Bien que ces particularités soient l'objet d'étude de la deuxième étape, nous les avons mises à la fin de la discussion, car elles sont les dernières choses que les wahhabites peuvent comprendre du Chiisme.

Ces particularités se divisent en trois parties:

1 L'attitude positive du Chiisme imâmite à l’égard de la Famille du Prophète (Que le salut de Dieu soit sur lui).

2 Le réalisme du Chiisme vis-à-vis des Compagnons du Prophète (Que le salut de Dieu soit sur lui)

3 L’occultation du douzième Imam, Que Dieu hâte sa venue, du point de vue chiite.

Ce sont les étapes que doit franchir tout chercheur sur le Chiisme. Cet ordre est recommandé et même exigé dans la présentation de la pensée chiite, aux wahhabites.

Pour donner une idée plus claire de cette méthode de présentation du chiisme, nous avons pensé présenter les différentes étapes sous forme d'une pyramide (voir p 103)

Cette pyramide expose clairement la méthode que nous avons adoptée pour présenter le Chiisme. Elle montre aussi que, pour aborder la deuxième étape relative à la connaissance du Chiisme, il faut au préalable, franchir la première étape relative à la connaissance historique de l'apparition du Chiisme qui permet de sortir les wahhabites de la confusion qu'ils entretiennent entre le Chiisme et les sectes extrémistes.

La première étape est au sommet de la pyramide, telle qu'on la voit sur le schéma, pour montrer l’importance qu'elle a dans l'évolution correcte du débat avec les wahhabites.

La deuxième étape concerne la connaissance précise du chiisme sous la pointe de la pyramide, l'ordre ne doit en aucun cas être changé.

La troisième étape comme chaque étape, comporte des vérités qui ne peuvent être vérifiées qu'à ce niveau de la discussion.

Cet ordre étant respecté, la discussion concernant les principes du chiisme, qui est la dernière étape, interviendra en dernier lieu, afin que la compréhension de ses sujets soit complète et précise.

En un mot, chaque étage de cette pyramide montre le degré d'importance de l'étape.

Nous n'avons placé la première étape au sommet de la pyramide que pour mettre l'accent sur la priorité qu'elle exerce sur les autres étapes.

Nous avons placé la discussion sur "La Divinité et la Prophétie" dans le Chiisme, juste au début de la deuxième étape pour montrer que les autres vérités ne peuvent être saisies qu'après avoir bien compris et assimilé cette première vérité qui consiste à considérer la Divinité qui est le Créateur, et le serviteur qui est la créature, comme deux entités totalement distinctes.

Le plus remarquable est que, malgré son importance, qui exigerait qu'elle soit abordée en premier lieu, la discussion sur "La vérité de l'Imâmat et l’Occultation du douzième Imam" a été placée dans les dernières étapes. En tant qu'ancien wahhabite, j'ai constaté qu'il n'est pas si facile qu'on pourrait le penser, de faire assimiler ces deux principes à un wahhabite, sans qu'il ait été préparé à cette question dans les étapes précédentes.

Je fais cette remarque pour éviter qu'on s'imagine que je n'accorde pas assez d'importance à la question de l'Imâmat et de l’Occultation du douzième Imam.

Les lignes tracées du sommet à la base de la pyramide reflètent la corrélation étroite qui existe entre les différentes étapes de la recherche, et entre les vérités propres à chaque étape.

Chaque étape est le résultat de l'étape précédente et il est nécessaire de progresser pas à pas, dans cette recherche.

La cohésion qui existe entre les différents degrés de la pyramide exprime l'harmonie qui règne entre les croyances du Chiisme et montre que le chercheur doit considérer ces vérités comme les parties d'un ensemble homogène. Il doit éviter de les considérer de façon isolée, car dans ce cas, il ne serait pas en mesure de saisir la grandeur de cet édifice idéologique.

L’une des causes des erreurs des wahhabites dans leur approche du Chiisme, est de considérer séparément chacune des vérités et des croyances chiites.

Le choix de la pyramidale montre l’enchaînement et l’ordre à donner aux discussions. Chaque étape ou discussion, résulte de l'étape et de la discussion précédente, de telle manière qu'en admettant la première vérité, nous sommes naturellement conduits à admettre la seconde et ainsi de suite jusqu'à la dernière.

Les lignes horizontales de la pyramide montrent que chaque étape doit être minutieusement et profondément étudiée, sans être confondue avec l’étape suivante. Chaque étape nécessite une recherche profonde et méticuleuse. On ne peut aborder l'étape suivante avec succès, si l'on n'a pas accompli la recherche de l'étape précédente. Cette pyramide est un ensemble homogène dont les éléments sont harmonieusement liés.

Le sommet pointu et la large base de la pyramide montrent que toute erreur, même infime, dans les premières étapes aboutira à une catastrophe dans les étapes suivantes.

Passons à présent, à une brève étude de chacune de ces étapes