Question: Dans votre livre « le chiisme dans l’Islam », il a été dit: « le mot Islam signifie soumission », au sens littéral cela est juste; cependant ce terme est un nom religieux apporté par le Saint Prophète (a.s.s.) en tant que locution islamique.

Premièrement: Par conséquent, nous ne pouvons plus prouver le sceau de la prophétie au moyen de ce verset:

وَمَنْ يَبْتَغِ غَيْرَ الْإِسْلَامِ دِينًا فَلَنْ يُقْبَلَ مِنْهُ

« Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, il ne lui sera point agréé… »(1)

Deuxièmement: votre commentaire est opposé à de nombreuses traditions rapportées à propos de la signification du terme Islam, confirmant le sens de locution, comme le cite le deuxième volume de "Oûl Kâfî".

Troisièmement: Le terme « Islam » dans toutes les communautés du monde entier est le nom d’une religion que le Prophète Mohammad (a.s.s.) a apportée de la part du Véridique.

Réponse: Voici très exactement les phrases apportées dans le livre « le chiisme dans l’Islam »: « l’“Islam au point de vue lexicologique a le sens de soumission et résignation et le saint Coran a ainsi nommé Islam, la religion à laquelle Il invite. Cette dernière est un programme général de cette soumission humaine face au Dieu Universel, par laquelle l’homme n’adore nul autre que Dieu l’Unique et n’obéit qu’à Son commandement. »

Je suis étonné de ces déclarations et je me demande d’où elles proviennent. L’Islam ne possède-t-il qu’une seule signification qui est littérale; dans le Saint Coran et les traditions lorsque le terme Islam a été employé, faut-il toujours le prendre dans ce sens littéral? Ce mot ne renferme-t-il pas d’autre aspect qu’une simple dénomination? Vous avez vous-mêmes avoué que « L’Islam est une soumission absolue à Dieu, qui ne se manifeste que par une déclaration des deux témoignages (Chahâdataïn) et un engagement – d’accomplir des actes- déterminé. » Cette religion est ainsi le symbole de la soumission au sens pratique.

En tout cas, le terme « Islam » est la dénomination de cette sainte religion, au point de vue littéral il signifie soumission et obéissance; dans de nombreux versets coraniques et traditions, il est employé dans les deux sens, par exemple:

وَمَنْ أَحْسَنُ دِينًا مِمَّنْ أَسْلَمَ وَجْهَهُ لِلَّهِ وَهُوَ مُحْسِنٌ وَاتَّبَعَ مِلَّةَ إِبْرَاهِيمَ حَنِيفًا ۗ وَاتَّخَذَ اللَّهُ إِبْرَاهِيمَ خَلِيلًا

« Qui est meilleur en religion que celui qui soumet à Allah son être, tout en se conformant à la Loi révélée et suivant la religion d’Abraham, homme de droiture...? » (2)

Ce verset prouve que la religion d’Abraham était un exemplaire de l’Islam au point de vue de la signification littérale, de même que dans les paroles prononcées par les fils de Yaqûb (Jacob dans la Bible) (a.s.s.), et les croyants de cette communauté, prouvant que l’interprétation du terme « qui sont soumis ( مسلمون) » va dans un sens littéral:

« … Et nous Lui sommes soumis » (3)

Vous avez également évoqué que: « Si l’Islam n’a pas le sens d’une locution islamique, nous ne pourrons pas prouver le sceau de la prophétie par ce verset (cité précédemment) ». Or ces propos se basent sur le fait que le sceau de la prophétie ne posséderait aucune autre preuve que ce verset. Ses adversaires (de l’Islam) sont eux sûrs et certains que le mot Islam est une locution islamique dans ce verset: or ces deux thèses sont prohibées.

Lorsque vous avez déclaré que « Les traditions confirment le sens figuré de ce mot. » Personne ne réfute le sens figuré, mais il ne nie aucunement une signification littérale et son but. Les traditions, qui ont parfois un sens figuré et le qualifient, exposent aussi parfois les stades et les degrés de l’Islam au point de vue de la soumission.

Vous avez dit: « Le terme Islam dans toutes les communautés du monde entier est le nom d’une religion apportée par le Prophète Mohammad (a.s.s.) »; alors que ce mot est sans aucun doute, actuellement la dénomination d’une religion sacrée, il le fut prononcé la première fois, d’après le Saint Coran, par le Prophète Abraham (a.s.s.):

« Quand son Seigneur lui avait dit: "Soumets-toi", il dit: « "Je me soumets au Seigneur de l’Univers." »(4)

مِلَّةَ أَبِيكُمْ إِبْرَاهِيمَ ۚ هُوَ سَمَّاكُمُ الْمُسْلِمِينَ مِنْ قَبْلُ

« Lequel vous a déjà nommés « Musulmans » avant… » (5)

Et le Saint Coran cite que les Prophètes désignés après Abraham et leurs communautés ont été revêtus de l’Islam. Tels Ismâïl (Ismaël dans la Bible), Ishâq (Isaac), Y’aqûb (Jacob), Soleymân (Salomon), Yûssof (Joseph), les fils de Y’aqûb, les magiciens de Pharaon, la reine de Sabâ et les apôtres de Jésus (pse).

La dénomination de la religion divine par le nom d’Islam vient du fait que s’il est le symbole de la soumission, c’est parce qu’il était primordialement un qualificatif et non un nom propre au point de vue de la syntaxe. Ainsi les plus beaux noms divins (Ismâ' Hosnâ) sont tous des attributs et tous nommés Noms de Dieu, puis ce n’est qu’après avoir été employé couramment qu’ils sont devenus noms propres par leur prédominance. L’allusion à leur signification littérale ne disparaît cependant pas par l’ajout des lettres alef et lâm au début du mot « Al-Islam ».

Notes :

1- Coran, Sourate 3 (La famille d’Imran), verset 85.

2- Coran, Sourate 4 (Les femmes), verset 125.

3- Coran, Sourate 2 (La vache), versets 133 et 136.

4- Coran, Sourate 2 (La vache), verset 131.

5- Coran, Sourate 22 (Le pèlerinage), verset 78.

 

 

 

Mots clés: