Quelle est la philosophie de l’immolation du sacrifice pendant le Hadj(le pèlerinage) ?

Question

S’agissant des versets 190 à 196 de la sourate « la Vache », il est dit que quiconque accomplit l’Umra, en attendant le pèlerinage, doit procéder à l’immolation du sacrifice par les moyens dont il dispose, le chameau, la vache, le mouton. A quoi servent-ils les rituels qui n’apportent aucun remède aux problèmes des gens ? Cette pratique, loin de résoudre un problème, n’a-t-elle pas posé, au contraire, pour le pauvre arabe des problèmes en matière sanitaire et hygiénique ?

Résumé de la réponse

Toutes les prescriptions et lois de l’islam sont élaborées, mises au point, selon la base de la ou des sagesse(s), très précises, et bénéfiques aux créatures. Comptent parmi ces prescriptions, l’obligation faite aux pèlerins de procéder à l’immolation au jour de la fête du sacrifice sur le territoire de Mina. Certaines sagesses de l’immolation sont : «  Cela attire l’attention des pèlerins sur le fait qu’ils devront sacrifier leurs passions et immoler leur âme incitatrice au péché et au mal, qu’ils devront se doter de la foi pour se rapprocher de Dieu, et qu’ils devront venir en aide aux nécessiteux ».  Certaines de ces sagesses seront acquises même s’il n’y aurait aucune utilisation des viandes des bêtes immolées. Heureusement, ces dernières années, de très bons moyens ont été  mis au point dans les abattoirs à Mecque, permettant de distribuer une grande quantité de ces viandes aux nécessiteux et d’éviter, ainsi, leur gaspillage, à une vaste échelle. L’on n’a pas, encore, réalisé un succès à 100% dans ce domaine, mais  l’on est proche d’atteindre cet objectif.

Réponse détaillée

Compte du fait que  Dieu Sage est le Législateur des prescriptions de l’Islam,  toutes les prescriptions et lois de l’islam reposent sur la ou les sagesse(s), très précises et bénéfiques aux créatures, bien qu’il en existe encore de nombreuses causes et sagesses que nous ignorons. Comptent parmi ces prescriptions, l’obligation faite aux pèlerins de procéder à l’immolation au jour de la fête du sacrifice sur le territoire de Mina.(1) En se référant aux versets du coran et aux hadiths, les savants du monde musulman ont décrit et expliqué plusieurs sagesses et philosophies pour l’immolation du sacrifice, que nous vous en mentionnons quelques exemples, ci-dessous :

  1. Le Sacrifice est le symbole de la lutte contre les attachements relatif à l’âme humaine.

L’acte du sacrifice, accompli par les pèlerins, au jour de la fête du sacrifice, est un symbole pour sacrifier les passions et désirs malsains et pour immoler l’âme incitatrice au mal et au péché. Dieu ordonna  au vénéré Abraham (béni soit-il), d’immoler son fils, Ismaël (béni soit-il), pour qu’il combatte avec ses attachements  relatif à l’âme humaine, dont celui de l’amour pour l’enfant,  et qu’il se soumette, ainsi, pleinement, à Dieu. Par conséquence, c’est cette obéissance à l’ordre de Dieu qui  permit au vénéré Abraham (béni soit-il), de se  libérer de la prison de l’âme et des attachements, même celui éprouvé envers son fils, Ismaël, qui éleva davantage le rang et le statut du vénéré Abraham et son fils, auprès de Dieu. Donc, l’immolation du sacrifie, accomplie par les pèlerins, est, en effet, une sorte du Jihad contre l’âme pour s’émanciper de tous les attachements et de toutes les dépendances matérielles relatives au monde d’ici-bas et de se libérer de la prison de l’amour et de l’attachement aux biens et au monde d’ici-bas. (2)

  1. Se doter de la foi et se rapprocher de Dieu

A ce propos, le noble coran dit : «.Ni leurs chairs ni leurs sangs n'atteindront Allah, mais ce qui L'atteint de votre part c'est la piété. Ainsi vous les a-t-Il assujettis afin que vous proclamiez la grandeur d'Allah, pour vous avoir mis sur le droit chemin. Et annonce la bonne nouvelle aux bienfaisants ». (3) Dieu n’a pas besoin de la viande du sacrifice, car Il n’est ni matière ni nécessiteux, Il est Parfait et illimité de tous les points de vue. Donc, l’objectif de cette obligation faite aux pèlerins de procéder à l’immolation du sacrifie consiste à les conduire sur le chemin de l’homme parfait pour qu’ils se rapprochent un peu plus, et ce de jour en jour, de Dieu. Le sacrifice est une leçon de dévouement, de don de soi. Le sacrifice nous donne cette leçon d’être prêt au martyre dans le sentier de Dieu. Il nous donne, également, cette leçon qu’il faut venir en aide aux nécessiteux et  aux pauvres.(4)

  1. Venir au secours des nécessiteux (les nourrir). Les versets du coran nous indiquent, clairement, que l’un des objectifs de l’immolation du sacrifice consiste à ce que les viandes, qui en découlent, soient consommées par les pèlerins eux-mêmes et qu’une partie en soit distribuée parmi les nécessiteux et les pauvres.(5) Selon cet objectif précieux, les Musulmans ne sont pas autorisés à laisser les viandes des bêtes immolées, sur le territoire de Mina ou de les y enterrer, ils devront les distribuer parmi les nécessiteux de la même région et ils devront transporter les viandes excédentaires dans d’autres régions pour les mettre à la disposition des nécessiteux. Donc, les musulmans devront faire usage des moyens modernes et sophistiques pour préserver cette grande richesse, éviter son gaspillage et la remettre à la disposition des nécessiteux. Or, il ne faut dire que puisque cette viande n’atteint pas les pauvres, l’on doit éviter l’immolation du sacrifice. Au contraire, il faut mettre au point les moyens nécessaires pour que les pauvres puissent en utiliser, car l’une des sagesses de l’immolation consiste à ce que la viande des bêtes immolés soit utilisée pour nourrir les pauvres et les nécessiteux.

Heureusement, ces dernières années, de très bons moyens ont mis au point dans les abattoirs à Mecque, permettant de distribuer une grande quantité de ces viandes aux nécessiteux et d’éviter, ainsi, leur gaspillage, à une vaste échelle. L’on n’a réalisé un succès à 100% dans ce domaine, mais  l’on est proche d’atteindre cet objectif.

Notes:

1-Les rituels du Hadj (Imam Khomeiny), p.100, les Rituels du Hadj (Khamenei), p.16.

2-Emprunté du Site : Porseman-e Qur’an.

3-La sourate 22, le verset 37.

4-Tafsir Nemiuneh, t.14, p.107.

5-Tafsir Nemiuneh, t.14, p.83.

 

Schlüsselwörter:

Verwandte Inhalte

Quel est le bien-fondé de la peine capitale selon l’Islam et le coran ?
Pourquoi devons-nous prier ?
Quelle est la philosophie de l’immolation du sacrifice pendant le Hadj(le pèlerinage) ?
Quelle est la différence entre les prières surérogatoires, accomplies durant la semaine et la prière du dhuhâ, considérée comme une innovation ?
Quelle est la philosophie de l’ablution et du tayyammoum ?
Pourquoi est ce que la prière doit être faite en langue arabe ? Et si nous la lisons en persan quel est le problème ?
Pourquoi est-ce qu’on connait des problèmes dans la vision de l’apparition de la lune ?
Est-ce que le respect des minimums financiers dans le décret du Khoms et de la Zakat par le législateur n’est –il pas nécessaire ?
Quelles sont les conditions pour les choses sur lesquelles la zakat s’applique ?
Sur quelle preuve les chiites fondent-ils l'obligation du khoms et la manière dont il doit être dépensé ? Pourquoi les sunnites ne respectent-ils vraiment pas cette obligation?
Qu’est-ce que le khoms et sur quoi s’applique-t-il ? Expliquez à l’aide d’un exemple s’il vous plait.
Existe-t-il dans les sources islamiques des données la conception des vêtements ?
Pourquoi dans la religion islamique, le chien est considéré comme un animal impur ?
Quelle est l’importance et l’effet de la prière de la nuit ainsi que le jugement au sujet des prières surérogatoires qu’on a manqué ?
Les Commandements : la vente, la préemption, l'aveu…