Selon les fatwas du Grand Ayatullah Sayyed Ali Sistani
C'est la troisième obligation du pèlerinage de tamatto`. Il est à noter que Muzdalifah est le nom d'un lieu appelé "al-Mach`ar al-Harâm", et la limite du lieu de la Station (mawqif) est d'al-Ma'zamyn à al- Hiyâdh" et à Wadî (Vallée de) Mohassar. Tous ces endroits nommés constituent la frontière du Mach`ar et ne font pas partie du lieu de la Station. Toutefois, s'il y a trop de monde de telle sorte que l'étroitesse du lieu de la Station ne laisse plus de places libres, il est permis alors de monter vers al-Ma'zamayn.
Article 372: Il est obligatoire pour le pèlerin, après avoir quitté `Arafât, de passer à Muzdalifah une partie de la nuit de la veille de la Fête, jusqu'au matin, et "par précaution" jusqu'au lever du soleil; bien que selon "toute vraisemblance", il lui est permis de quitter Muzdalifah un peu avant le lever du soleil, pour se rendre à Wâdî Mohassar. Toutefois, il n'est pas permis de quitter Wâdî Mohassar pour Minâ avant le lever du soleil.
Article 373: Faire la Station pendant la totalité du temps ci-dessus mentionné est, certes, obligatoire, lorsqu'on a la possibilité de le faire; mais ce qui constitue une obligation fondamentale (rokn) dans l'acte Station, c'est le fait d'effectuer la Station en général, et non la durée de celle-ci.
Ainsi, si le pèlerin fait la Station à Muzdalifah pendant une partie de la nuit (de la veille) de la Fête, et qu'il la quitte avant l'aube, son pèlerinage est valide selon "la vraisemblance juridique", mais il doit offrir une brebis en aumône expiatoire, s'il l'a fait en connaissance de cause (et il en est exempté s'il l'a fait par ignorance). S'il fait la station pendant seulement une partie du temps séparant l'aube du lever du soleil, même délibérément, son pèlerinage est valide aussi, et il n'a pas d'aumône expiatoire à acquitter (bien qu'il soit considéré comme ayant commis un péché).
Article 374: Sont exceptés de l'obligation de faire la Station à Muzdalifah pendant la totalité de l'horaire prescrit, le peureux, les enfants, les femmes et les personnes faibles (les vieillards et les malades), ainsi que ceux qui les ont en charge. Toutes ces personnes ont donc le droit de faire la Station à Muzdalifah la nuit (de la veille) de la Fête, et de la quitter pour se rendre à Minâ avant l'aube.
Article 375: Pour être valide, la Station à Muzdalifah doit comporter la formulation de l'intention de l'accomplir pour s'approcher d'Allah et d'être sincère. Elle doit être faite aussi par dessein (c'est-à-dire que le pèlerin doit être conscient que sa présence à Muzdalifah est pour un acte précis et prescrit) (1), comme c'est le cas pour la Station à `Arafât.
Article 376: Quiconque manque la Station Facultative (la station pendant la nuit et entre l'aube et le lever du soleil) à Muzdalifah, par inadvertance et pour toute autre raison, il peut la remplacer par la Station d'Urgence (la station pendant un petit laps de temps entre le lever du soleil et le "zawâl" (midi), le jour de la Fête); et s'il omet délibérément de la faire (la Station d'Urgence), son pèlerinage est invalidé.
Note :
1- NDT (note du traducteur).