D'un Hadith, digne de foi, dans lequel H° Imam Mohammad Al Baqir (as) annonce que lorsque la mariée entre dans la chambre de son époux, la nuit de ses noces, demandez-la de faire Woudhou et accomplir deux Rakaates de Salat, et de même, le mari effectue le Woudhou et deux Rakaates Namaz comme elle. Puis,  ils adressent, tous les deux, des Louanges à Allah (swt) et récitent le Salawat sur H° Muhammad (saw) et ses Ahl oul Bayt (as), ensuite, ils invoquent Allah. Les dames qui accompagnent la jeune mariée disent ''Âmine'' (ainsi soit-il !) à leurs invocations.

        Voilà l'Invocation ou le Doua que le mari doit réciter :

ALLAHOUMMAR  ZOUQNII  OULFATAHA  WA  WOUDDAHAA

WA  RIZA'HAA  WA  ARZI'NII  BIHAA WAJ'MA'A  BHAY'NANAA

BHI  AH'SANI  IJ'TIMAA'ÏNE  WA  AY'SARI  EETILAAFINE  FA  INNAKA  TOUHIBBOUL  HALAALA  WA  TOUKRAHAL  HARAAMA

 (Ô mon Allah ! Bénis-moi de l'amour, de l'amitié et de la satisfaction de cette dame et rends-moi heureux d'elle et garde, pour toujours, entre elle et moi de bons  rapports et de la sympathie, car Tu es, certes, Celui Qui aime ce qui est Halaal ou autorisé et déteste ce qui est Haraam ou interdit.)

        L'Imam (as) continue ses propos et ajoute : sachez que l'amour et la sympathie sont un don d'Allah, tandis que la haine vient de Satan, parce que Satan désire que les gens se détournent, d'une manière ou d'une autre, de tout ce qu'Allah a rendu Halaal.

        Dans un autre Hadith, Imam Ja'far As Sadiq (as) déclare : Au moment où vous vous approchez de votre épouse, la première fois, tenez entre vos mains ses cheveux qui poussent sur le front et dirigez son visage vers le Qibla. Vous récitez, ensuite, cette Invocation (ce Doua) :

ALLAHOUMMA  BHI  AMÂNATIKA  AKH'ZATOUHA

WA  BHI  KALIMATIKA  ISTA-HALALTOUHA  KAZAY'TALÎ

MIN'HA  WALADANE   FAJA'ALAHOU  MOUBHARAKANE  TAQIYYANE  MINE  SHIA'TI  ALI MOUHAMMADINE

WALA  TAJA'AL  LISH-SHAYTANI  FIHI  SHIRKANE

WALA  NASSIBHA

(Ô mon Allah ! Je l'ai obtenue de Ton Dépôt et l'ai rendue Halaal – licite sur moi, en récitant Ton Kalimah – Tes Paroles. Alors, si tu as préparé un enfant, pour moi, dans son sein, bénis-le, pour moi, rends-le pur et place-le parmi les Shia – les Partisans fidèles des Descendants de Mouhammad (saw) – les Ahloul Bayt (as), et qu'il ne soit pas une partie de Satan !

        L'un des hommes présents lui demande :

        '' Comment l'enfant peut-il devenir une partie de Satan ?

–   Si, au moment des rapports conjugaux, répond l'Imam (as), on a prononcé le Nom d'Allah, le Satan s'enfuit, mais si on l'a omis, alors le Satan s'approche.

–   Comment peut-on savoir si le Satan s'est approché ou non ? Questionne-t-il, de nouveau.

–   Le Satan ne s'approche jamais de ceux qui nous aiment, tandis qu'il  aborde  nos ennemis, '' explique l'Imam (as).

             De nombreux Hadiths de ce genre, mais avec certaines variantes, existent chez les Musulmans de deux branches.

            Une autre Tradition émanant du Prince des Croyants, H° Ali (as), affirme que si vous désirez vous protéger de l'influence du Satan (dans ces moments précis), prononcez : '' BHISMILLAH  WA  AOUZOU BHILLAH. ''