Les obligations de la vie conjugale

Les nouveaux mariés doivent faire des efforts concrets pour bien se connaitre et pour découvrir les différents aspects de leur vie psychologique, non pas pour se critiquer ni pour s’exploiter, mais dans le but de se compléter, de renforcer les liens familiaux et de générer entre eux un système d’entraide très solide.

Assurément chaque être humain a ses points forts et ses points faibles. Une vie conjugale aux buts définis et bien appropriés, permettra  d’améliorer les points forts et aussi de réformer les points faibles. Personne à part le conjoint ne sera jamais plus proche de soi, pour réaliser cela. Lorsque le désir de se connaitre est sincère et motivé par de bonnes intentions, lorsque chacun des époux voudra découvrir les points forts et les points faibles de son conjoint, le couple s’engagera alors dans un travail de réforme de soi, actif et vigoureux… Dans le cas contraire, le conflit familial sera inévitable.

Pour comprendre les problèmes que peut rencontrer un couple, ouvrons deux champs de possibilité : la sphère des problèmes physiques ou mentaux, puis la sphère de la moralité.

Pour les problèmes de santé, il faut rechercher des moyens de guérison. Si les traitements n’offrent pas de résultats concluants, il faudra s’adapter aux conditions imposées par cette souffrance physique ou mentale. Et si les facteurs du trouble sont de l’ordre de la moralité et de la spiritualité alors le chemin logique à prendre est celui de la réforme de soi. Si malgré tous les efforts le conjoint éprouve toujours de réelles difficultés à se réformer, alors ayez un grand cœur. D’agir ainsi permet dans la majorité des cas de préserver la famille des dangers qui la menace.

Lorsqu’un homme remarque chez son épouse un défaut impossible à réformer, il doit s’y adapter, de manière à préserver le calme dans la famille. Avec une femme d’humeur nerveuse, il est nécessaire et vital en premier lieu de se maitriser.  Ensuite il doit absorber et digérer cette tension. Il doit éviter de provoquer son épouse, surtout si celle-ci est sensible. Lorsqu’elle est désorganisée dans son travail domestique et qu’il a tout essayé et que rien n’y fait, il doit faire des concessions, l’accepter avec ses défauts et lutter en effectuant lui-même les tâches qui sont nécessaires à accomplir. Pour une femme anxieuse, il est de son devoir d’installer un environnement rassurant, capable d’éloigner d’elle le  pessimisme et les mauvais préjugés, pour les remplacer par l’espoir et la confiance en soi.

L’être humain ne peut être exempt de défauts car La Perfection appartient à Allah Tout-Puissant et celui ou celle à qui Allah Exalté soit-Il attribue la Perfection, est un Infaillible. L’être humain étant faillible, qu’il n’attende pas de son conjoint la perfection.

Un point important est à signaler ici : la majorité des défauts du conjoint peut être dominée et supportée. Il serait illogique de provoquer la destruction la vie conjugal à cause de l’imperfection de l’un ou l’autre des époux. Ne serait-il pas malheureux pour un individu de transformer son foyer  en un enfer insupportable et de détruire son couple pour un défaut assurément surmontable du conjoint?

A la lumière de ce qui vient d’être dit sur les défauts du conjoint et la manière de les aborder et de s’y adapter, il parait donc évident que pour construire une vie familiale harmonieuse, la seule condition à une telle aspiration des époux, c’est une bonne connaissance mutuelle.

Il faut se rappeler que lorsque l’on se marie, les trois premières années de la vie conjugale sont les périodes les plus sensibles dans la vie du couple et se sont-elles qui déterminent son avenir. On a alors tout à apprendre de son partenaire. Etre performant dans la relation avec son conjoint est assimilable à un art. Si par manque de préparation suffisante un conflit se produit et dégénère, la faute en reviendra aux deux protagonistes. En cas d’insouciance manifeste et de refus avéré des conjoints d’appliquer les traitements capables de les délivrer de ces troubles qui empoisonnent leur vie, ils s’exposeront alors à des prises de décisions dangereuses et destructrices. Par conséquent, je recommande aux jeunes lors du premier mariage, de faire preuve de plus de patience, d’endurance, d’optimisme et de résolution quant aux buts élevés à atteindre, afin d’assurer la réussite de leur mariage et d’ériger les bases d’un foyer rempli d’amour, de sérénité et de paix. Même si vous sentez que votre mariage n’est pas viable, encore une fois ne vous précipitez pas vers le divorce. Faites part de vos soucis à des personnes compétentes et demandez-leur de vous aider à trouver les solutions les mieux appropriées, pour sauver votre couple.

 

Schlüsselwörter: