Résumé de la réponse

Les intellectuels occidentaux ont proposé des idées et des sujets différents pour commenter sur la religion. Dans les récits coraniques, la religion est employée dans les deux domaines:

1. Toute sorte de croyance à une puissance invisible, soit légitime, soit illégitime : « votre religion soit pour vous-même et la mienne pour moi-même ».

2. A propos des religions divines : « en vérité, la religion de Dieu c’est l’Islam ».

Pour définir la religion, notre but c’est d’employer la deuxième expression de la religion qui est spécialement pour les religions divines et il contient des niveaux et des périodes différents dont on peut appeler ici la religion (nafs-ol-amri) et la religion envoyée.

Réponse détaillée

Les intellectuels occidentaux ont proposé des idées et des sujets différents pour commenter sur la religion. Jean Hick explique dans le livre intitulé « la philosophie de la religion », les définitions variées qui sont empruntées des points de vue différents.

A.      La définition psychologique : « la religion c’est les sentiments, les actes et les expériences des hommes pendant leur solitude quand ils se trouvent devant ce qu’ils appellent divin. »

B.       La définition sociologique : « la compilation des croyances, des actes, des rites et des organisations religieuses dont les hommes ont établi dans les sociétés diverses. »

C.      La définition naturaliste : « c’est une collection des commandements et des interdits qui empêche nos aptitudes et nos talents de se conduire librement. » Ou de l’autre côté : « la religion c’est la même morale que la sensation et le sentiment lui donnent la hauteur, la chaleur et la lumière.

D.      Les définitions religieuses comme : « la religion c’est avouer à cette vérité que tous les êtres sont l’apparition de la force au-delà de notre science et de notre connaissance.

La variété de ces commentaires a obligé les intellectuels occidentaux pour qu’ils avouent que : « l’expression de la religion n’a pas de sens unique acceptable pour tous le monde. Mais les diverses phénomènes qui sont en relation les unes avec les autres, se recueillent sous le nom de la religion. C’est la même relation que Ludwick witgneschtein l’appelle la similitude familiale. »

Dans les récits coraniques, la religion c’est employé dans les deux domaines :

1. Toute sorte de croyance à une puissance invisible, soit légitime, soit illégitime : « votre religion soit pour vous-même et la mienne pour moi-même ».

2. A propos  des religions divines : « en vérité, la religion pour Dieu c’est l’Islam ».

Pour définir la religion, notre but c’est d’employer la deuxième expression de la religion qui est spécialement pour les religions divines et il contient des niveaux et des périodes différents dont on peut appeler ici la religion (nafs-ol-amri) et la religion envoyée.

Pour plus d’information voir: “Velayat va diyanat” de Mahdi Hadavi Tehrani

Notes :

1. voir aussi : Jean Hick, la philosophie de la religion, p.22-23, traduit par Bahram Rad, édité par Baha-ed-din Khoramshahi, édition international de Alhoda, Téhéran, 1372

2. Family Resemblance

3. Jean Hick, la philisophie de la religion, p. 23-24

4. Saint Coran, sourat Kaferoun, verset 6

5. Saint Coran, sourat Ale Emran, verset 19

6. voir le sujet: la définition de la religion

 

 

Mots clés: