Est-ce que c’est en raison de l'affliction qui lui fut infligée que la vénéré Fatima Zahra (bénie soit-elle), demanda, dans un testament confié à son mari, le vénéré Imam Ali (béni soit-il), que ses funérailles se déroulement, d’une manière secrète, sans

Question

Il est dit que la vénérée Fatima Zahra, que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur elle, fut très furieuse contre ceux qui incendièrent sa maison. C’est pourquoi, avant sa mort en martyre, elle confia, dans un testament, à son mari, le vénéré Imam Ali, Dieu le bénisse, que ses funérailles se déroulent d’une manière secrète, sans que personne en soit informé. Est-il quelque chose de vrai ?

Résumé de la réponse

De ce qu’il est dit dans les livres importants des Chiites comme des Sunnites, certains compagnons du prophète, affligèrent, dans de multiples cas, la vénéré Fatima Zahra (bénie soit-elle) et causèrent, ainsi, sa colère et son mécontentement. Il est, également, relaté dans de nombreux hadiths que la vénéré Fatima Zahra, que Dieu la bénisse, demanda au vénéré Imam Ali (béni soit-il), d’organiser, secrètement, ses funérailles, son enterrement. Avec un tel testament, la fille du noble prophète de l’Islam, que Dieu le bénisse, lui et les siens, voulait exprimer son mécontentement et sa protestation contre ceux qui avait usurpé son droit.

Réponse détaillée

Après le décès du noble prophète(SAW), certains compagnons du prophète, affligèrent, dans de multiples cas, la vénéré Fatima Zahra (bénie soit-elle) et causèrent, ainsi, sa colère et son mécontentement. Certains de ces cas sont évoqués dans des sources sunnites. A ce propos, vous pouvez vous référer à la question 5256(Site Internet : 5512), index : Le Martyre de la vénérée Fatima dans les sources des Sunnites. En outre, dans un hadith relaté par Jabir Ibn Abdullah Ansari, il est dit : «  Après le décès du Messager de Dieu(SAW), sa fille, la vénérée Fatima fut tombée malade. Deux des compagnons du prophète virent lui rendre visite. Comment vous vous portez comment ? La vénérée Fatima leur répondit : «  N’avez-vous pas entendu le prophète(SAW), dire : «  Fatima est une partie de mon corps, quiconque lui fait mal, me fait du mal ? Oui, nous l’avons entendu, répondirent ces deux hommes. A ce moment-là, la vénérée Fatima leva ses mains vers le ciel et dit : «  O, Dieu je te prends à témoin, que ces deux hommes m'ont affligée et m’ont usurpé le droit. Elle détourna, ensuite son visage d’eux et refusa de leur parler ».(1)

Il est, également, relaté dans de nombreux hadiths que la vénéré Fatima Zahra, que Dieu la bénisse, demanda au vénéré Imam Ali (béni soit-il), d’organiser, secrètement, ses funérailles, son enterrement. Dans le testament de la vénérée Fatima Zahra, au vénéré Imam Ali, il est dit : « C’est le testament de la fille du messager de Dieu(SAW). Elle atteste  qu’il n’y point de dieu que Dieu unique et que Mohammad est Son serviteur et Son messager. Le paradis et l’enfer existent, vraiment. Le Jour de la résurrection arrivera, sans aucun doute. Dieu ressuscitera les morts des tombes. Cher Ali ! Je suis Fatima, fille de Mohammad. Dieu me fit ton épouse, pour que je sois fière, dans le monde d’ici-bas et dans l’au-delà, d’être ton épouse. Tu es plus proche que les autres. Fais mes funérailles, secrètement, dans la nuit. Lave mon cadavre selon les inscriptions de la Loi. Mets-le dans le linceul. Et enterre-moi dans l’obscurité de nuit. N’en informe personne. Je te confie à Dieu et j’envoie des salutations à mes enfants jusqu’à notre rencontre au Jour de la résurrection. (2)    Avec un tel testament, la fille du noble prophète de l’Islam, que Dieu le bénisse, lui et les siens, voulait, paraît-il, exprimer son mécontentement et sa protestation contre ceux qui avait usurpé son droit.

Notes:

1-Khazaz Qomi, Ali Ibn Mohammad, Kefayat ul-Asar, p. 65, Editions Bidar, Qom, 1401 de l’hégire lunaire.

 

2-Bihar al-Anwar, t. 43, P. 214.

 

Schlüsselwörter: