Le Prince des croyants(p) dit : « L’intelligence des femmes est dans leur beauté et la beauté des hommes est dans leur intelligence. »(1)
Est-ce à dire que l’intelligence de la femme est dans sa beauté et la beauté de l’homme dans son intelligence, blâme pour les unes, éloge pour les autres ? Une façon plus élégante de dire à la femme : « Sois belle et tais-toi » ? Doit-on voir dans ce propos une description de deux catégories de gens ?
Pour nous aider à comprendre ce propos du Prince des croyants(p), l’Ayatollah Jawad al-Amolî, dans son livre «Al-Mar’at fî mirât al-Jamâl wa a-Jalâl » (La Femme dans les miroirs de la Beauté et de la Majesté), lève le voile d’un certain nombre de confusions répandues dans nos sociétés.
L’origine de la femme différente de celle des hommes ?
Après avoir rappelé la Parole de Dieu : {Ô vous les gens, craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un « être » (nafs) unique, à partir de laquelle Il a créé son couple (zawjahâ) duquel (des deux) Il a fait répandre beaucoup d’hommes et de femmes.}(1/4 Les Femmes), le grand savant explique ce que signifie le mot « nafs » dans ce verset : « le fondement de quelque chose », son « essence », « en soi ». Comme quand on dit : « il est venu en personne (nafsuhu) ». Le mot « nafs » n’est pas ici dans le sens philosophique de l’« esprit » ou de l’« âme ». Ainsi l’ensemble des gens (hommes et femmes) ont une même origine, sont créés d’une substance unique, d’une essence unique. Et de cette substance unique a été créé le couple (l’homme et la femme) qui sera à l’origine de l’humanité. Ainsi l’origine de la femme est la même que celle de l’homme.
Qu’entend-on par « beauté »? La beauté physique ?
Quand Dieu parle de Sa Création dans Son noble Livre, Il rappelle d’abord que toute chose – autre que Lui – est créée par Lui, qu’elle soit matérielle ou abstraite. {Dieu est le Créateur de toute chose}(62/39 Les Groupes & autres.) Puis Il affirme que toute chose créée l’a été de la meilleure façon {qui a bien fait tout ce qu’Il a créé}.(7/32 La prosternation) C’est à dire que tout ce que Dieu a créé est beau et on ne trouve aucun manque ni défaut dans la création, qu’elle soit matérielle ou abstraite, ni dans son essence ni dans ses attributs.
Et quand l’on se place du point de vue de la création et que l’on compare les choses créées entre elles (la beauté « relative »), on voit que Dieu donne en exemple dans le noble Coran aussi bien des choses matérielles ({Nous avons décoré le ciel de la terre de la parure des planètes}(6/36 as-Safat)) que des choses immatérielles ou morales ({Dieu vous a fait aimer la foi et en a fait une parure dans vos cœurs}. (7/49 al-Hujarât)). Nous avons aussi un propos de l’Imam Ali(p) : « La beauté apparente est une belle forme et la beauté intérieure est un beau secret. »(2) et « La bonne intention est la beauté des secrets. »(3)
Ainsi, d’après le Coran et les propos rapportés, la création est un mélange de Beauté, de Beauté en soi et de Beauté relative, que se soit dans les limites des êtres matériels que dans le domaine des êtres immatériels et moraux (ou conceptuels ou incorporels). Ainsi, la beauté ne se limite pas à celle physique. Même ! ce sont les beautés morales (comme la foi, le savoir, la bonne morale) qui sont les plus belles parce qu’elles subsistent alors que les dernières sont amenées à disparaître. Et là, la différence entre les deux sexes n’intervient nullement.
L’être humain est la manifestation de la Beauté divine
Toute créature est une manifestation d’un des Noms de Dieu, en tant que création du Créateur. Elle est l’expression de l’émanation du Créateur, du point de vue des créatures. Comme dit l’Imam Ali(p) : « Louange à Dieu Le Manifesté pour Sa création par Sa création. »(4)
La manifestation de la Vérité a des degrés différents, comme l’émiettement de la montagne et la perte de conscience du prophète Moussa(p). Et si l’on veut connaître la relation qui lie toutes les créatures de ce monde à Dieu Tout-Puissant, on peut trouver dans le noble Coran une belle expression : être un « signe » (ayat) de Dieu. Les créatures ne possèdent rien d’elles-mêmes, elles sont des marques, des preuves, des signes de Dieu. {Où que vous vous tourniez, la Face de Dieu est là}(115/2 La Vache).
Ce n’est que parce que l’homme vit dans les voiles illusoires de l’égoïsme (de l’individualité) et de la vanité, qu’il est privé de la Rencontre avec Dieu, de la « vision » de Dieu.
L’être humain n’est qu’un miroir qui réfléchit les Attributs de Dieu et fait apparaître Ses beaux Noms, la différence provenant de ce que certains sont de plus grands Signes de Dieu que d’autres. Par exemple ce que l’oiseau reflète de la Beauté de Dieu est plus grand que ce qu’en reflète la terre. L’être humain, de son côté, renferme des dispositions à la Perfection qui ne se trouvent pas dans les autres créatures.
L’Homme Parfait est le miroir le plus parfait des Noms de Dieu, de la Beauté divine
Dieu est Vérité Simple et Unique, il n’y a en Lui ni pluralité ni multiplicité. Ses Attributs d’Essence sont sa propre Essence. Aussi tous les « Noms les plus Beaux » sont des Signes de l’Essence Unique, c’est-à-dire que chaque Nom a en lui toutes les Perfections de l’Essence, des Attributs et des Actes et les représente toutes. Et la différence entre les Noms divins, en ne tenant compte d’aucun autre facteur, se situe uniquement au niveau de l’apparition ou de l’occultation des perfections. Ainsi, la présentation (le dehors, ce qui fait apparaitre) de chaque Nom a toutes les perfections des autres Noms, même si elles n’apparaissent pas vraiment en acte.
La Majesté et la Beauté sont des Noms Divins qui se présentent différemment. Cependant, parce que la Majesté de la Vérité (Dieu) est cachée dans sa Beauté et que de même Sa Beauté dans Sa Majesté, on peut dire qu’une chose qui serait la Présentation de la Majesté divine, aurait en elle la Beauté divine.
Mais parce que le monde de la multiplicité et de la matière est une présentation moindre de ces deux Noms Divins (La Beauté et la Majesté), on ne sent pas cette harmonie entre ces qualités. Au contraire, on a l’impression que seule l’une des deux apparaît : par exemple la colère ou la douceur.
L’Etre Humain Parfait Universel (le Prophète Mohamed(s), Fâtimah az-Zahrâ’(p)..) parce qu’il regroupe l’ensemble des perfections possibles et qu’il est la présentation de l’ensemble des Noms Divins, fait apparaître cette harmonie de façon meilleure que l’ensemble des autres êtres. Chez l’Etre Humain Universel, il y a cette possibilité divine d’harmonie entre ces deux qualités, en même temps que la sauvegarde de l’équilibre entre les deux, dans les questions générales et dans les questions simples.
Qu’en est-il de l’intelligence/raison de la femme ?
Ainsi, selon Ayatollah Jawâd al-Âmolî, le propos du Prince des croyants(p) cité indiquerait plutôt que la femme est chargée de montrer son intelligence dans la délicatesse de ses sentiments, dans la beauté de ses propos et de son comportement avec les autres.. alors que l’homme est chargé de montrer sa beauté dans un contexte plus rationnel, au niveau des pensées, des idées. Ce n’est pas une négation de la capacité de la femme à atteindre les plus hauts degrés des connaissances rationnelles. Tout au contraire ! Mais elle doit faire apparaître sa sagesse et ses connaissances rationnelles dans le moule de la beauté, de la délicatesse et de la tendresse. En résumé, la femme est chargée de montrer sa sagesse avec grâce et l’homme est chargé de montrer sa grâce à travers sa sagesse.
Ce propos serait un conseil et un ordre pratique pour les deux (hommes et femmes) en ce monde, chacun étant chargé d’actes particuliers. On peut d’ailleurs remarquer dans la législation islamique, deux types de règles islamiques : celles qui concernent indifféremment les hommes et les femmes et celles qui sont spécifiques aux femmes, à toutes les femmes, de tout temps, comme le port du voile, la vertu. Et dans cette différence extérieure, apparente, en ce monde, entre l’homme et la femme, il y a de nombreux secrets essentiels pour notre existence, notre bonheur, notre perfectionnement dans la complémentarité vers Dieu...
Notes :
(1)عقول النساء في جمالهن وجمال الر جال في عقولهم de l’Imam Ali(p) in Amâlî, al-Majlis al-Arba‘ûna de Sheikh Sadûq
(2)ألجمال الظاهر حسن الصورة و الجمال الباطن حسن السريرة al-Ghurar wa-d-durar ; vol.1 p313
(3)حسن النية جمال السرائر al-Ghurar wa-d-durar ; vol.1 p382)
(4) الحمد لله المتجلّي لخلقه بخلقه Nahja al-Balâgha, le sermon 108