pauvreté et d'être juste envers l'ami et l'ennemi". C’est ce que les Nobles Versets coraniques ont exprimé en disant : ((Que la haine envers un peuple ne vous incite pas à commettre des injustices. Soyez justes, c’est plus proche de la piété)) (Coran V, 8). : ((O vous qui croyez ! Pratiquez avec constance la justice en témoignage de fidélité envers Dieu, et même à votre propre détriment ou au détriment de vos pères et mères et vos proches)) (Coran IV, 135).
Il ne nous suffit donc pas, de prétendre être les partisans de l'Imâm al-Mahdî (h) et ses auxiliaires tout en nous contentant d'appeler à sa cause et vivre son amour, alors que nous commettons des injustices et portons atteinte les uns aux autres dans nos relations, alors que nous ne rendons pas le droit à l'ayant droit, ou nous lésons les gens dans leurs droits.
Ce qui nous est demandé, c'est d'adhérer à l'armée des justes, de faire partie d'eux et d'être avec eux. C’est cette armée que l'Imâm (h) a appelé à lever, dont il a jeté les assises et les fondations, et il a voulu qu’elle persiste et continue à exister jusqu'à la grande rencontre avec lui… C'est ainsi que ceux qui, de leur vivant, ne le rencontrent pas, peuvent être rassurés d'être parmi ceux qui empruntent sa voie dans le but de réaliser ses buts.
Propagation de l'injustice et variation des concepts
Si on passe en revue notre réalité actuelle, nous constatons que nous avons grand besoin de suivre les pas de cet Imâm, en dépit de son absence, et d'invoquer Dieu de hâter son avènement parmi nous.
On vit, d'ores et déjà, dans un monde où l'homme ne se sent plus en sécurité, où les Etats opprimés ne sont plus rassurés sur leur existence et leurs richesses, menacés ainsi même par les Etats qui se donnent le droit de faire la justice entre les hommes et les Etats, ces Etats qui occupent les plus hautes positions à l'échelle internationale, positions trouvées, par origine, pour assurer la sécurité et la paix.
Quel ordre et quelle justice, alors que ces institutions elles-mêmes deviennent un problème et une couverture pour couvrir les politiques des arrogants, pour fortifier leurs positions au détriment des déshérités. C'est la raison pour laquelle nous craignons des guerres qui peuvent être lancées, des pays qui peuvent être occupés, des concepts qu'on modifie dans la réalité, ainsi , le terroriste devient mujâhid; et le mujâhid terroriste, l'axe du bien devient axe de mal et l'axe du mal devient axe du bien.
C'est pourquoi nous continuerons d'agir pour servir la cause de la justice et d'invoquer Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire, de hâter sa délivrance et de faciliter son avènement, afin que l'homme se sente en sécurité pour sa vie, et que les patries se sentent en sécurité pour leur existence.
A l'occasion de l'anniversaire de la naissance de l'Imâm al-Mahdî (h), il nous est indispensable d'affirmer le pacte et l'alliance, que nous resterons présents sur toutes les place de l'action pour la justice, et ce derrière les savants d`Islam et conscients qui ne transigent pas quand il s'agit de soutenir le vrai et qui ne craignent dans la lutte pour la cause de Dieu les blâmes des blâmeurs.
Nous devons rester du côté de tous les justes face aux arrogants pour redonner à la vie sa clarté, pour aplanir le chemin devant l'Imâm (h) et pour le rejoindre lorsqu'il fera son avènement, pour être effectivement dans les rangs de ses soldats, de ses partisans et de ses protecteurs.
"Seigneur ! Fais que je vois le Visage noble et le Front sublime (de l'Imâm) ! Fais que je réjouisse mes yeux d'un regard que je porte vers lui. Hâte sa délivrance et facilite son avènement, élargis sa voie. Fais que je suive son chemin et que j'exécute son ordre. Seigneur ! Soutiens-le, fais prospérer Tes pays et vivre Tes serviteurs grâce à lui !".

Mots clés: