Votre époux est en colère ?

Un homme à l’extérieur de la maison est confronté à des centaines de problèmes. Il côtoie plusieurs personnes dans la journée et doit faire face à l’adversité. Il rentre alors chez lui parfois fatigué et irrité. A la moindre contrariété, il pourrait se met en colère et insulter son épouse et ses enfants. S’ils ne réagissent pas, il se calmera et regrettera ses actions. Il pourrait même s’excuser et chercher à s’amender. 

Mais si son épouse ne comprend pas les raisons réelles de son stress et se met en colère, la situation risquerait de se transformer progressivement en affrontement, de provoquer un divorce et une séparation et parfois un meurtre. L’histoire que voici fait partie des nombreux cas existants : Un homme nommé… a tué sa femme et sa fille adoptive par balles. Dès le début de leur vie de couple, les problèmes et les dissensions se sont combinés. A cause de son travail harassant à l’usine et des conflits salariaux toujours plus nombreux, il rentrait toujours chez lui épuisé et irrité. Un soir après son travail, ils se sont disputés et il a frappé sa femme. Lorsqu’elle décida d’aller à la police, il prit son fusil et la tua ainsi que leur fille adoptive, puis se suicida en se tirant une balle.(1)

Etant donné l’ambiance très tendue ce jour-là et pour éviter peut-être ce genre de réaction, n’aurait-elle pas dû supporter quelques minutes son mari? La sainte alliance du mariage ne dissuade-t-elle pas de la criminalité ? N’aurait-il pas mieux valu quelques minutes de silence, lorsque l’on voit le triste résultat de tout cela?

Il ne s’agit pas ici de chercher à défendre cet homme. Bien entendu il est coupable et doit être blâmé pour son acte. Ces hommes persécutent leurs familles au lieu de les protéger. Dans la section suivante, ce point sera discuté plus en détail. Devant un homme qui ne peut contrôler ses nerfs, l’épouse ne devra pas se mette en colère. Elle devra être à l’opposé de son mari forte et intelligente car elle est dans une position dangereuse. Elle devra essayer de préserver le cœur sacré de son mariage. Et pour éviter les risques de violence, elle devra garder le silence. Certaines femmes pensent souvent que se taire les rabaissera et diminuera le respect du mari. C’est tout à fait le contraire qui se produira.

Une femme qui ne répond pas à la colère, aux insultes et à la violence de son mari, le poussera certainement à regretter plus tard son comportement. Les journaux énumèrent les histoires d’un grand nombre de femmes confrontées dans des circonstances particulières, aux excès de leur mari. On se rend compte après une étude approfondie des évènements que les épouses qui restent patientes et silencieuses, arrivent à gagner le respect de leur époux. Il finira par regretter ses actions, à s’en excuser et cherchera à se réformer. Le dévouement de ces femmes est très grand et exceptionnel. Même si cela n’est parfois pas évident, elles essayeront avec sagesse de sauvegarder l’unité et l’amour dans la famille.

Le Saint Prophète de l’Islam (PBDLF) a dit: «DIEU récompensera chaque femme qui aura été patiente envers son époux, de la même manière que Asiyah la fille de Muzahim ».(2)

Le Saint Prophète de l’Islam (PBDLF) a également dit: «La meilleure des épouses est celle qui lorsqu’elle se met en colère ou qu’elle est mise en colère, dit à son mari : «ma main dans ta main, je ne fermerai pas les yeux pour dormir, avant que tu ne me pardonnes ». » (3)

Le Prophète de l’Islam (PBDLF) a aussi dit: « Le pardon et la tolérance augmente l’honneur et le respect pour leur propriétaire. Soyez indulgent afin qu’Allah vous aime ».(4)

Notes :

1-Journal Etilaat 17 Tyr 1349.

2- Biharou-Anwar 103/247.

3- Masdar sâbiq 239.

4- Masdar sâbiq 419.

 

Schlüsselwörter: