Expliquez la bonne méthode pour se comporter avec les tous petits.

Résumé de la réponse

Bien que la bonne méthode pour éduquer les enfants s’avère un large sujet que cet article ne peut contenir, nous évoquerons quelques bonnes méthodes d’éducation. L’édification de soi consiste à observer la bonne morale, faire preuve de modération dans l’affection et éviter tout débordement. Donner une personnalité à ‘enfant est une manière de le préparer à l’expression et contribuer à leur évolution et épanouissement progressifs.

Réponse détaillée

Bien que la bonne méthode pour éduquer les enfants constitue un vaste sujet il faut tenir en considération quelques éléments :

1 - L’édification de soi avant l’éducation : certaines personnes inconscientes se mettent à balancer des mots violents et des insultes abominables dans la maison dès qu’elles sont un peu énervées, contrariées ou en cas de conflit. Elles oublient que ce genre de mots nouveaux pour l’enfant le poussera à connaître sa signification. L’enfant les assimile progressivement et cela risque constituer une cause pour sa déviation psychologique et morale demain. Les psychologues affirment qu’un bon exemple vaut mieux que mille conseils. Etre un modèle et prêcher par l’exemple vaut mieux que donner les conseils. Rien n’est plus troublant pour l’enfant que remarquer une contradiction entre les paroles, les agissements de son éducateur et les conseils qu’il donne. L’enfant s’emploiera à copier ce genre d’exemple qu’il considérera comme meilleur. Il érigera ces conseils en repère moral.(1) Les parents doivent veiller sur la manière de se comporter entre eux, ils doivent se respecter devant les enfants. Le messager de Dieu dit dans un hadith : « L’un des droits de l’enfant sur son père est qu’il doit respecter sa mère, lui donner un bon nom, lui enseigner le saint coran, la vérité et la chasteté » (2)

2 - Faire preuve de modération : La modération dans l’affection pour les enfants, loin de toute exagération constitue le seul espoir pour leur bonheur et leur épanouissement. Rien ne rassure l’enfant que l’amour de ses parents pour lui. Et perdre totalement cet amour ou tout au moins une partie est un vrai désastre pour l’enfant. Les enfants des parents qui ont réussi dans ce domaine s’efforcent aussi bien pendant l’enfance qu’à l’âge adulte d’éviter de faire des choses susceptibles de provoquer la peine des parents En plus de la satisfaction de leurs besoins, l’affection pour les enfants est un moyen pour attirer leur attention et préparer leur esprit à la soumission aux parents. C’est dans ce sens que le noble Prophète (ç) dit ceci : « par la bénédiction de la miséricorde divine, tu es devenu souple et gentil avec eux. Si tu étais plutôt nerveux et dur de cœur, ils se seraient éloignés de toi. Pardonne leur et demande pardon pour eux et consulte les dans les affaires » (3) Soulignes que cette affection ne dépasse pas les normes. Car la rigueur, le manque d’affection et l’amour intense et exagéré portent préjudice.

 L’affection déplacée rend les enfants faibles, dépendants, non motivés et égocentriques dès les premiers jours. Ce genre d’enfant rend la vie difficile à ses parents avec leur mauvais comportement. L’enfant gâté fait face à deux problèmes il attend d’un côté que les hommes et les femmes de la société le bercent comme ses parents et lui donnent exagérément du respect et exécutent catégoriquement le moindre de ses désirs. Lorsqu’il se rend compte qu’on ne lui accorde pas ce respect et qu’on se moque plutôt de lui par rapport à ce qu’il exige à la société, il se met en colère et ressent en lui un certain mépris général. D ‘un autre côté, les échecs internes et les déchéances psychologiques devenus source de mépris le transforment en un être violent, colérique, dépressif et impoli. Il voit les gens d’un mauvais œil et les contrarie avec des propos abominables et avec son mauvais comportent. (4)

Le psychologue Alfred Adeley cite l’exemple d’une femme qui s’était suicidée parce que sa voisine ne faisait pas attention aux multiples requêtes qu’elle faisait pour qu’elle baisse le volume de sa radio. Après des investigations, le psychologue a compris que dans son enfance cette femme avait été trop dorlotée et chacun de ses désirs était des ordres. Raison pour laquelle elle n’a pas pu supporter faire face à un monde qui lui répondait négativement. (5)

