Quand dit-on qu’une société est avancée et épanouie ?

Résumé de la réponse

 Selon ce qui ressort des dictionnaires des religions et doctrines, une société avancée présente plusieurs définitions. Alors quand on parle d’épanouissement et d’affranchissement d’une société, cela dépend de la culture et des enseignements mis en place dans cette société. Ces critères sortent de la religion et de la culture. Ainsi, selon l’Islam, une société développée et épanouie est une société dans laquelle les citoyens respectent et mettent en application les enseignements et les commandements islamiques moraux et sociaux. On peut ainsi présenter les plus importants critères et indices de progrès dans une société : le monothéisme, la justice, l’équité, l’absence de discrimination, l’union, la solidarité, la liberté, la connaissance et la sécurité.
Réponse détaillée

Selon ce qui ressort des dictionnaires des religions et doctrines, une société avancée présente plusieurs définitions. Alors quand on parle d’épanouissement et d’affranchissement d’une société, cela dépend de la culture et des enseignements mis en place dans cette société. Ces critères sortent de la religion et de la culture. Ainsi, selon l’Islam, une société développée et épanouie est une société dans laquelle les citoyens respectent et mettent en application les enseignements et les commandements islamiques moraux et sociaux.
Selon l’Islam, la vie sociale, les relations entre les individus, les devoirs de chaque citoyen par rapport à la société où il vit sont régis par des règles et des normes que chaque musulman doit respecter conformément aux circonstances et attitudes. Le peuple et la société qui calquent sa vie sur les enseignements religieux connaitra le progrès et l’épanouissement.
Les plus importants critères et indices de développement dans une société se présentent comme suit :
1 – Le monothéisme : les progrès matériels et techniques ne représentent qu’une partie de l’émergence dans la vie de l’homme. Seuls, ils ne peuvent vraiment garantir le bonheur la félicité ou répondre à toutes les aspirations et à tous les besoins instinctifs de l’homme. L’épanouissement spirituel moral et humain doit accompagner ce progrès et combler les vides psychologiques. Il n’y a aucun doute que le monothéisme et la croyance en un Dieu unique constituent les sources de la vie spirituelle. L’acceptation de tous les enseignements spirituels et moraux protège l’homme et le place dans la voie de l’évolution.
Le besoin d’un adoré et de l’adoration sont des besoins innés chez tous les hommes ; il est indissociable dans toutes les nations  et aucun fait n’aboutit si ce paramètre n’est pas tenu en considération. Le coran estime d’ailleurs qu’ l’un des symboles d’une société idéale e est la foi en l’unicité et le désaveu du culte des idoles. Chaque prophète envoyé par Dieu prône dans un premier temps la soumission et l’adoration d’un Dieu unique. Ensuite il évoque d’autres questions sociales, politiques… « Il transforme leur peur en quiétude et sérénité, ils m’adorent et ne me trouvent pas des associés »(1)
2 – La justice, l’équité et l’absence de discriminions : le messager dit : « la justice en affaire sociale est comme le bouclier protecteur qui protège les gens qui s’y refugie » (2)  
Il est rapporté du prophète : « un père et ses deux nobles enfants étaient en présence du prophète. Le prophète remarqua que le père avait embrassé l’un et ignoré l’autre. (3)  Face à ce comportement injuste, le prophète dit : pourquoi ne te comportes-tu pas équitablement avec tes enfants comme tu aimerais qu’on se montre juste avec toi  dans les biens et l’affection ? » (4)  
3 – L’union et la solidarité : parmi les signes manifestes d’une société avancée et civilisée, il y a l’union d’esprit et d’action, la coordination des acteurs de la société.
Une société dans laquelle le respect, la vénération et la quête des valeurs sont fondés sur le sexe, la nationalité, la couleur de la peau ou la langue n’a pas de piliers de développement solides. Sa caravane de progrès n’avance pas. Mais sous l’union et la solidarité, les traditions et les points de vue se consolident. Cela contribue à la perfection et l’accroissement des potentialités de chaque peuple. Les lacunes et les déficits sociaux sont comblés. Les idées et les cultures se stabilisent. L’assistance et la coopération renaissent. Le marché et le commerce prospèrent et les bases du gouvernement et de l’État sont renforcées.
4 – La liberté : la liberté est une manifestation évidente du progrès. Une société fondée sur la liberté de pensée se place à l’horizon de l’émergence de la civilisation humaine.
5 – la Science et le savoir : connaitre les sciences et les techniques est une autre marque de la civilisation et du progrès. L’ignorance, ne pas avoir une connaissance scientifique et technique requise traduisent une régression et le retard. Une société évoluée est celle qui sait profiter des connaissances humaines acquises et s’engage dans la voie du progrès. Sinon elle va errer sans issu dans les sentiers serpenteaux de la vie.
6 – La sécurité : la sécurité et la paix sont des éléments indispensables pour la société. La société s’épanouit quand il y a la paix. En effet, le progrès, la perfection, l’instruction, l’éducation et bien d’autres aspects de la vie spirituelle et matérielle trouvent leur sens quand la sécurité et la paix règnent. Les efforts des individus portent leur fruit dans le berceau de la sécurité. Le prophète Ibrahim présente la sécurité comme l’une des qualités de la maison de Dieu. Il demande à Dieu d’en faire un vrai refuge sûr pour les pèlerins. (5)  Dans Une société qui ne jouit pas de la paix est encore loin du progrès et la civilisation humaine.
Pour en savoir plus sur les critères et les indices du progrès et de l’épanouissement d’une société, il faut consulter la question 332 (les qualités d’un citoyen musulman)
De même, le rôle des dirigeants et leur méthode de gestion du pays vers le développement est très capital. On peut évaluer les indices de progrès et d’épanouissement d’une société grâce à la qualité de ses dirigeants et leur façon de gérer.
En plus des conditions générales telles que la justice, la piète, l’honnêteté, le respect de la loi, la maitrise est un critère très important dans le choix des dirigeants politiques.

Notes :

1- Sourate Nour: 55

2- Biharul anouar, vol 101, p 92, Mo’assassa Al Wafa, 1404 hégire lunaire

3 - Jamhour, Ibn Abi Ihsâ’I, p 293, Sayyed Shohada, Qom, 1405 hégire lunaire

4 - Biharul anouar, vol 101, p 92, Mo’assassa Al Wafa, 1404 hégire lunaire

5- Sourate Baqarah: 125

 

Schlüsselwörter: