Résumé de la réponse
En arabe, il y a trois significations pour le mot "Wali" : l'ami, le sympathisant et pour le terme " Wilayat ' il y a deux autres significations supplémentaires : " 1- La domination et la tutelle 2- Le leadership et la gouvernance.
Le concept de " Wilayat " s'est appliqué pour deux cas dans les expressions du Figh (jurisprudence religieuse) :
1- Le cas où l'intéressé(e) n'est pas capable de gérer ses affaires, comme le défunt, le fou et le mineur. Dans ce cas, " Wilayat " signifie " la tutelle". Or, ici, le critère, c'est l'impuissance et l'incapacité de l'intéressé(e) à gérer ses affaires personnelles.
2- Dans le cas où, l'intéressé(e) est en mesure d'administrer ses affaires, mais, il y a, quand même, des affaires qui impliquent l'existence de la gestion et de la tutelle d'une autre personne. Ici, " Wilayat ' signifie la gestation des affaires de la société, qui est, en effet, la gestion politique de la société.
Réponse détaillée
" Wilayat " dérive, dans la langue arabe, du terme " Wali" qui signifie, selon les éminents lexicologues arabes, la parenté.(1) En langue arabe, il y a trois significations pour le mot " Wali" : 1- l'ami 2- Sympathisant 3- le Protecteur et pour le terme, on en rajoute deux autres significations (2) : 1- La domination et la tutelle 2- le leadership et la gouvernance. (3) Dans la langue persane, " le Wali" a plusieurs significations comme l'ami, le protecteur, le propriétaire et le gardien et le terme " Wilayat '" signifie " la gouvernance" dans la langue persane. (4)Lorsqu'on emploie le concept de " Wilayat " pour le Faqih (jurisconsulte religieux), on entend par là, la gestion et l'administration des affaires de la société. Certains ont avancé d'autres significations comme " la présidence" ou " la gouvernance", qui veut dire la tutelle sur le ou les intéressé(e) s. (5) cela signifie, en effet, le fait que celui est le maître de la société n'est qu'un serviteur de ses composantes. (6)
Le concept de " Wilayat " s'est appliqué pour deux cas dans les expressions du Figh (jurisprudence religieuse) :
1-Le cas où l'intéressé(e) n'est pas capable de gérer ses affaires, comme le défunt, le fou et le mineur. Dans ce cas, " Wilayat " signifie " la tutelle". Or, ici, le critère, c'est l'impuissance et l'incapacité de l'intéressé(e) à gérer ses affaires personnelles. Pour cette raison, la tutelle se maintient, dans ce cas-là, tant que l'intéressé(e) reste dans l'impuissance. Or, cette tutelle prend fin, lorsque par exemple, le fou devient sage ou le mineur devient adulte.
2- Dans le cas où, l'intéressé(e) est en mesure d'administrer ses affaires, mais, il y a, quand même, des affaires qui impliquent l'existence de la gestion et de la tutelle d'une autre personne. Ici, " Wilayat ' signifie la gestation des affaires de la société, qui est, en effet, la gestion politique de la société. Les deux significations de Wilayat s'appliquent pour le Faqih, mais dans le débat présent, nous entendons par le concept de Wilayat-al Faqih, la gestion et la gouvernance des affaires de la société, et ce contrairement à ceux qui cherchent à assimiler le Wilayat-al Faqih à la tutelle sur le défunt ou sur le mineur. (7) A ce propos, l'Emir des croyants, le vénéré Imam Ali (béni soit-il), dit que chaque ethnie ou chaque groupe doit, forcément, avoir, un leader ou un chef, qu'il bienfaisant ou pas. (8) Il s'agit, en vérité, d'un souhait social, là se fait une société, il y a des devoirs et des responsables sociales à accomplir, des devoirs et des responsabilités dont l'organisation et la mise en œuvre impliquent l'existence d'un leader.
Par conséquent, le Faqih est un excellent administrateur et un éminent leader qui oriente la société vers la réalisation des idéaux et des objectifs islamiques, autrement dit, " Wilayat " est, en fait, la cristallisation de la gestion religieuse de la société.
Pour plus d'informations:
1- Mahdi Hadavi Téhérani, " Wilayat et religiosité" Institut culturel de Khaneh Kherad, Qom, deuxième édition, 2001.
Notes:
1- R.F : Maghaïs ol Loghat, volume VI, p. 141, Al-ghamous ol-Mohit, p. 1732, al-Mesbah-ol Monir, volume II, p. 396, al-Sahah volume VI, p. 2528, Taje al-Arousse volume X, p. 398
2-D'aucuns rejettent le fait que " Velayat" signifie l'ami ou le protecteur et soulignent que ce concept signifie, uniquement, le leadership ou la gouvernance. (R.F, Motazeri, Velayat-e Faghih, volume I, p. 55
3- R.F: Al-Ghamous ol-Mohit, p. 1732, Taje Al-Arous, volume X, p. 398, al-Mesbah ol-Monir volume II, p. 396
4- R. F : : Mohammad Moïn, le dictionnaire persan, volume IV, pp, 5054-5058
5-R.F : Mahdi Haéri Yazdi, " la Sagesse et l'Etat", p. 67 et 177.
6- Il est relaté du prophète de l’Islam (que le salut de Dieu soit lui et sur ses descendants) qui a dit que " celui est à la tête d'un peuple, est son serviteur. Al-Majlessi, Al-Bahar, volume 76, p. 273
7- R.F : Mahdi Haéri Yazdi, " la Sagesse et l'Etat", p. 177
8- Sobhi Saleh, la voie de l'Eloquence, volume 40, p. 82

Mots clés: