La femme dans le Hadith

Extrait du livre « la femme dans le Hadith »

La meilleure des épouses

 

قال الله عزَّ وجل: "اذا اردت ان اجمع للمسلم خير الدنيا والآخرة ، جعلت ته قلباً خاشعاً ولساناً ذاكراً وجسداً على البلاء صابراً وزوجةً مؤمنةً تسره اذا نظر اليها وتحفظه اذاغاب عنها في نفسها وماله"

Selon le Prophète (P) : « Allah –  Il est Puissant et Sublime- dit : «Quand Je veux octroyer au Musulman le bienfait du monde terrestre et du monde éternel, Je le dote d’un cœur recueilli, d’une langue invoquant (le Nom d’Allah), d’un corps endurant avec patience les maladies et d’une épouse pieuse qui l’égaie lorsqu’il la regarde, et qui  préserve son honneur (par sa conduite irréprochable) et son bien, lorsqu’il s’absente »(1) 

 

عن رسول الله (ص) : “قول الرجل للمراة اني احبك لا يذهب من قلبها ابداَ “

Selon le Prophète (P) : « Le fait qu’un homme dise à sa femme : " Je t’aime", ne quittera jamais le cœur de celle-ci» (2)

 

جاء رجل الى رسول الله (ص) وقال: ان لي زوجة اذا دخلت تلقتني، واذا خرجت شيعتني، واذا رأيتني مهموماً قالت لي : "مايهمّك، ان كنتَ تهتمُّ لرزقك فقد تكفَّل لك به غيرك، وان كنت تهتم لامر آخرتك فزادك اللَّه همّاً". فقال رسول الله (ص) :" اِنَّ لله عمّالاً وهذه من عمَّاله، ولها اجر نصف شهيد".

Un homme vient voir le Messager d’Allah (P) et lui raconta :

« J’ai une femme qui m’accueille à la porte quand je rentre, me reconduit à la porte, lorsque je sors.  Si elle me voit soucieux elle me dit : «Pourquoi ce souci ! Si tu te soucies pour ta subsistance, quelqu’un d’autre (Allah) l’a garantie pour toi, et si tu te soucies pour la Vie future, qu’Allah augmente ton souci ». Et le Prophète (P) de commenter : «Certes Allah a des ouvriers, et celle-ci en fait partie. Elle aura la moitié de la récompense spirituelle d’un martyr.» (3)

Les mérites spirituels des femmes

 

عن الامام الصادق (ع) : سألت ام سلمة رسول الله عن فضل النساء في خدمة ازواجهن فقال : ايّما امرأة رفعت من بيتها شيئاً من موضع الى موضع تريد به صلاحاً الاّ نظر الله اليها ومن نظر الله اليه لم يعذّبه. فقالت ام سلمة رضي الله عنها : زدني في النساء المسكين من الثواب بأبي انت وامي، فقال (ص) : يا ام سلمة ان المرأة اذا حملت كان لها من الاجر كمن جاهد بنفسه وماله في سبيل الله فاذا وضعت قيل لها : قد غفر الله لك ذنبك فاستانفي العمل، فاذا رضعت فلها بكل رضعة تحرير رقبة من ولد اسماعيل.

Selon l’Imam Jafar al-Sâdiq (p) : Lorsque Om Salamah demanda au Messager d’Allah (P) (son époux) quel est le mérite spirituel (thawâb) du fait que les femmes servent leurs époux, il répondit : «Il n’est pas une épouse qui déplace un objet dans sa maison pour arranger celle-ci sans qu’Allah ne la regarde. Or quiconque Allah regarde, Il ne le torturera jamais. » Om Salamah, qu’Allah l’agrée dit : «Que mon père et ma mère te soient sacrifiés ! Dis-moi davantage sur le mérite spirituel attribué aux pauvres femmes! » Le Prophète (P) poursuivit : «O Om Salamah ! Lorsque la femme tombe enceinte, elle obtient la rétribution spirituelle (ajr) de quelqu’un qui fait le jihâd avec sa personne et ses biens pour la Cause d’Alah- Il est Puissant et Sublime- et lorsqu’elle accouche, on lui dira : «Allah t’a pardonné tes péchés ! Continue donc ton travail! ». Quand elle allaitera, elle obtiendra pour chaque tétée la rétribution spirituelle.

 

* انا (اسماء اخت يزيد الانصاري) وافدة النساء اليك ان الرجال فضلوا علينا بالجمع والجماعات وعيادة المرضى وشهود الجنائز والحج والعمرة والرباط. قال رسول الله : اِنصرفي ايتها المرأة وَاْعلِمي من وراءك من النساء ان حُسن تبعل احداكنَّ لزوجها وطلبها مرضاته اتباعا موافقة يعدل ذلك كله.

*Asmâ’, la sœur de Yazîd al-Ançâtî vint voir le Prophète (P) et lui dit : « Je suis la déléguée des femmes auprès de toi : Les hommes ont obtenu des avantages spirituels sur nous en ayant le droit d’accomplir la Prière du Vendredi et la Prière en assemblée, de visiter les malades, d’assister aux cérémonies funéraires, de faire le Hajj (pèlerinage majeur de la Mecque) et la ‘Umrah (pèlerinage mineur)  et de garder les frontières. » Le Messager d’Allah (P) lui répondit : «Va informer les femmes que tu représentes que si que chacune de vous est une bonne épouse, qu’elle essaie de donner satisfaction à son époux et de lui obéir, cette conduite aura une récompense spirituelle équivalente à celle que les hommes obtiennent par leurs avantages » (4)

  

ان للمرأة في حملها الى وضعها الى فصلها من الاجر كالمرابط  (أي المجاهد) في سبيل الله، فان هلكت فيما بين ذلك فلها اجر شهيد

« La femme obtient, depuis sa grossesse et son accouchement jusqu’ à son servage, le mérite spirituel d’un combattant pour la Cause d’Allah. Et si elle venait à mourir entre-temps, elle aura la rétribution spirituelle d’un martyr. » (5) 

  

عن النبي (ص) : »يأتي على الناس زمان بطونهم آلهتهم ونساؤهم قبلتهم ودنانيرهم دينهم وشرفهم متاعهم لا يبقى من الايمان الاّ اسمه ومن الاسلام الاّ رسمه ومن القرآن الاّ درسه، مساجدهم معمورة وقلوبهم خراب عن الهدى علمائهم اشرّ خلق الله على الارض.«

Le Prophète (P) dit : «Les gens connaîtront une époque où leur dieu sera leurs ventres, leur qiblah (direction de la prière) leurs femmes, leur religion, leurs dinars, leur honneur leurs marchandises. Il ne restera de la Foi que son nom, de l’Islam que son dessin (sa forme), du Coran que sa leçon. Leurs mosquées seront bien construites, mais leurs cœurs en ruine sur le plan de la guidance, et leurs uléma seront les plus méchants des créatures d’Allah sur terre.» (6) 

 

عن اميرالمؤمنين (ع)  : كتب الله الجهاد على الرجال والنساء، فجهاد الرجل بذل ماله ونفسه حتى يقتل في سبيل الله ، وجهاد المرأة ان تصبر على ما ترى من اذا زوجها وغيرته.

Le Commandeur des Croyants, l’Imam Ali (p) dit : «Allah a prescrit le jihâd aux hommes et aux femmes. Le jihâd de l’homme c’est de sacrifier ses biens et sa vie jusqu’à ce qu’il soit tué sur la Voie d’Allah, tandis que le jihad de la femme c’est d’endurer avec patience la nuisance et la jalousie de son mari . » (7)

Mariage 

 

عن رسول الله (ص) قال :» من تزوّج فقد احرز نصف دينه فليَـتَّــقِ الله في النصف الباقي.«

Le Messager d’Allah (P) dit : «Quiconque se marie, acquiert la moitié de sa religion, qu’il craigne donc Allah pour la seconde moitié. » (8)

 

عن رسول الله (ص) قال :» التمسوا الرزق بالنكاح.«

Le Messager d’Allah (P) dit :« Attendez-vous aux moyens de subsistance (rizq) en vous mariant (le mariage appelle les bienfaits d’Allah). » (9)

Allah a accordé à l’homme autorité sur la femme pour qu’il prenne mieux soin d’elle et non pour l’opprimer

 

قال رسول الله (ص) :  »خيرالرجال من اُمتي الذين لايتطاولون على اهليهم ويحنون عليهم ولا يظلمونهم ، ثم قرأ : "الرِّجالُ قوَّامون على النساء بما فضَّلَ الله بعضهم على بعض"« (سورة النساء : آية 38 ).

Le Messager d’Allah (P) dit : «Les meilleurs hommes de ma Communauté sont ceux qui ne se montrent ni agressifs ni injustes, mais plutôt tendres envers leurs familles », et le Prophète (P) de réciter, à l’appui, le verset coranique suivant : «Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci » (Sourate al-Nisâ’, 4/34) (10)

 

عن الامام الصادق (ع) قال :» رحم الله عبداً احسن فيما بينه وبين زوجته ، فاِن الله عز وجل قد ملّكه ناصيتها وجعله القيّم عليها .«

L’Imam al-Sâdiq (p) dit : «Qu’Allah entoure de Sa Miséricorde le serviteur qui établit de bons rapports avec son épouse, car Allah –Il est Puissant et Sublime- lui a confié son sort et lui a accordé autorité sur elle. » (11)

 

قال امير المؤمنين علي (ع) لمحمد بن الحنفية : » أذا قُوّيت فاقوَ على طاعة الله ، وان ضعفت فاضعف عن معصية الله . وان استطعت ان لا تملك المراة من امرها ما جوز نفسها فافعل ، فانه ادوم لجمالها وارخى لبالها واحسن لحالها ، فان المرأة ريحانة وليست قهرمانة ، فدارها على كل حال واحسن الصحبة لها فيصفو عيشك.«  

Le Commandeur des Croyants, l’Imam Ali (p) recommanda à Muhammad Ibn al-Hanafiyyah :

« Si tu deviens fort, sois fort dans l’obéissance d’Allah et si tu deviens faible, sois faible dans la désobéissance à Allah. Et si tu peux faire en sorte que ton épouse ne s’occupe pas de ce qui dépasserait ses capacités, fais-le, car cela est plus durable pour sa beauté, plus reposant pour son esprit et mieux pour son état, étant donné que la femme est une douce fleur et non un majordome. » (12)

 

عن رسول الله (ص) : “من صبر على خلق امرأة سيّئة الخلق واحتسب في ذلك الاجر، اعطاه الله ثواب الشاكرين “

 

Le Messager d’Allah (P) dit : « Quiconque supporte le mauvais caractère de sa femme par amour pour Allah, Allah lui accordera la récompense spirituelle décernée aux Reconnaissants (châkirine = ceux qui ne cessent pas de remercier Allah de Ses bienfaits) » (13)

 

عن الامام  زين العبدين (ع) : » واما حق الزوجة فان تعلم  ان الله عزوجل جعلها لك سكناً وانساً فتعلم ان ذلك نعمة من الله عزوجل عليك فتكرمها وترفق بها، وان  كان حقك عليها اوجب، فان لها عليك ان ترحمها لانها اسيرك و تطعمها وتكسوها واذا جهلت عفوت عنها «

L’Imam Zayn al-Âbidîne (p)(le fils de Imam Hussein p) dit : « Quant au droit de l’épouse, tu dois savoir qu’Allah –Il est Puissant et Sublime- en a fait pour toi un motif de repos et de plaisir, et que tu as là un bienfait de la part d’Allah-Il est Puissant et Sublime- ce qui t’oblige de l’honorer et de la traiter aimablement et, bien que ton droit sur elle soit plus obligatoire, tu dois avoir de la compassion pour elle, la nourrir, la revêtir et lui pardonner si elle commet une faute par ignorance, car elle est comme ta captive » (14)

 

عن الامام الصادق (ع) قال :» البنات حسنات والبنون نعمة ، فالحسنات يُثاب عليها والنعمة يُسأ عنها . «

L’Imam al-Sâdiq (p) dit : « Les filles équivalent à des bonnes actions et les garçons à un bienfait. Or, on obtient une récompense spirituelle (thawâb) pour les bonnes actions, et on devra rendre des comptes pour le bienfait reçu. » (15)

Moralité : Avoir des filles appelle la récompense d’Allah. Et quelle meilleure récompense!

 

عن حذيفة اليماني قال :   “قال رسول الله (ص) : خير اولادكم البنات “

Le Messager d’Allah (p), cité par Huthayfah al-Yamânî, dit :

« Les meilleurs de vos enfants sont vos filles.» (16)

 

قال رسول الله (ص) : “لا تكرهوا البنات ، فانهنَّ المؤنسات الغاليات .”

Le Messager d’Allah (P) dit :

« Ne détestez pas les filles, car elles sont les compagnes agréables et chères ». (17)

 

قال رسول الله (ص) :  “من كانت له ابنة فأدَّبها واحسن تأديبها ، وعلَّمها فأحسن تعليمها ، فأوسع عليها من نعم الله التي أسبغ عليه ، كانت له منعة وسترمن النار .”

Le Messager d’Allah (P) dit :

« Quiconque a une fille à qui il donne une bonne éducation, une bonne instruction, et une large part des bienfaits qu’Allah lui a octroyés, elle lui servira de rideau et de protection le mettant à l’abri du Feu. » (18)

 

 من كتاب نوادر الحكمةعن ابن عباس )رض) قال : قال النبي (ص) : “ من دخل السوق فاشترى تحفة فحملها ألى عياله كان كحامل صدقة الى قوم محاويج . وليبدأ بالاناث قبل الذكور ، فانه من فرَّح إبنته فكأنما أعتق رقبة من ولد اسماعيل . ومن أقرَّ عين إبن فكأنما بكى من خشية الله ، ومن بكى من خشية الله أدخله الله جنات النعيم .”

Le Messager d’Allah (P), cité par Ibn Abbas (R), dit : « Quiconque entre dans un marché, y achète un cadeau et l’apporte à sa famille aura la récompense de quelqu’un qui apporterait une aumône à des nécessiteux.  Qu’il commence par les filles avant les garçons (dans l’achat et la distribution des cadeaux), car celui qui les réjouit aura agi comme s’il venait à affranchir l’un des fils d’Ismâ’îl.  D’autre part celui qui réjouit son fils, aurait agi comme s’il avait pleuré par crainte d’Allah, or quiconque pleure par crainte d’Allah, Allah le fera entrer dans les Jardins du Délice ». (19)

L’amour des femmes

 

عن الامام الصادق (ع) قال رسول الله (ص) :”جعل قرَّة عيني في الصلاة، ولذّتي في الدنيا النساء وريحانتيَّ الحسن والحسين.”

Le Messager d’Allah (P), cité par l’Imam Jafar al-Sâdiq (p), dit :

«La lumière de mes yeux est dans la Prière, mon plaisir dans la vie d’ici-bas est les femmes, et mes deux fleurs odorantes sont al-Hassan et al-Hussain.» (20)  

 

عن الامام الصادق (ع) عن رسول الله (ص) :” اوصاني جبرئيل بالمرأة حتى ظننت انه لا ينبغي طلاقها الاَّ من فاحشة مبيّنة “»

L’Imam al-Sâdiq (p) citant le Messager d’Allah (P)  dit :

« L’Archange Jibrä’îl m’a tellement recommandé la femme que j’ai cru qu’il ne faille en divorcer, à moins qu’elle commette une turpitude avérée. » (21)

 

* عن عبدِالله بْنِ عَمْرو ، أَنَّ رَسولَ الله (ص) قالَ : “ألدُّنْيا مَتاعٌ وخَيْرُ مَتاعِ الدُّنيا ألمَرأ’ الصَّالِحَةُ”. (صحيح مسلم : 1467/64(

* Selon Abdullah Ibn ‘Amr, le Messager d’Allah (P) dit :

« Le bas-monde n’est qu’une jouissance passagère, et la meilleure des jouissances y est une femme pieuse ». (Sahih Muslim 64/1467)

 

عن ألإمام الصادق (ع) ، قال : " أوّل ما عُصي الله تعالى بستّ خصال : حبّ الدنيا ، وحبّ الرئاسة ، وحبّ النوم ، وحبّ النساء ، وحبّ الطعام ، وحبّ الراحة "

Selon l’Imam al-Sadiq (p) : « Les premières choses par lesquelles Allah a- le Très-Haut- a été désobéi sont au nombre de six : L’amour de ce bas monde, l’amour de la présidence (pouvoir), l’amour du sommeil, l’amour des femmes, l’amour de la nourriture et l’amour du repos. » (22)

 

عن الامام الصادق (ع) :”الخيِّرات الحسان من نساء اهل الدنيا ، هن اجمل من الحور العين”

Selon l’Imam al-Sâdiq (p) : «Les femmes pieuses et bonnes de ce monde sont plus belles que les houris aux grands yeux » (23)

 

عن الامام الصادق (ص) :من نظر الى امرأة فرفع بصره الى السماء او غضَّ بصره لم يرتد اليه بصره حتى يزوجه الله من الحور العين

Selon l’Imam al-Sâdiq (p) : « Quiconque regarde une femme et en détourne tout de suite son regard en le relevant vers le ciel  ou en regardant ailleurs, Allah le mariera  immédiatement à des houris aux beaux yeux.» (24)

 

» اول ما تُسأل المرأة يوم القيامة عن صلاتها ثم عن بعلها كيف عملت اليه«

* La première chose que sur laquelle on interroge la femme le Jour de la Résurrection, c’est ses prières, puis sur sa conduite avec son mari. (25) 

 

عن رسول الله (ص) قال : “ ايّما امرأة لم ترفق بزوجها و حملته على ما لا يقدرعليه وما لا يطيق لم يقبل الله منها حسنة وتلقى الله وهو عليها غضبان “

Le Prophète (P) dit :

« Toute femme qui ne ménage pas son mari et qui l’oblige à faire ce qu’il ne peut ou ne supporte pas, Allah n’acceptera d’elle aucune bonne action, et elle rencontrera Allah, alors qu’Il est en colère contre elle. » (26)

 

عن الامام الصادق (ع) : "اغلب الاعداء للمؤمن زوجة السوء".

Selon l’Imam al-Sâdiq (p)« Le plus redoutable des ennemis du croyant est la mauvaise épouse.

 

» اذا صلت المرأة خمسها وصامت شهرها وحفظت فرجها واطاعت زوجها دخلت الجنة.«

* « Si la femme accomplit ses cinq prières quotidiennes et son jeûne du mois de Ramadhan, et qu’elle reste fidèle et obéissante à son mari, elle entrera au Paradis! » (27)

 

عن النبي (ص) قال”ايّما امرأة اعانت زوجها على الحج والجهاد اوطلب العلم اعطاها الله من الثواب ما تعطي امرأَة ايّوب.”

Le Prophète (P) dit :

« Toute femme qui aide son mari à accomplir le hajj (le Pèlerinage de la Mecque), le jihâd ou les études, Allah lui accordera la récompense spirituelle accordée à la femme de Ayyûb. » (28)

 

قال الامام الصادق(ع) : “ ما اظن رجلاً يزداد في الايمان خيراً الا ازداد حباً للنساء.”

L’Imam al-Sâdiq (p) dit : « Je ne crois pas qu’il y ait un homme dont la foi augmente sans que son amour pour les femmes n’augmente en même temps » (29)

 

عن الامام الصادق (ع) عن رسول الله (ص) :” من اخلاق الانبياء صلى الله عليهم حب النساء”

Selon l’Imam al-Sâdiq (p) :

«L’amour des femmes fait partie de l’éthique des Prophètes – que la Prière d’Allah soit sur eux.» (30)  

   L’Imam Ali (p) rapporte :

« Je suis entré avec Fatimah chez le Messager d’Allah (P). L’ayant trouvé en train de pleurer à chaudes larmes, je lui ai demandé : «Que mon père et ma mère te soient sacrifiés! Qu’est-ce qui t’a fait pleurer!» Il a dit : «O Ali! La nuit où on m’a fait l’ascension vers le ciel, j’ai vu des femmes de ma Communauté subir des supplices sévères. J’ai été choqué de les voir dans cet état et je me suis mis à pleurer à cause de la sévérité de leurs supplices : J’ai vu une femme suspendue par ses cheveux, son cerveau en train de bouillir dans sa tête. J’ai vu aussi une femme suspendue par sa langue, et on versait un liquide bouillant dans sa bouche. J’ai vu une femme suspendue pas ses seins, une autre en train de manger la chair de son corps, alors qu’on alimentait un feu au-dessous d’elle. J’ai vu une femme, les pieds liés aux mains, assaillie par des serpents et des scorpions. J’ai vu une femme sourde, aveugle, sourde et muette dans un cercueil de feu, coupant avec des ciseaux de feu la chair du devant et du derrière de son corps. J’ai vu une femme brûler son visage et ses mains, et manger son estomac. J’ai vu une femme dont la tête est celle d’un cochon et le corps celui d’un âne, subissant mille mille sortes de supplices. J’ai vu une femme sous forme d’un chien, le feu entrant dans son anus et sortant de sa bouche, alors que les Anges la frappaient sur la tête et le corps avec des bâtons crochus en feu. » Fâtimah a demandé alors : «O mon bien-aimé et lumière de mon œil ! Dis-moi ce qu’elles avaient fait et quelle était leur conduite pour qu’Allah les soumette à ces supplices ? » Il répondit : «O ma fille! Concernant la femme suspendue par les cheveux, elle ne couvrait pas ses cheveux devant les hommes. Quant à celle suspendue par sa langue, elle faisait mal à son mari, celle suspendue par ses seins, elle refusait d’aller au lit de son mari, celle suspendue par ses pieds, elle sortait sans la permission de son époux, celle qui mangeait la chair de son corps, elle ornait son corps pour les gens, celle dont les mains étaient liées aux pieds, et assaillie par les serpents et les scorpions, elle faisait mal son ablution, avait les vêtements sales, n’accomplissait pas le ghus(31) de janâbah(32) ni le celui menstrues, ne se purifiait pas et négligeait sa prière. En ce qui concerne la femme aveugle, sourde et muette, elle mettait au monde des enfants adultérins et les attribuait à son mari. Celle dont on découpait la chair avec des ciseaux, elle s’offrait aux hommes, celle dont brûlait le visage et le corps alors qu’elle mangeait son estomac, elle avait été entreteneuse; celle qui avait la tête d’un cochon et le corps d’un âne, elle avait été semeuse de discorde et menteuse; celle qui était réincarnée sous forme de chien alors que le feu entrait dans son anus et sortait de sa bouche, elle avait été chanteuse, pleureuse et envieuse.» Et le Prophète d’ajouter : «Malheur à une femme qui met en colère son mari, et heureuse est la femme dont l’époux est content d’elle. » (33)

Notes:

  1. Al-Kâfî, tom. 5, p. 327
  2. Al-Wasâ’il, tome 14, p. 10.
  3. Wasâ’il al-Chî’ah, tome 14, p. 17.
  4. Kanz al-‘Ummâl, tome 16, p. 411.
  5. Makârim al-Akhlâq, p. 273
  6. Jâmi’ al-Akhbâr, chapitre 88, p. 151.
  7. Al-Kâfî, tome 1, p. 9.
  8. Makârim al-Akhlâq, op. cit., 8e Partie, Chap. 1, p. 196.
  9. Makârim al-Akhlâq, op. cit., 8e Partie, Chap. 1, p. 196.
  10. Makârimal-Akhlâq, op. cit., 8e Partie, Chap. 5, pp. 216-217
  11. Id. Ibid, p. 217.
  12. Idem.
  13. Al-Wasâ’il, t. 14, p. 124.
  14. Al-Faqîh, tome 2, p. 376.
  15. Makârimal-Akhlâq, op. cit., 8e Partie, Chap. 6, p. 219.
  16. Idem.
  17. Cité dans la revue Risâlat al-Thaqalayn, Qom, juillet, 1999 No. 29, p. 217.
  18. Cité dans la revue Risâlat al-Thaqalayn, Qom, juillet 1999, No. 29, p. 217.
  19. Makârim al-Akhlâq, op. cit., p. 221.
  20. Al-Kâfî, tome 5, p. 321. 
  21. Al-Kâfî, tome 5, p. 512.
  22. Al-Wasâ’il, tome 20, p. 26, hadith 6.
  23. Makârim al-Akhlâq, p. 229. 
  24. Al-Wasâ’il, tome 14, p. 139.
  25. Al-Kanz, tome 16, p. 399. 
  26. Al-Wasâ’il,  tome 14, p. 154, la note du hadith 9. 
  27. Al-Kanz, t. 16, p.406.
  28. Makârim al-Akhlâq, p. 230. 
  29. Al-Kâfî, tome 5, p. 320.
  30. Al-Kâfî, tome 5, p. 32.
  31. Ghusl : ablution totale ou lavage rituel que l’on doit accomplir dans des cas précis pour se purifier et être apte à accomplir certains actes d’adoration.
  32. L’état d’un homme ou d’une femme après l’accomplissement de l’acte sexuel ou de ce qui lui est assimilé. Le ghusl de janâbah, c’est l’ablution totale que l’on doit accomplir après tout acte sexuel ou celui est assimilé, pour se purifier et être apte à accomplir certains actes d’adoration.
  33. Al-Bihâr, tome 18, p. 351.

  

 

 

Schlüsselwörter: