Imam Ja'far As Sadiq (as) déclare que la femme, en sa qualité, ressemble à un collier que vous portez autour du cou. C'est à vous de voir de quel collier voulez-vous être orné.

        Il ajoute, par ailleurs, qu'une femme pure et chaste ne peut jamais être égale à une femme de mauvais caractères. Une femme chaste est plus précieuse que l'or et l'argent; en effet, l'or et l'argent n'ont aucune valeur, comparée à celle-ci. Tandis qu'une femme de mauvais caractères ne peut être évaluée à de la terre, car la terre est meilleure que celle-ci.

        Son grand-père, le Messager d'Allah (swt) a formulé que : donnez vos filles aux garçons de vos familles, ayant le même statut que le vôtre et prenez les filles qui appartiennent à vos familles, ayant une position sociale semblable à la vôtre. Pour votre progéniture, choisissez une femme féconde qui pourrait vous faire bénéficier de bons enfants (en santé comme en foi et piété).

        Imam Ja'far As Sadiq (as) dit, par ailleurs, que celui qui se marie pour la richesse et la beauté sera privé, à la fois, de ces choses, et celui qui se marie pour la foi et la piété sera béni, par Allah, aussi bien de la richesse que de la beauté.

        Le Saint Prophète (saw) énonce que : mariez-vous avec une fille chaste et pieuse qui vous fait jouir des enfants, plutôt qu'avec une belle fille qui vous prive d'avoir des descendants, afin que, demain, au Jour du Jugement, par vos présences nombreuses, je puisse me montrer fier devant les Communautés des autres Prophètes.

         Imam Ali (as), le Prince des Croyants, nous enseigne que la fille dont vous demandez sa main en mariage doit avoir certaines qualités :

-   un teint de la couleur du blé;

-   un front assez large;

-   des yeux noirs;

-   une taille moyenne;

-   et des hanches fortes.

        L'Imam (as) ajoute, en outre, que si quelqu'un arrive à trouver une fille identique à celle-ci et qu'il souhaite se marier avec elle, qu'il vienne récupérer de moi le Mahar   (la dot) qu'il doit lui offrir, s'il en est complètement démuni.

        Il appert d'un Hadith que lorsque, le Saint Prophète de l'Islam (saw) envoyait une femme pour demander la main d'une fille en mariage pour quelqu'un, il lui conseillait de bien la regarder, surtout son cou et son physique en général.

        Il ressort d'un Hadith de l'Imam Ja'far As Sadiq (as) que lorsque vous demandez la main d'une fille en mariage, renseignez-vous au sujet de ses cheveux car la beauté des cheveux constitue la moitié de son charme.

        Un Hadith digne de foi émanant du Saint Prophète (saw) déclare que la meilleure des femmes est celle qui est très féconde, qui est sympathisante envers son mari, respectée parmi ses connaissances et familles, qui a une âme chaste, qui obéit à son mari, qui lui fait bon accueil et se montre heureuse à lui.

        Une Tradition nous relate qu'un homme vint voir le Saint Prophète (saw) et lui raconta : ma femme m'accueille sur la porte de la maison au moment où j'arrive et m'accompagne jusqu'au seuil lorsque je la quitte. Elle me questionne quand elle me voit inquiet et me dit : si vous vous inquiétez  pour le pain quotidien, sachez qu'Allah en est Le Garant et le pourvoit à tout être humain, et si vos soucis concernent l'Au-delà, qu'Allah les augmente (pour votre Salut) ! Le Messager d'Allah (swt) continua : il y a certains agents Divins dans le monde et cette femme en fait partie. Elle recevra la moitié des récompenses spirituelles qu'aura droit un martyr.

        Le Saint Prophète (saw) déclare : Les femmes Qouraish sont les meilleures parmi toutes les femmes. Elles sont plus soumises à leurs maris d'entre toutes les femmes des tribus, plus bienveillantes envers leurs enfants, ne refusent jamais à leurs conjoints et les conduisent vers la pudeur et la chasteté (ce sont les dames Sayyed ou les Saydaniyan).

        Dans un autre Hadith digne de confiance, il est mentionné  qu'Allah déclare : lorsque je veux bénir un homme de toutes les vertus de ce monde et de l'autre monde, Je lui donne un cœur sensible à toutes les misères d'autrui, qui est rempli de Ma crainte et se montre humble devant Moi, Je lui accorde une langue qui ne cesse de M'évoquer, un corps qui endure tous les maux, une femme qui se réjouit en voyant son mari, qui demeure chaste et fidèle durant son absence et ne gaspille jamais ses biens.