Six mois après la naissance d’al-Hasan (as), Fatima al-Zahra (as) était enceinte de son deuxième enfant.
Dame Fatima al-Zahra (as) commença à remarquer les signes que l’âge de la maternité était proche. Le Prophète (saas) avait déjà prédit la naissance de l’Imam Hussein (as).
L’Imam al-Sâdiq (as) a rapporté :
« Un jour, les voisins d’Umm Ayman sont venus auprès du Prophète et l’ont informé : ‘O Messager d’Allah, Umm Ayman n’a pas dormi la nuit dernière à cause de ses pleurs, elle a certainement pleuré jusqu’au matin.’
Le Prophète (saas) la fit venir et lui demanda :
‘Umm Ayman, tes voisins disent que tu as passé la nuit à pleurer, que Dieu ne te cause ni tristesse ni larmes ! Qu’est-ce qui t’a fait pleurer ?’
Elle répondit : ‘O Messager de Dieu, j’ai fait un rêve effrayant qui m’a fait pleurer toute la nuit.’
Le Prophète (saas) demanda : ‘Raconte-moi ton rêve, car Dieu et son Messager sont très savants.
Elle répondit: ‘Hier soir, dans mon rêve, c’était comme si un de tes membres était jeté dans ma maison !’
Le Messager de Dieu (saas) a déclaré : ‘Tes yeux dormaient, mais tu as vu une bonne chose. Umm Ayman, Fatima va donner naissance à al-Hussein et te l’amènera. Alors, un de mes membres sera dans ta maison.’
Quand al-Hussein (as) est né, Umm Ayman l’apporta au Prophète (saas) qui s’exclama :
‘Celle qui porte et celui qui est transporté sont tous deux les bienvenus. Umm Ayman, voici l’interprétation de ton rêve.’ »
Umm al-Fadhl, la femme d’al-Abbas, fit un rêve semblable.
Safia fille d’Abdul Muttalib, Asma fille d’Umais et Umm Salama étaient présentes lors de la naissance de l’Imam Husayn (as). Lorsque le Prophète (saas) demanda à Safia (sa tante) de lui apporter le nouveau-né, elle dit : « Nous ne l’avons pas encore lavé. »
A ces mots, le Prophète répondit : « Devez-vous le laver ? Sûrement, Allah l’Exalté l’a nettoyé et purifié. »
Après la naissance d’al-Hussein (as), Gabriel apparut au Prophète (saas), et lui révéla de donner au nouveau-né le nom d’al-Hussein (as). Hussein est la version arabe de l’ancien nom hébraïque Shabbir, qui était le nom du deuxième fils d’Haroun (frère de Moïse). Lorsque Gabriel vint auprès du Prophète, des dizaines d’anges l’accompagnaient pour féliciter et consoler le Prophète (saas) pour la naissance d’al-Hussein (as) et son martyre attendu.
L’Imam Hussein (as) ne fut allaité par aucune femme, y compris sa mère Fatima al-Zahra (as). Au lieu de cela, il téta la langue du Prophète jusqu’à ce qu’il soit assez grand pour manger (et c’est là un miracle). De ce fait, ses caractéristiques étaient exactement comme celles du Prophète (saas).
Sept jours après sa naissance, le Messager de Dieu a rasé la tête d’a-Hussein (as) et a donné comme aumône l’équivalent du poids de ses cheveux en argent.