Question

Dieu dit ceci au prophète (ç) le jour de Ghadeer : « Remets le Taabout de la puissance, de la connaissance des prophètes précédents et de tous les miracles des prophètes à Ali ». C’est quoi le Taabout ? Ce terme est –il aussi mentionné dans le coran ?

Résumé de la réponse

Le mot « Taabout » apparait dans ce hadith et il est également mentionné dans le saint coran : «…أَن يَأْتِيَكُمُ التَّابُوتُ فِيهِ سَكِينَةٌ مِّن رَّبِّكُمْ ». Ce verset montre que les israéliens n’avaient pas encore réalisé la mission que Dieu avait assigné à Taaloud malgré les précisions de leurs prophètes pour : « Ichmaïl ». Comme ils n’étaient pas convaincus, ils avaient demandé un signe à leur prophète Ichmaïl. Leur prophète leur dit : « le signe de l’autorité de Taaloud est « Taabout » » (l’urne d’engagement) qui viendra à vous. Quant à savoir ce qui était inscrit à l’intérieur de ce Taabout ou « Urne » d’engagement, qu’il avait conçu et quel était son contenu beaucoup de choses apparaissent dans les hadiths, les ouvrages de commentaires de coran et les livres de l’ancien testament. Plus évident encore les propos qui apparaissent dans les hadiths des Ahl-ul-bayt (as) et les déclarations de certains commentateurs de coran : « Selon les hadiths, le Taabout est la petite caisse, l’urne ou el panier tissé dans lequel la mère de Moïse (as) l’avait placé sous ordre de Dieu avant de la déposer sur le Nil. Le rapport entre le verset coranique dans lequel le peuple d’Israël demande le Taabout (caisse) à Taaloud et ce hadith dans lequel le messager de Dieu le jour de Ghadeer a donné l’ordre de remettre les signes de puissance le Taabout à son successeur et dire que cet instrument a été transmis de génération en génération jusqu’au dernier imam qui est l’imam du temps et montrera cette caisse et cet armure aux gens comme signe de son autorité.

Réponse détaillée

Il est écrit dans ce hadith : « … L’ange Gabriel descendit et s’adressa ainsi au prophète : « Après avoir adressé le Salam, Dieu dit : « l’heure de ta mort est proche et la durée de la transmission du message touche à sa fin. Sache que je t’appellerai incontournablement. Alors rempli ton engagement et communique tes recommandations. Et ce dont tu as la connaissance en ce qui concerne le patrimoine des sciences et confie à ton successeur la preuve sur mes créatures, Ali ibn Abi Talib, ce dont tu as la connaissance, le patrimoine des sciences des prophètes précédents, l’armure, le Taabout, l’armoirie et les signes de ton message. Présente-le comme un signe pour les gens et rappelle tous les engagements et tous les pactes que j’ai pris avec tous les croyants et les croyantes au sujet de la succession et de l’autorité d’Ali ibn Abi Talib, leur et leur maitre… »(1)

Dans ce hadith on remarque qu’il y a l’expression Taabout qui est également mentionné dans le coran :

"وَقَالَ لَهُمْ نِبِيُّهُمْ إِنَّ آيَةَ مُلْكِهِ أَن يَأْتِيَكُمُ التَّابُوتُ فِيهِ سَكِينَةٌ مِّن رَّبِّكُمْ وَبَقِيَّةٌ مِّمَّا تَرَكَ آلُ مُوسَى وَآلُ هَارُونَ تَحْمِلُهُ الْمَلآئِكَةُ إِنَّ فِي ذَلِكَ لآيَةً لَّكُمْ إِن كُنتُم مُّؤْمِنِينَ"(2),

Et leur messager leur dit : « Le signe de son autorité est que la caisse d’engagement viendra à vous. Cette même caisse dans laquelle se trouve la tranquillité de la part de votre Dieu, les souvenirs de la famille, de Moïse et d’Aaron, une caisse que les anges transportent. Cela est un signe évident pour vous si vous avez la foi »

« Sa famille » est tirée de « Toub ». Cela signifie retour. (3)  Cela veut également dire caisse fabriquée à partir du bois. Donc en arabe on désigne les cercueils par Taabout parce que c’est fabriqué en bois et c’est à partir de cet usage que les gens se fondent pour appeler les cercueils Taabout. Il faut retenir que le sens de Taabout ne s’applique pas uniquement sur les morts. Il fait allusion à n’importe quelle caisse de bois. (4)  En ce qui concerne le Taabout des tribus d’Israël ou alors en d’autres termes « la caisse d’engagement, beaucoup de propos apparaissent dans les hadiths, les ouvrages de commentaire et l’ancien testament au sujet de ce qu’était cette caisse, celui qui l’avait fabriqué et son contenu. Ce qui encore plus évident c’est ce qui apparait encore dans les hadiths des Ahl-ul-bayt (as) et aussi les propos de certains commentateurs de coran à savoir : selon les hadiths, le Taabout est une forme de caisse en bois dans laquelle la mère de Moïse avait placé l’enfant sous ordre de Dieu avant de le déposer sur le Nil. Peut-être cette caisse est indiqué par « Taabout » parce que finalement, elle a contribuée à sauver Moïse (as) et à le ramener à sa mère. (5)  

Ali ibn Ibrahim rapporte de l’imam Sadiq (as) ce hadith : « on entend par Taabout cette caisse que Dieu avait envoyé à la mère de Moïse (as) afin qu’elle puisse y déposer l’enfant et de le mettre dans le fleuve. Cette caisse jouissait d’un très  grand respect au sein des tribus d’Israël et ils venaient y faire l’onction de bénédiction… ». (6)  Ce verset coranique semble montrer que les tribus d’Israël n’étaient pas encore convaincues de la mission assignée à Taaloud par Dieu, malgré les éclaircissements de leur prophète Ichmaïl. Raison pour laquelle ils demandaient un signe comme preuve, leur prophète leur dit : « La caisse d’engagement es le signe de son gouvernement qui viendra à vous » (7)  

En établissant un lien entre ce verset coranique dans lequel le peuple d’Israël demande le Taabout à Taaloud et ce qui apparait dans ce hadith dans lequel Dieu ordonne le jour de Ghadeer au prophète de remettre l’armoirie et le Taabout à son successeur, on comprend que ces instruments ont été transmis de génération en génération en génération jusqu’au dernier imam. C’est-à-dire l’imam du temps et cette caisse et cet armoirie seront les signes qu’il brandira aux gens comme preuves de son autorité lorsqu’il apparaitra. (8)  

Notes:

 1- Behar ul anouar, vol 37, Mohammad Baqir Majelisi, vol 37, page 202, Mo’assassa al wafa, Beyrouth, 1404 hégires lunaires ; al Ihtijaj, Ahmad ibn Ali Tabrasi, vol 1, page 56, les éditions Mortadha, Mashhad, 1ère impression, 1403 hégires lunaires.

2- Sourate Baqarah : 248.

3- Kamoussoul Qor’an, Sayyed Ali Akhbar Karshi, vol 1, page 260 Darul koutoub ul islamiyya, Téhéran, 6ème impression, 1371 hégire solaires ; Al Mizane, Sayyed Mohammad Hossein Tabataba’i, vol 2, page 289, bureau des éditions islamiques, Jamiat ul Moudarissine du séminaire, Qom, 5 impression, 1417 hégires lunaires.

4- Tafsir Nemouneh, Nasir Makarem, Shirazi, vol 2, page 239, Darul koutoub ul islamiyya, Téhéran, 1ère impression, 1374 hégires solaires.

5- Sayyed Mohammad Hossein Hosseini Hamdani, Anwar derashan, recherches de Mohammad Baqir, Beyboudi, vol 3, page 267, la librairie, Téhéran, 1ère impression, 1404 hégires lunaires ; Al Takhiq fi kalimati Qor’an ul karim, Hassan Moustaphawi, vol 1, page 372, Téhéran, 1360 ; Tafsir Nemouneh, vol 2, page 239 et 240.

6- Majma ul bayane, Fazl ibn Hassan Tabrasi, recherches et préface de Mohammad Jawad, Balaghi, vol 2, page 614, les éditons Nasir Khosrô, Téhéran, 3ème édition, 1372, hégires solaires.

7- Majma ul bayane, vol 2, page 614; Tafsir Nemouneh, vol 2, page 239.

8- Behar ul anouar, vol 53, page 85.