La clepsydre, première invention industrielle des musulmans, fut offerte par le Calife Abbasside Haroun à l’empereur Charlemagne.

Le docteur Gustave Lebon écrit à ce propos:
« Haroun Al-Rashid avait envoyé de nombreux cadeaux à Charlemagne, roi des Frances et empereur d’occident, dont le plus important était une clepsydre qui sonnait à chaque heure. Charlemagne et son entourage étaient ébahis. Il n’y avait personne, dans toute la cour, qui puisse en comprendre le fonctionnement!

Lorsque les musulmans d’Andalousie furent massacrés ou expulsés par les chrétiens qui occupèrent ce territoire, ce fut la chute de l’industrie. Le déclin de l’Andalousie après l’expulsion des Arabes fut si rapide que l’on ne pourrait peut-être pas trouver, comme exemple une nation qui aurait eu un sort aussi rude. La science, la technologie, l’agriculture et enfin tout ce qui faisait la grandeur de ce territoire avaient disparu.

Les grandes fabriques furent fermées, l’agriculture régressait, les terres fertiles restèrent incultivées. Les villes, privées d’agriculture et de travail, tombaient en ruine, l’une après l’autre. Sur ces quatre cent mille habitants, Madrid n’en comptait plus que la moitié. Sur les mille six cents manufactures de Séville créées par les musulmans et qui comptaient cent trente mille ouvriers, il n’en restait plus que trois cents. D’après le rapport qu’avait reçu Phillip IV du corps législatif, elle comptait quatre fois moins d’habitants. »(1)

Ce même savant Français reconnaît les musulmans comme les inventeurs du papier de coton. Il écrit à ce propos:
« Au Moyen-Age, les européens écrivaient sur la peau. Ce procédé étant assez coûteux, il était difficile d’écrire et de propager les livres, qui étaient si rares que les moines grecs et romains ramassaient les anciens manuscrits, en effaçaient les écrits, pour y écrire à leur tour, leurs textes religieux. Si les musulmans n’avaient pas inventé le papier, ces mêmes moines auraient causé la perte de tous les manuscrits qui étaient en leur possession. Cette invention des musulmans fut vraiment un grand service rendu à la science.

Casirie a retrouvé dans la bibliothèque de l’Escorial un livre écrit en 1009 de l’ère chrétienne qui se trouve être des plus anciennes de l’Europe. Ce manuscrit prouve que les musulmans utilisaient les premiers le papier à la place de la peau. »

En ce qui concerne l’attribution du papier de soie aux Chinois, le docteur Lebon ajoute:
« À l’époque, le papier de soie ne pouvait servir aux européens car ils n’avaient pas de soie. Mais ils avaient du coton. L’Europe est donc redevable aux musulmans pour l’invention du papier du coton. Les papiers des anciens livres des musulmans nous prouvent qu’ils avaient atteint la perfection dans cette technique et qu’aucun papier n’a été encore produit qui soit meilleure.
Il a été de même prouvé que la fabrication de papier à partir de chiffon était une spécialité des musulmans, travail très compliqué qui demandait beaucoup de maniement. » (2)

Notes:

1-Civilisation Islamique et Arabe.

2-Ibid.

 

Mots clés: