Pourquoi devons-nous prier ?

Si Dieu n’a besoin de rien pourquoi devons-nous prier ? Pourquoi devons-nous être punis le jour du jugement pour n’avoir pas prié, or nous savons que Dieu n’a pas besoin de nos prières ?

Résumé de la réponse

Dieu n’a absolument besoin de rien, il n’a aucun défaut, aucune lacune, aucune, faiblesse et aucun besoin dans son existence. Au contraire c’est plutôt les créatures qui ont besoin de lui. D’autre part, Dieu est clément et miséricordieux. Il aime toutes ses créatures, il a créé le monde, les bienfaits, et tout ce qui est bien pour eux. Ainsi, tous les actes reposent sur une seule sagesse. Donc s’il donne l’ordre d’accomplir la prière ou bien d’autres actes, cela repose sur une sagesse, un intérêt et un bienfait que rapporte l’accomplissement de cet acte à un être humain. Entre autres sagesses et bien fondé, on peut citer l’accès à la perfection, l’éloignement de tout ce qui est souillure et mauvais, le rapprochement vers l’essence pure et l’essence divine sacrée…(1)Si Dieu interdit quelque chose, et met en garde ses créatures par rapport à telle ou telle chose, c’est juste à cause des préjudices et des dangers qui se trouvent dans cet acte et qui guette l’homme. Et très souvent, seul Dieu connait les dangers et les préjudices qu’il y a dans certaines choses. Donc, les châtiments et les punitions que Dieu promet ne sont que le résultat et les répercussions de ses actes interdits accomplis des actes obligatoires. Un peu comme consommer une nourriture et dangereuses que le nôtre gentil médecin nous déconseille. En effet, manger une telle nourriture aboutit au fait que nous serons atteint par tous les mauvais effets secondaires qui l’accompagneront.

Le coran parle très bien au sujet des punitions le jour du jugement et la raison générale du châtiment dont les gens subiront : « ce serait à cause des choses que vous avez-vous-même envoyé de vos propres mains (c’est-à-dire le résultat de vos propres actes) c’est aussi parce que Dieu n’est pas injuste envers ses créatures »(2)

Donc la réalité des châtiments divins résulte essentiellement des mauvais actes inappropriés accomplis par l’homme lui-même et pour faire en sorte que l’homme soit conscient de l’aboutissement des mauvais actes et aussi pour qu’on insiste encore davantage, Dieu leurs présente les choses sous cette forme car, il existe des gens qui espèrent au récompenses mais ne choisissent pas la voie idéale. Donc lorsqu’on leur fait peur avec le châtiment, alors ils se retrouvent devant une alternative en se disant soit ils suivent la voie idéale, soit ils prennent la mauvaise voie en connaissance des causes.

Supposons par exemple qu’il existe un médicament efficace pour soigner une maladie et que le malade refuse de le prendre. Mais le prendre le médicament parce que son père l’a demandé et parce qu’il respecte son père, et ce médicament fait le bon travail sur lui. De même, s’il espère aux récompenses de la part de son père, ou ne veut pas être puni par son père, il accepte prendre ce médicament. Donc dans les actes d’adoration, Dieu ne veut que du bien pour ses créatures. Ce n’est parce qu’il est à la quête d’un quelconque intérêt surtout qu’on sait qu’il n’a absolument besoin de rien.

Par ailleurs, Dieu nous a accordé des bienfaits innombrables et la raison pure stipule que nous soyons reconnaissants et nous remercions celui qui nous a accordé ce bienfait. Donc la prière est une manière de remercier Dieu. Quiconque abandonne la prière en réalité aurait piétiné le plus grand devoir de sa conscience et rationnellement parlant il est fautif et pécheur et par conséquent, mérite le châtiment de Dieu. Si quelqu’un  vous invite à un diner, a-t-il besoin de votre remerciement ou alors vous ressentez que le remerciement pour vous est un devoir moral que votre conscience impose ? Et si les autres se rendent compte que face à cet accueil et ces repas que vous a offert le propriétaire de la maison vous n’avez fait preuve d’aucun remerciement,  serez encore respecté par ceux-là ? Et le fait d’être humilié et déshonorer devant les autres ne constituent pas déjà un châtiment plus grave même que ça ?

 Notes:

1- Pour en savoir plus, consultez le thème l’adoration pour soi ou Dieu  question 378 (site 389).

2- Sourate Aali imrane: 182.

 

Schlüsselwörter:

Verwandte Inhalte

Texte et commentaire d’une prière de visitation chiite : la ziyârat Amin Allah
Quel est le bien-fondé de la peine capitale selon l’Islam et le coran ?
Pourquoi devons-nous prier ?
Quelle est la philosophie de l’immolation du sacrifice pendant le Hadj(le pèlerinage) ?
Quelle est la différence entre les prières surérogatoires, accomplies durant la semaine et la prière du dhuhâ, considérée comme une innovation ?
Quelle est la philosophie de l’ablution et du tayyammoum ?
Peut –on avoir le confort et la tranquillité aussi ici bien ici bas que dans l’au-delà ?
Pourquoi est ce que la prière doit être faite en langue arabe ? Et si nous la lisons en persan quel est le problème ?
Qu’est-ce que la prière ? Pourquoi les jeunes n’accordent pas beaucoup d’intérêt à l’accomplissement de la prière ?
Pourquoi est-ce qu’on connait des problèmes dans la vision de l’apparition de la lune ?
Quel est le lien entre les moyens de subsistance (rizq) désignés et les efforts que mènent les gens ?
Dans quelle condition peut-on être certain que l’invocation est exaucée.
Est-ce que le respect des minimums financiers dans le décret du Khoms et de la Zakat par le législateur n’est –il pas nécessaire ?
Quelles sont les conditions pour les choses sur lesquelles la zakat s’applique ?
Sur quelle preuve les chiites fondent-ils l'obligation du khoms et la manière dont il doit être dépensé ? Pourquoi les sunnites ne respectent-ils vraiment pas cette obligation?