Cet article est une réponse aux frères sunnites qui affirment que le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) n’a jamais désigné de successeur avant de quitter ce bas monde, qu’il n’a nommé personne pour lui succéder dans la direction de la communauté après lui.
À travers cet article, je vais démontrer à nos frères sunnites et leur prouver par leurs propres textes qu’ils considèrent comme étant authentiques et issue de leurs plus grandes références, que le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) à bien désigné l’Imam Ali Ibn Abi Talib (as) en tant que successeur après lui et ce dès le début de sa mission prophétique et tout au long de sa vie jusqu’à l’évènement de Ghadir Khum.
La désignation de l’Imam Ali (as) par le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) lors du jour de Ghadir Khum comme étant son successeur légitime, le Maitre des croyants et croyantes après lui, était une désignation publique ordonnée par Allah (awj) comme nous le verrons inchallah dans mon prochain article « Le jour de Ghadir Khum ».
Les principaux hadiths traités dans cet article sont entre autres :
- «La Religion se maintiendra jusqu'à l'arrivée de l'Heure ou jusqu'à ce que douze Califes, issus tous de Quraych, vous eussent dirigés»
- « Je laisse après moi parmi vous les deux « Califes » ou « Successeurs », le Livre d’Allah et ma Descendance, les Gens de ma Demeure, les Ahlulbayt et ils ne se sépareront pas jusqu’à ce qu’ils me reviennent au bassin. »
- « Ô enfants de Abdul-Muttalib, j'en jure par Dieu, je ne connais aucun homme d'âge mûr parmi les Arabes qui soit venu à son peuple avec quelque chose de meilleur que ce que je vous apporte. Je vous apporte le meilleur de ce monde et de l'au-delà. »
Allah (awj) m'a ordonné de vous appeler à Lui. Qui donc parmi vous serait prêt à me soutenir, m’assister dans cette mission et qui deviendrait mon frère, mon légataire testamentaire, et mon successeur ?
- « Tu es pour moi comme Haroun pour Moussa, à l’exception que tu n’es pas prophète. Il ne convient pas que je quitte ce monde sans qu’il m’incombe que tu sois mon Calife, sur tous les croyants après moi...»
- « Ali est de moi et je suis de lui et il est le maitre (wali) de tous les croyants après moi »
Ali a dit : « je suis celui qui a le droit dans cette affaire (le Califat) sur quiconque »
- « je suis le maitre des enfants d’Adam et Ali et le maitre des Arabes »
- « Ali est de moi et je suis de lui, personne ne peut me représenter sauf moi-même ou Ali »
- « Celui qui m’obéit aura obéi à Allah, celui qui me désobéit aura désobéi à Allah, celui qui obéit à Ali m’aura obéi, celui qui désobéit à Ali m’aura désobéi »
- « Ô Ali, celui qui se sépare de moi, se sépare d’Allah et celui qui se sépare de toi se sépare de moi »
- « Si vous prenez Ali comme maitre, vous trouverez en lui un guide bien guidé, il vous fera entrer dans le chemin droit »
- « Jamais le Seigneur n'a révélé les termes : «Ô vrais Croyants» sans que Ali y soit compris comme étant leur Maître et leur chef….».
« À chaque fois qu’Allah révèle dans son noble Coran le terme « Ô vous qui croyez ! » Ali est toujours considéré comme étant leur chef et leur émir.
«Tu n’es qu’un avertisseur, et à chaque peuple un guide», Ali a dit : « Le Messager d’Allah est l’avertisseur et je suis le guide »
La divergence chiite, sunnites concernant la succession du Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille)
La désignation publique de l’Imam Ali (as) en tant que successeur légitime du Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) n’a pas été annoncée uniquement durant les évènements qui ont eu lieu à Ghadir Khum, cette désignation ce jour-là, n’était rien d’autre qu’une confirmation de l’Imamat de Ali (as), car la première annonce a été faite durant les premières années de sa mission, durant sa prédication qu’il faisait en toute discrétion jusqu’au moment où Allah (awj) lui ordonna de rendre publique sa prédication, il reçut alors l’ordre d’annoncer sa mission d’abord à ses proches à travers le verset suivant :
« Et avertis les gens qui te sont les plus proches. » Sourate Les Poètes - Verset 214
Le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) a rassemblé son clan, les gens qui lui sont les plus proches comme ordonnés par Allah (awj), et c’est à cette occasion, qu’il annonça sa mission et désigna l’Imam Ali Ibn Abi Talib (as) en tant que successeur pour l’assister dans sa mission prophétique.
Comment résoudre cette divergence, en effet les chiites affirment que le Prophète (paix sur lui et sa famille) a bien désigné l’Imam Ali (as) comme son successeur et les sunnites disent le contraire, qu’il n’a désigné personne pour lui succéder, pour résoudre cette problématique Allah (awj) nous dit dans le Coran :
« Ô les croyants ! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d´entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-là à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (et aboutissement). » Sourate Les Femmes Verset 59
donc Allah (awj) nous ordonne de renvoyer tous sujets de dispute à Allah (awj) et à son Messager (paix sur lui et sa famille) c’est-à-dire au Coran et à la Sunnah pourquoi à la Sunnah ? Car Allah (awj) dit toujours dans le Coran :
Sourate L'Étoile :
2. Votre compagnon ne s'est pas égaré et n'a pas été induit en erreur
3. et il ne prononce rien sous l'effet de la passion;
4. ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée.
Sourate L'exode Verset 7
« … prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu´il vous interdit, abstenez-vous-en ».
Sourate Les Coalise Verset 36
Il n´appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu´Allah et son messager ont décidé d´une chose d´avoir encore le choix dans leur façon d´agir. Et quiconque désobéit à Allah et à son messager, s´est égaré certes, d´un égarement évident.
Sourate Le Butin, Verset 20
« Ô vous qui croyez ! Obéissez à Allah et à son messager et ne vous détournez pas de lui quand vous l´entendez (parler) ».
Donc si les musulmans divergent sur une chose il faut le renvoyer au Coran et à la Sunnah, est-ce que le Coran parle de l’Imamat, Califat la réponse est oui :
Sourate la Vache, verset 30
Lorsque Ton Seigneur confia aux Anges : je vais établir sur la terre un vicaire, Khalifat. Ils dirent :
Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier ? - Il dit : en vérité, Je sais ce que vous ne savez pas !
وَإِذْ قَالَ رَبُّكَ لِلْمَلَائِكَةِ إِنِّي جَاعِلٌ فِي الْأَرْضِ خَلِيفَةً قَالُوا أَتَجْعَلُ فِيهَا مَن يُفْسِدُ فِيهَا وَيَسْفِكُ الدِّمَاءَ وَنَحْنُ نُسَبِّحُ بِحَمْدِكَ وَنُقَدِّسُ لَكَ قَالَ إِنِّي أَعْلَمُ مَا لَا تَعْلَمُونَ
Et concernant l’Imamat :
Sourate La Vache Verset 124
« [Et rappelle-toi,] quand ton Seigneur eut éprouvé Abraham par certains commandements, et qu´il les eut accomplis, le Seigneur lui dit: Je vais faire de toi un Imam pour les gens. - Et parmi ma descendance ? demanda-t-il. - Mon engagement, dit Allah, ne s´applique pas aux injustes ».
