Question

J’ai beaucoup entendu des choses au sujet de l’importance de la lecture et de la mémorisation de quarante hadiths du prophète (ç). Est-ce vrai, et si tel est le cas de quel quarante hadiths s’agit t-il ?

Résumé de la réponse

Dans les sources de références chiites(1) et certaines sources de références sunnites(2) le messager de l’Islam a un hadith rapporté de différentes manières qui recommande beaucoup la mémorisation de quarante hadiths. Nous avons par exemple la déclaration suivante : « Parmi les gens de ma communauté, quiconque mémorise quarante des hadiths parmi les hadiths dont la population en a besoin, Dieu le suscitera parmi les jurisconsultes et les savants le jour du jugement ». (3) Ce hadith jouit d’une fréquence régulière de transmission en ce qui concerne le sens. En d’autres termes, il a été transmis par plusieurs personnes selon les niveaux mais en conservant son sens.

Ce hadith a servi de base à la relation des « Extraits de quarante hadiths » et il a également servi de base de motivation pour les savants qui se sont lancés dans la rédaction des livres contenant quarante hadiths. Dans ces livres, on retrouve quarante des hadiths des infaillibles renfermant différents thèmes tels que la croyance et la morale. Il est même parfois arrivé que ces livres fassent l’objet de commentaire. Raison pour laquelle le hadith en question ne porte pas sur un genre précis de hadith. En d’autres termes, tout hadith que vous retiendrez et que sa mise en pratique s’avère utile aussi bien pour la vie ici-bas que dans l’au-delà, on peut s’en servir pour le considérer comme l’un des hadiths mentionnés parmi les quarante hadiths.

Allamah Majelisi souligne que la mémorisation qui ressort dans le hadith en question est classé par échelon et qu’on peut résumer comme suit :

1 - Mémoriser les hadiths signifie mémoriser et conserver les mots du hadith ; comme par exemple mémoriser et garder par cœur ou alors mémoriser en écrivant, corriger les termes du hadith…

2 – Mémoriser et conserver le hadith peut par exemple signifier tenir compte de son contenu, méditer dessus et tirer les dispositions et enseignements islamiques qu’ils contiennent. (4)

3 – La mémorisation et la conservation du hadith signifie la mise en pratique et se comporter conformément aux préceptes de ce hadith. (5)

 Notes:

1- Sawab ul Ahmal, Sheikh Sadouq, page 134, Darul Sharif ul Razi Linachr, Qom, 2ème edition 1406 hégires lunaires; Wasa’il ul shia, Sheikh Horr Amili Mohammad ibn Hassan, vol 27, page 94, Mo’assassa Ahl-ul-bayt, Qom 1ère édition 1409.

2- Comme par exemple Dourou Mansour de Jalaloudine Souyouti, vol 5, page 343, les éditions bibliothèques Ayatollah Marashi Najafi, Qom 1404 hégires lunaires ; Al Isaba fi tamyizil Sa’aba de ibn Hajjar Askalani, vol 6, page 381, Darul Koutoub ul ilmiyya, Beyrouth, 1ère édition 1415 hégires lunaires.

3- Sawab ul Ahmal, Mohammad ibn Hassan Sadouq, page 134, Wasa’il ul Shia, vol 27, page 94.

4- Confer thème « Critères de distinction des hadiths beaucoup rapportés dans l’intégralité et les hadiths rapportés de manière résumé » question 18940 (site 18403).

5- Behar ul Anouar, Mohammad Baqir Majelisi, vol 2, page 156 – 158, Mo’assassa al wafa, Beyrouth, 1404 hégires lunaires.