Résumé de la réponse
Etant donné le fait que le Coran est un livre de guidance et d’orientation vers le salut et la perfection et que la guidance ne peut se faire que par la voie de la raison ( le ‘Aql) et la science, le coran accorde une place notoire à la science et au savoir et ce, à tel point que nous voyons que de nombreux versets coraniques portent sur la valeur et l’importance de la science et de la connaissance ainsi que les moyens et les outils pour les acquérir, des moyens tels que l’usage d’intelligence, la sagesse, la réflexion, et ainsi de suite. Ce n’est pas sans raison que nous voyons que les versets traitant, en quelque sorte, de la science et de son importance, représentent un quart du noble coran. Ce n’est pas une chose bizarre ; puisque les premiers versets qui furent révélés au messager de Dieu (que Dieu le bénisse, lui et les siens), portant sur la lecture, la science et le savoir : « Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, qui a créé l’homme d’une adhérence. Lis! Ton Seigneur est le Très Noble, qui a enseigné par la plume [le calame], a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas ». Le plus important encore, au fond, la création de l’homme fut conjuguée de la science et de la connaissance, point auquel fait allusion, le noble coran : « Et Il apprit à Adam tous les noms (de toutes choses), puis Il les présenta aux Anges et dit: «Informez-Moi des noms de ceux-là, si vous êtes véridiques!» (Dans votre prétention que vous êtes plus méritants qu’Adam) ».
Or, on ne peut pas énumérer, facilement, tous ces versets, mais, nous essayerons d’énumérer, dans la mesure du possible, une série d’entre eux.
1. Les versets qui portent sur la Science de Dieu.
2. Les versets qui portent sur la science du prophète de l’Islam (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants) ainsi que sur celle des autres prophètes, que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur eux.
3. Les versets qui expliquent l’importance et la valeur de la science et du savoir.
4. Les versets, dans lesquels le terme « science » n’est pas, clairement, mentionné, mais dont le sens indique l’importance de la science et du savoir et y correspondent.
Réponse détaillée
L’apparition de la science et du savoir est vieille que la création de l’être humain et le genre humain a, toujours, cherché à savoir et à comprendre. Donc, la science et le savoir occupent une place, hautement, privilégiée, dans la vie e l’être humain. Le rôle de la science dans la vie de l’être humain consiste à lui enseigner la voie de salut, de perfection et d’édification. La science rend puissant l’être humain et lui permet de bâtir l’avenir, tel qu’il souhaite. La science est mise à la disposition de l’homme et il construit la nature, tel qu’il veut. Pour mieux dire, la science lui permet d’être aux commandes. Le noble prophète (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants), exhortait ses partisans à apprendre la science. Il força les enfants de ses Compagnons à apprendre à lire et à écrire. Il ordonna à un certain nombre de ses Compagnons d’apprendre la langue syriaque. Ces appels constants et ces encouragements poussèrent les Musulmans à aller rechercher la science, partout dans le monde et à l’acquérir, avec un grand effort et une rapidité exemplaire. Ils accédèrent aux ouvrages scientifiques, dans les quatre coins du monde et procédèrent à les traduire. Ils effectuèrent des recherches. Ils établirent un pont de communication entre les civilisations anciennes, à savoir les civilisations, grecque, romaine, perse, égyptienne, indienne et autres, d’une part et d’autre part, ils créèrent l’une des plus grandes et somptueuses civilisations et cultures de l’histoire de l’humanité, appelée la civilisation et la culture islamiques. Dans le noble coran, Dieu dit : « Dis: «Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» Seuls les doués d’intelligence se rappellent ».(1) L’importance de la science en Islam est, tellement, immense, qu’il est obligatoire pour tout musulman de la rechercher. A ce propos, le noble prophète de l’Islam (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants), dit : « La recherche de la science est une obligation pour tout musulman!" (2) ce hadit signifie que l’acquisition de la science est l’une des obligations religieuses. Dans les livres de Hadith, il existe, toujours, un chapitre qui porte sur l’obligation d’être en quête de la science. Le noble prophète, que Dieu le bénisse, lui et les siens, dit : « La recherche de la science est une obligation pour tout musulman ». Il n’y a aucune exception. La femme tout comme l’homme doit quêter la science. Ce hadith indique que l'obligation de la recherche et de l’acquisition de la science est une obligation qui concerne tous, toutes classes, appartenance et sexes, confondus. Avec ce qu’on vient de dire, comme préambule, au sujet de l’importance et de la place qu’occupent la science et la connaissance dans la religion musulmane, il est, tout à fait, évident, que le noble coran, en qualité d’un livre céleste, apporté pour la guidance et le salut de l’être humain dans les deux mondes, et en qualité d’un livre, rempli, lui-même, de diverses sciences, donne une importance primordiale à cette question qu’est la recherche et l’acquisition de la science. Ce livre céleste a décrit, à une vaste échelle, l’importance de la science. L’explication de la question de la science et de la connaissance dans le noble coran nécessite de faire des débats et des discussions détaillés, et de rédiger, plusieurs livres. Il suffit de porter une petite réflexion sur les versets du coran pour se rendre compte que le terme de la science, ses substances simples, ainsi que les moyens d’acquérir la science et la connaissance, tels que les cœurs, l’intelligence, la réflexion, la sagesse, l’intellect, et ainsi de suite, occupent une importance primordiale. Ce n’est pas une exagération, si nous disons qu’environ un quart des versets du noble coran porte sur la science et le savoir. Ce n’est pas bizarre, si les premiers versets qui furent révélés au noble prophète (que Dieu le bénisse, lui et les siens), portaient sur la science, la lecture, la connaissance. « « Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, qui a créé l’homme d’une adhérence. Lis! Ton Seigneur est le Très Noble, qui a enseigné par la plume [le calame], a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas ». (3) Le plus important encore, au fond, la création de l’homme fut conjuguée de la science et de la connaissance, point auquel fait allusion, le noble coran : « Et Il apprit à Adam tous les noms (de toutes choses), puis Il les présenta aux Anges et dit: «Informez-Moi des noms de ceux-là, si vous êtes véridiques!» (Dans votre prétention que vous êtes plus méritants qu’Adam) ». (4) Or, on ne peut pas énumérer, facilement, tous ces versets, mais, nous essayerons d’énumérer, dans la mesure du possible, une série d’entre eux. Dans l’ensemble, l’on peut répartir, en quatre catégories, les versets coraniques qui portent sur la science, le savoir et la connaissance.
1. Les versets qui portent sur la Science de Dieu.
2. Les versets qui portent sur la science du prophète de l’Islam (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants) ainsi que sur celle des autres prophètes, que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur eux.
3. Les versets qui expliquent l’importance et la valeur de la science et du savoir.
4. Les versets, dans lesquels le terme « science » n’est pas, clairement, mentionné, mais dont le sens indique l’importance de la science et du savoir et y correspondent.
La première catégorie des versets qui portent sur la science de Dieu, le Très-Haut : Al-`Aleem (le Sage) est l’un des Attributs de Dieu. De nombreux versets du noble coran y sont consacrés. De même, il y a des versets qui portant sur la science divine concernant les activités et travaux quotidiens de l’être humain. Il est intéressant de savoir que l’attribut « Al-`Aleem est répété 33 fois dans divers versets du noble coran, dont les versets 32, 127 ? 187 et 235 de la sainte sourate 2( la Vache), le verset 76 de la sainte sourate 5 ( la Table servie), les versets 13, 80, 96, et 115 de la sainte sourate 6( les Bestiaux), les versets 23 et 61 de la sainte 8( le Butin), les versets 34 et 83 de la sainte sourate 12( Joseph), le verset 65 de la sainte sourate 10( Jonas), les versets 22 et 109 de la sainte sourate 18 ( la Caverne), le verset 187 de la sainte sourate 7 ( Al ‘raf).
La seconde catégorie des versets évoque la science du prophète de l’Islam (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants) et ainsi que celle des autres prophètes de Dieu (Bénis soient-ils). Ces versets indiquent que Dieu leur appris toutes sortes de sciences. L’on peut en mentionner comme exemples le verset 5 de la sainte sourate 53(L’étoile), les versets 22, 62 et 68 de la sainte sourate 12(Joseph), les versets 74, 79 er 80 de la sainte sourate 21( les Prophètes), le verset 62 de la sainte sourate 7( Al ‘raf), le verset 75 de la sainte sourate 6( les Bestiaux).
La troisième catégorie des versets porte sur la valeur, la place et l’importance de la science. Sont nombreux les versets coraniques qui traitent de la valeur et de la place de la science et de son rôle dans la vie de l’homme ainsi que de ses fruits et de ses conséquences dans diverses dimensions de la vie individuelle et sociale des gens au sein de la société. Nous vous en mentionnons, ci-dessous, quelques-exemples :
1. Certains de ces versets précisent que la science et la connaissance sont l’un des critères de désignations et de nominations aux fonctions. Le verset 247 de la sainte sourate 2(la Vache) et le verset 9 de la sainte sourate 39(les Groupes), font allusion à ce point : « Et leur prophète leur dit: «Voici qu’Allah vous a envoyé Ṭālūt pour roi.» Ils dirent: «Comment règnerait-il sur nous? Nous avons plus de droit que lui à la royauté. On ne lui a même pas prodigué beaucoup de richesses!» Il dit: «Allah, vraiment l’a élu sur vous, et a accru sa part quant au savoir et à la condition physique.» - Et Allah alloue Son pouvoir à qui Il veut. Allah a la grâce immense et Il est Omniscient ». « Dis: «Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» Seuls les doués d’intelligence se rappellent ».
2. Certains de ces versets font état du lien étroit et indissociable entre la science avec la foi et la perception des concepts et des secrets du coran. L’on peut en citer comme exemple, le verset 4 de la sainte sourate 3(La Famille d’Imran), le verset 162 de la sainte sourate 4(Les Femmes), le verset 107 de la sainte sourate 17 (Le Voyage nocturne), le verset 54 de la sainte sourate 22(le Pèlerinage), le verset 49 de la saine sourate 29(l’Araignée), et le verset 6 de la sainte sourate 34 (Saba).
3. La crainte de Dieu est le résultat du savoir. « Il y a pareillement des couleurs différentes, parmi les hommes, les animaux, et les bestiaux. Parmi Ses serviteurs, seuls les savants craignent Allah. Allah est, certes, Puissant et Pardonneur ». (5)
4. La science est un préambule pour prouver et confirmer le vrai. « A ceux qui te contredisent à son propos, maintenant que tu en es bien informé, tu n’as qu’à dire: «Venez, appelons nos fils et les vôtres, nos femmes et les vôtres, nos propres personnes et les vôtres, puis proférons exécration réciproque en appelant la malédiction d’Allah sur les menteurs ». (6)La science donner le dernier ultimatum à l’homme. «Mais si tu suis leurs passions après ce que tu as reçu de science, tu n’auras contre Allah ni protecteur ni secoureur ». (7)
5. La science favorise les éléments sauvant l’homme du châtiment au jour de la résurrection : « Allah élèvera en degrés ceux d’entre vous qui auront cru et ceux qui auront reçu le savoir » , « Puis, le Jour de la Résurrection, Il les couvrira d’ignominie, et [leur] dira: «Où sont Mes associés pour lesquels vous combattiez?» - Ceux qui ont le savoir diront: «L’ignominie et le malheur tombent aujourd’hui sur les mécréants». (8)
6. Le témoignage des savants assimile à celui de Dieu et des Anges. « Allah atteste, et aussi les Anges et les doués de science, qu’il n’y a point de divinité à part Lui, le Mainteneur de la justice. Point de divinité à part Lui, le Puissant, le Sage! ».(9)
7. Les détenteurs du savoir méritent mieux d’être suivis, obéis. « Ô mon père, il m’est venu de la science ce que tu n’as pas reçu; suis-moi, donc, je te guiderai sur une voie droite ».(10)
8. La science et le savoir sont la source de la perspicacité et de la clairvoyance. « Tandis que ceux auxquels le savoir a été donné dirent: «Malheur à vous! La récompense d’Allah est meilleure pour celui qui croit et fait le bien». Mais elle ne sera reçue que par ceux qui endurent ». (11)
9. Bref, la science et le savoir sont d’une immense importance tel point que le prophète Oulou el 'Azm se donna les peines et les difficultés d’un voyage difficile et périlleux, pour élargir et approfondir son savoir. Le récit du vénéré Moïse (béni soit-il), et du vénéré Khizr (béni soit-il), est raconté dans la sainte sourate (la Caverne), dans les versets 65 à 76. « «Puis-je te suivre, à la condition que tu m’apprennes de ce qu’on t’a appris concernant une bonne direction?» (12)
La quatrième catégorie des versets sur la science et le savoir,, ce sont les versets qui ne font pas, explicitement, la mention du terme « la science), mais dont le contenu et le sens portent sur le savoir et la science et y correspondent. A ceux que Dieu A donné le Livre, leur a pris engagement de le communiquer et transmettre, certainement, aux gens. Dans le présent écrit, nous nous arrêterons là. Pour plus d’information, sur ce sujet, nous vous recommandons de consulter le livre « Al-mu'jam al-mufahras li- alfaz al-Qur'an » de Mohammad Fou’ad Abd ul-Baqi.

Notes:
1-La sourate 39(Les Groupes), le verset 9.
2-Ousoul Kafi, t.1, p.30.
3-La sainte sourate 96(l’Adhérence), les versets 1 à 5.
4-La sainte sourate 2(la Vache), le verset 31.
5-La sainte sourate 35(Le Créateur), le verset 28.
6-La sainte sourate 3(la Famille d’Imran), le verset 61.
7-La sainte sourate 2(la Vache), le verset 120.
8-La sainte sourate 58(la Discussion), la sainte sourate 16(Les Abeilles), le verset 27.
9-La sainte sourate 3(la Famille d’Imran), le verset 18.
10-La sainte sourate 19(Marie), le verset 43.
11-La sainte sourate 28(Le Récit), le verset 80.
12- Il est, à tout à fait évident, que ces versets évoquent la valeur et la place de la science et de ceux qui l’enseignent. Ils vervets parlent des mérites des doués de science et de ceux qui sont en quête de la science. Pour plus d’information sur ce sujet, vous pouvez vous référer à la sainte sourate 31(Luqman), et à ses exégèses.