وَإِذِ ابْتَلَى إِبْرَاهِيمَ رَبُّهُ بِكَلِمَاتٍ فَأَتَمَّهُنَّ قَالَ إِنِّي جَاعِلُكَ لِلنَّاسِ إِمَامًا قَالَ وَمِن ذُرِّيَّتِي قَالَ لَا يَنَالُ عَهْدِي الظَّالِمِينَ
Le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) a dit qu’il y aura douze successeurs (Khalif) après lui
Sahih Muslim
D’après Jabir Ibn Abdullah qui dit le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) a dit : « Cette affaire (le califat) demeurera au sein de Quraych même s’il ne restait dans le monde que deux personnes »
D’après Jabir Ibn Samurah qui dit le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) a dit : « Cette affaire (Le Califat) ne prendra pas fin jusqu’à ce qu’il aura douze Califes, tous issus de Quraych »
Le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) a dit : « Cette affaire (le Califat) des gens perdurera tant que douze Califes tous issus de Quraych. »
Le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) a dit : «La Religion se maintiendra jusqu'à l'arrivée de l'Heure ou jusqu'à ce que douze Califes, issus tous de Quraych, vous eussent dirigés»
Musnad Ahmad (volume 4 - page 28, 29 hadith 3781)
D’après Masrouq qui dit : « Nous étions chez Abdullah Ibn Mas’oud qui nous récitait le Coran, lorsqu’un homme lui dit : « Ô Abu Abdalrahman, avez-vous questionné le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) sur le nombre de Califes qui dirigeront cette communauté ? Abdallah dit : « Depuis mon retour d’Irak, personne avant toi ne m’avait posé cette question, nous avions demandé au Messager d’Allah (s) à ce sujet, qui nous répondit : « Douze Califes, le même nombre que ceux des Banu Israïl. » La chaine de transmission est SAHIH
SAHIH AL-BUKHARI (hadith 7222-7223)
D’après Jabir Ibn Samura qui dit : j’ai entendu Le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) dire : « il y aura douze Emirs après moi … ils seront tous de Quraych »
Beaucoup d’autres savants ont rapporté ce hadith qui confirme que le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) a bien confirmé qu’il aura douze successeurs (Califes) après lui.
Le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) a dit qu’il laisse après lui deux successeurs (Khalif) le Livre d’Allah (awj) et sa Descendance les Gens de sa Demeure, les Ahlulbayt (paix sur eux)
Musnad Ahmad Ibn Hanbal (Vérificateur : Shu’ayb Al-Arnaout)
Hadith 21654 - D’après Zaid Ibn Thabit qui dit, le Prophète (paix sur lui et sa famille) a dit : « Je laisse parmi vous deux Califes /Successeurs le Livre et les Ahlulbayt, et ils ne se sépareront jamais jusqu'à ce qu'ils me rencontrer ensemble au bassin. »
إني تارك فيكم خليفتين كتاب الله وأهل بيتي وأنهما لن ‏ ‏يتفرقا حتى يردا على الحوض جميعا
Commentaire de Shu’ayb Al-Arnaout : Le hadith est SAHIH, car il possède plusieurs témoins (d’autres hadiths avec d’autres chaines de transmission)
Hadith 21578 - D’après Zaid Ibn Thabit qui dit, le Prophète (paix sur lui et sa famille) a dit : «Je laisse parmi vous deux Califes / successeurs le, Livre d'Allah une corde tendue entre le ciel et la terre, et les Ahlulbayt, et ils ne se sépareront jamais jusqu'à ce qu'ils me rencontrer au bassin.»
إني تارك فيكم خليفتين كتاب الله حبل ممدود ما بين السماء والأرض‏‏، أو ما بين السماء إلى الأرض ‏‏وعترتي أهل بيتي، وأنهما لن يتفرقا حتى يردا علي ‏‏الحوض.
Commentaire Shu’ayb Al-Arnaout : Le hadith est SAHIH, car il possède plusieurs témoins
Ahmad Ibn Hanbal l’a rapporté également dans son autre livre Fadha'il Al-Sahaba numéro du hadith 1032 en commentaire du hadith que le hadith est «HASSAN / BON» par corroboration.
Ibn Abi ‘Asim – Kitab As-Sunnah
D’après Zayd Ibn Thabit qui dit, le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) a dit :
« Je laisse après moi parmi vous les deux « Califes » ou « Successeurs », le Livre d’Allah et ma Descendance, les Gens de ma Demeure, les Ahlulbayt et ils ne se sépareront pas jusqu’à ce qu’ils me reviennent au bassin. »
عن زيد بن ثابت، قال : قال رسول الله (ص) : إني تارك فيكم الخليفتين من بعدي، كتاب الله وعترتي أهل بيتي، وأنهما لن يتفرقا حتى يردا علي الحوض
(3) la chaine est HASSAN, elle contient Charik ibn Abdallah il est véridique, dans la chaine il y a également Al Qassim ibn Hassan, il est accepté et jugé digne de confiance par certain, et affaibli par d’autres …
Rapporté par Ahmad Ibn Hanbal et sa chaine de transmission est EXCELLENTE (جَيِّد)
Rapporté par Tabarani dans « Al Kabir » et ses rapporteurs sont tous dignes de confiance.
Et Cheikh Nasr Din Al-Albani l’a authentifié SAHIH, dans « Silsilat As-Sahihat »
Al-Haythami - Majmou’ Az-Zawaid
D’après Zayd Ibn Thabit qui dit : Le Prophète (paix sur lui et sa famille) a dit : «Je laisse parmi vous deux successeurs (Califes), le Livre d'Allah et les Ahlulbayt, ils ne se sépareront jamais jusqu'à ce qu'ils me rencontrer au bassin.»
عَنْ زَيْدِ بْنِ ثَابِتٍ ، قَالَ: قَالَ رَسُولُ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَآله: ( إِنِّي تَارِكٌ فِيكُمْ خَلِيفَتَيْنِ: كِتَاب اللهِ ، ، وَعِتْرَتِي أَهْلُ بَيْتِي ، وَإِنَّهُمَا لَنْ يَتَفَرَّقَا حَتَّى يَرِدَا عَلَيَّ الْحَوْضَ ( .
Rapporté par Tabarani dans Al-Kabir", et ses rapporteurs sont : dignes de confiance
Al-Haythami - Majmou’ Az-Zawaid (au Volume 9, page 182 et 183)
le Prophète (paix sur lui et sa famille) a dit : « Je laisse parmi vous deux Califes, le Livre d'Allah le Glorieux, une corde tendue entre le ciel et la terre, et ma Descendance, les Ahlulbayt, et ils ne se sépareront jamais jusqu'à ce qu'ils me rencontrer au bassin.»
Commentaire : rapporté par Ahmad Ibn Hanbal et sa chaine est EXCELLENTE
Al-Albani - Sahih Al-Jami’ Al-Sagheer wa Zayadat
Hadith 2457 - D’après Zaid bin Thabit qui dit, le Prophète (s) a dit : « Je laisse parmi vous deux Califes / Successeurs, le Livre d'Allah une corde tendue entre le ciel et la terre, et ma Descendance, les Gens de ma Demeure, les Ahlulbayt, et ils ne se sépareront jamais jusqu'à ce qu'ils me rencontrer au bassin. »
Al-Albani : Le hadith est SAHIH
Hadith 2458 - D’après Zaid bin Arqam qui dit, le Prophète (s) a dit: « Je laisse parmi vous ce à quoi si vous vous y attachez, vous ne serez pas égaré après moi, les deux poids (Ath-Thaqalayn), l’un d’entre eux étant plus grand que l’autre, le livre d’Allah une corde tendue du ciel à la terre, et ma descendance, les gens de ma maison (Ahlulbayti), et ils ne se sépareront jamais jusqu’à ce qu’ils me reviennent au bassin »
Al-Albani : Le hadith est SAHIH
Ce hadith du Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) : « Je laisse parmi vous deux Califes / Successeurs, le Livre d'Allah et ma Descendance, les Gens de ma Demeure, les Ahlulbayt … » a été également rapporté par :
- - Ibn Abi Chayba dans son Musnad et dans Al-Musannaf fi al-Hadith wa al-Athar
- - Al-Alusi dans Ruh Al-Ma’ani
- - Al-Busayri - Itihaf al-Khiyarah
Musnad Ahmad
D’après Ali (as) qui dit : « Lorsque ce verset a été révélé : « Et avertis les gens qui te sont les plus proches. » Le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) a réuni sa famille, il a rassemblé une trentaine de personnes, puis ils ont mangé et bu ensuite le Prophète (s) leur dit : « Qui peut se porter garant pour assurer ma religion et mes promesses et qui sera avec moi au paradis, et qui sera mon successeur (Calife) dans ma famille … Ali a dit : « moi »
Commentaire : La chaine de transmission est HASSAN (bonne) et Al-Haythami a dit elle est EXCELLENTE
C’est en effet dès le début de sa mission que le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) reçut l’ordre de désigner son successeur parmi sa famille pour l’assister et le soutenir dans sa mission.
Cependant certains opposants disent que cette désignation ne concerne que sa famille et pas l’ensemble des musulmans, en raison de ces propos du Prophète (s), qui dit « et qui sera mon successeur (Calife) dans ma famille » je dis que l’ordre d’Allah (awj) dit clairement d’avertir en premier lieu sa famille et si le Prophète (s) a désigné Ali (as) pour lui succéder dans sa famille, cela ne veut nullement dire que cette désignation est restreinte et ne concerne uniquement que les membres de sa famille, il est logique que cela concerne également l’ensemble de la communauté musulmane.
De plus Le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) a dit à Ali : « Tu es pour moi comme Haroun pour Moussa, à l’exception que tu n’es pas prophète. Il ne convient pas que je quitte ce monde sans qu’il m’incombe que tu sois mon Calife, sur tous les croyants après moi...» et comme je vais l’explique dans cet article, si nous revenons au Coran, nous pourrons voir que le rôle de Haroun (as) était d’assister son frère Moussa (as) dans sa mission et de le remplacer en tant que chef, guide auprès de son peuple en son absence et le rôle Ali pour le Prophète est exactement le même que celui de Haroun (as) pour Moussa (as).
Al-Haythami – Majmu’ Al-Zaw’id
D’après Ali (as) qui dit : « Lorsque ce verset a été révélé : « Et avertis les gens qui te sont les plus proches. » Le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) a réuni sa famille, il a rassemblé une trentaine de personnes, puis ils mangé et bu ensuite le Prophète (s) leur dit : « Qui peut se porter garant pour assurer ma religion et qui sera avec moi au paradis, et qui sera mon successeur (Calife) dans ma famille … Ali a dit « moi »
Al-Haythami dit : Rapporté par Ahmad et sa chaine de transmission est EXCELLENTE
Tarikh At-Tabari
L'Envoyé de Dieu n'a pas désigné Ali, comme son successeur à la tête des croyants à l'occasion du jour du Ghadir Khumm seulement Il le fit connaître dès les débuts de sa mission, quand il reçut l'ordre d’Allah de rendre publique sa mission que jusque-là il menait de façon discrète et secrète. Il reçut l'ordre d'annoncer sa mission d'abord à ses proches.
« Et avertis les gens qui te sont les plus proches. » (Sourate 26 Les Poètes, verset 214).
Il chargea Ali de transmettre son invitation à plus au moins quarante hommes les Banu Hachim, les enfants d’Abdul-Muttalib et des Banu Abdul-Manâf.
Les hôtes furent servis pendant trois jours ; les deux premiers furent marqués par les propos futiles et hostiles d'Abu Lahab. Au troisième jour vint le tour de la nourriture spirituelle.
Le Prophète (paix sur lui et sa famille) se leva, rendit grâce à Allah (awj) et poursuivit :
« Ô enfants de Abdul-Muttalib, j'en jure par Dieu, je ne connais aucun homme d'âge mûr parmi les Arabes qui soit venu à son peuple avec quelque chose de meilleur que ce que je vous apporte. Je vous apporte le meilleur de ce monde et de l'au-delà.
Dieu m'a ordonné de vous appeler à Lui. Qui donc parmi vous serait prêt à me soutenir dans cette mission et qui deviendrait mon frère, mon légataire testamentaire, et mon successeur ? »
Ali répondit : "Moi ! Ô Prophète de Dieu, « je serai ton soutien dans cette mission ! »
Le Prophète pris Ali par l'épaule et dit : « Celui-ci est certes mon frère, mon héritier, mon
successeur parmi vous. Écoutez-le et obéissez-lui ! » Les gens se levèrent en ricanant, disant à Abu Taleb (père de ‘Ali) : "Il t'ordonne d'écouter ton fils et de lui obéir!"
Tafsir At-Tabari
Voici le tafsir de Tabari, mais cette fois des informations très importance ont été dissimulées.
Dans cet exemple le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) a dit :
« Et qui deviendrait mon frère, mon légataire testamentaire, et mon successeur … »
Après passage pas la censure cela devient :
« Et qui deviendrait mon frère, ceci cela … «كذ و كذ »
D’après Ali Ibn Abi Talib qui dit : « Lorsque ce verset a été révélé sur Le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) : « Et avertis les gens qui te sont les plus proches. » Le Messager d’Allah (s) m’appela et me dit : « Ô Ali, Allah (awj) m’a ordonné d’avertir les gens qui me sont les plus proches »
Le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) a dit : « Ô enfants de Abdul-Muttalib, j'en jure par Dieu, je ne connais aucun homme d'âge mûr parmi les Arabes qui soit venu à son peuple avec quelque chose de meilleur que ce que je vous apporte. Je vous apporte le meilleur de ce monde et de l'au-delà.
Allah (awj) m'a ordonné de vous appeler à Lui. Qui donc parmi vous serait prêt à me soutenir, m’assister dans cette mission et qui deviendrait mon frère, et ceci cela ? »
Ali répondit : « Moi! Ô Prophète d’Allah, je serai ton soutien, ton assistant dans cette mission ! »
Le Prophète (s) prit Ali par l'épaule et dit : « Celui-ci est certes mon frère, et ceci cela, écoutez-le et obéissez-lui ! » Les gens se levèrent en ricanant, disant à Abu Taleb (père de ‘Ali) : « Il t'ordonne d'écouter ton fils et de lui obéir ! »
Voici le texte sans dissimulation comme il a été rapporté dans son Tarikh :
« Ô enfants de Abdul-Muttalib, je jure par Dieu, je ne connais aucun homme d'âge mûr parmi les Arabes qui soit venu à son peuple avec quelque chose de meilleur que ce que je vous apporte. Je vous apporte le meilleur de ce monde et de l'au-delà.
Allah (awj) m'a ordonné de vous appeler à Lui. Qui donc parmi vous serait prêt à me soutenir, m’assister dans cette mission et qui deviendrait mon frère, mon légataire testamentaire, et mon successeur ? »
Ali répondit : « Moi ! Ô Prophète d’Allah, « je serai ton soutien, ton assistant dans cette mission ! »
Le Prophète (s) prit Ali par l'épaule et dit : « Celui-ci est certes mon frère, mon héritier, mon successeur parmi vous. Écoutez-le et obéissez-lui ! » Les gens se levèrent en ricanant, disant à Abu Taleb (père de ‘Ali) : « Il t'ordonne d'écouter ton fils et de lui obéir ! »
Ibn Al-Athir – Al-Kamil fi Tarikh
Ali Ibn Abi Talib dit : « Lorsque ce verset a été révélé « Et avertis les gens qui te sont les plus proches » Les Poètes Verset 214. Le Messager d’Allah (paix sur lui et sa famille) m’a appelé et il m’a dit : « Ô Ali, Allah m’a ordonné d’avertir les gens qui me sont les plus proches … »
Après les avoir rassemblés et qu’ils aient bu et mangé, Le Prophète (s) s’adressa à eux et leur dit : « Ô Banu Abd Al-Muttalib, je ne connais aucun jeune arabe qui soit venu à son peuple avec une meilleure nouvelle que celle que je vous apporte le meilleur de ce bas-monde et de l’au-delà et Allah m’a ordonné de vous y inviter, alors lequel d’entre vous est-il prêt à me soutenir, m’assister dans cette affaire (cette mission) afin qu’il soit mon frère, mon héritier et mon successeur, auprès de vous ? » Ali dit : les invités restèrent muet face à cette invitation, alors j’ai dit : « Moi ô Messager d’Allah (s) je serais ton soutiens, ton assistant dans cette affaire (cette mission), le Prophète (s) me prit alors par mon cou et dit aux gens rassemblés : « Celui-ci (Ali) est mon frère, mon héritier, et mon successeur auprès de vous, alors écoutez-le et obéissez lui », puis les gens se sont levé certains ont dit à Abu Talib, « Il t’a ordonné d’écouter et d’obéir à ton fils. »