Mac Bright affirme que souffrir du désir d’être honoré est un autre aspect du mépris dont les origines remontent dans la mauvaise éducation reçue dans l’enfance. Lorsqu’il se savait être la prunelle des yeux de ses parents, une fois devenu grand il s’attend à être honoré par tout le monde dans tous les aspects sa vie; Quand un tel homme se rend compte qu’on ne fait pas attention à lui, son état d’esprit et sa sérénité en ressortent affectés. Soit il se tourne vers le suicide, soit il méprise les autres. Ce genre de mépris qui naît dans la société est un vrai fléau. (6)

De même qu’il faut éviter d’exagérer dans l’affection pour les enfants, il faut également éviter d’être trop sévère et nerveux. Les psychologues affirment que c’est une erreur d’être nerveux avec les enfants. Cela engendre beaucoup de problèmes donc voici quelques-uns :

A - Cela donne l’audace à l’enfant dès que les parents ouvrent la bouche pour le blâmer et que cela devienne une habitude. La conséquence directe de leurs reproches constitue une offense et une humiliation pour l’enfant. Non seulement ce genre de parents n’aident pas leurs enfants à s’épanouir, ils les rendent plutôt têtus et audacieux .Il est rapporté d’iman Ali (as) : « l’excès de blâmes et de reproches attire le feu de l’entêtement » (7)

B - L’attitude nerveuse envers les enfants leur fait perdre la confiance de soi. Rien n’est aussi humiliant pour un enfant que l’impression d’avoir perdu confiance en lui face aux démonstrations de force des aînés(8)

C  - L’esprit de vengeance et le complexe : après des études scientifiques, les psychologues sont parvenus à cette conclusion que beaucoup de criminels et de grands bandits de la société sont des gens qui ont été privés de personnalité dans leur enfance. C’est à dire que la société est restée indifférente face à ce genre de personnes à qui elle n’a pas su donner une identité. Une fois qu’ils ont eu l’impression que la société les a marginalisés, ces personnes se sont engagées dans des attitudes anti sociales pour vider leur complexe et se venger de la société. Certainement, si la personnalité de ces individus était restée relativement stable cette potentialité aurait servi à laisser de bonnes œuvres au lieu d’être orientée dans la mauvaise direction. (9)

3 - Donner une personnalité à l’enfant : donnez à vos enfants une personnalité. Nous lisons dans les hadiths que par respect pour son enfant, le prophète (ç) prolongeait sa prosternation le temps qu’il descende de son dos. Il exécutait parfois rapidement la prière d’assemblée pour permettre aux mères de s’occuper de leurs enfants qui se lamentaient, enseignant ainsi à ses disciples comment préserver la personnalité des enfants.

4 - Préparer le terrain aux enfants pour entrer dans la vie pratique. Si à cause de vous l’enfant est privé d’expérience, vous l’aurez en réalité privé de l’épanouissement et d’une partie de ses talents. Il perdra confiance en lui dans l’avenir et se contentera de l’opinion des autres sans chercher à expérimenter la chose lui-même. Il n’aura pas la force d’accomplir quelque chose car il aura toujours peur d’essayer. (10) L’Iman Ali (as) donnait l’opportunité à ses enfants de répondre aux questions des gens. (11)

5 - Veiller à l’évolution progressive de l’enfant : l’éducation de l’enfant doit être progressive et doit se faire en fonction de son âge.

Notes:

1- L’importance des parents et de l’éducateur des enfants .Mahdi Daneshman, page 69 - 70 édition Yâs Nabi,1380

2- Père, mère, éduquez bien nos enseignement. Mousavi Raad Lahiji, page 128, édition iman sherasi va athar Houjja, 1379

3- Sourate Ali iman : 159

4- Enfant pieux, fleur du paradis, semia Mibakht, page 226 col Nour zahia

5- paroles philosophique, l’enfant selon l’héritage est l’éducation, page 247

6- paroles philosophique, l’enfant selon l’héritage est l’éducation, page 246

7- Enfant pieux, fleur du paradis, page 235

8- Enfant pieux, fleur du paradis, page 235

9- Etude de l’enfant dans l’islam, Rachid pour Majid page 66

10- Comment avoir les enfants génies. Mohsen Kazimi,page 156

11- Enfant pieux,….,page 223

 

Schlüsselwörter: