Les actes de piété communs aux trois nuits de Qadr

(La veille du 19ème,  du 21ème et du 23ème du mois de Ramadan)

 

الأعمال العامّة في ليلة القدر

La Nuit de Qadr dont parle le Coran est l'une des trois nuits suivantes du mois de Ramadan: La nuit du 18 au 19, celle du 20 au 21 et celle du 22 au 23.

Mais la législation et les traditions islamiques veulent qu'on considère chacune de ces nuits comme étant la Nuit de Qadr afin que l'on soit sûr et certain de ne pas manquer cette Nuit grandiose. En effet, la Nuit de Qadr a des mérites incalculables; aucune autre nuit n'est égale à la Nuit de Qadr pour ses mérites: les actes de piété accomplis pendant cette nuit valent mieux que les actes de piété accomplis durant mille mois. Et c'est en cette nuit que les destins des gens sont scellés et que les Anges descendent sur terre sur Ordre d'Allah, pour se rendre auprès de l'Imam du Temps (l'Imam al-Mahdi) et s'honorer de sa présence en lui montrant tout ce qui a été décrété pour chaque créature. Les actes de piété des Nuits présumées de Qadr sont de deux sortes: les uns communs à toutes les trois nuits de Qadr, les autres spécifiques à chacune d'elles:

1- Accomplir un ghusl (ablution totale): Selon al-'Allâmah al-Majleci, il vaut mieux que ce ghusl soit accompli au coucher du soleil afin qu'on soit en état de pureté rituelle lors de la Prière de ‘Ichâ'.

2-Accomplir deux rak‘ah de prière dont chacune consiste à réciter 7 fois la sourate al-Ikhlâç (le Monothéisme pur-chapitre 112) après la récitation de la sourate al-Hamd (le Prologue-chapitre 1). Et tout de suite après la fin de la prière, dire 70 fois:

"أستَغفِرُ الله وَأتوبُ إلَيه"

Astagh-fir-ullãha wa atûbu ilayahi
"Je demande pardon à Allah et je me repens auprès de Lui".

Selon un hadith, quiconque accomplit cet acte, Allah lui pardonne ainsi qu'à ses parents dès qu'il finit de l'accomplir.

3- Prendre le Coran par les deux mains et l'ouvrir en disant:
 

اللَّهُمَّ إنّي أسألُكَ بِكِتابِكَ المُنزَلِ وَما فيهِ وَفيهِ اسمُكَ الاكبَرُ وَأسماؤُكَ الحُسنى وَمايُخافُ وَيُرجى أن تَجعَلَني مِن عُتَقائِكَ مِنَ النّار"

Allãhumma innî as’aluka bi-kitãbika wa mã fîhi wa fîhi Ismuk-al-Akbaru wa asmã’uk-al-husnã, wa mã yukhãfu wa yurjã an taj’alanî min ‘utaqã’ika min-an-nãr-i

"Ô mon Dieu ! Je te demande - par Ton Livre et ce qu'il contient, et il contient Ton Grand Nom et Tes beaux Noms, ainsi que tout ce qu'on craint et tout ce qu'on souhaite– de me placer parmi ceux que tu affranchis de l'Enfer!" (Puis on demande à Allah ce qu'on veut et souhaite.)

4- Poser le Coran sur la tête et dire:

اَللّـهُمَّ بِحَقِّ هذَا الْقُرْآنِ، وَبِحَقِّ مَنْ اَرْسَلْتَهُ بِهِ، وَبِحَقِّ كُلِّ مُۆْمِن مَدَحْتَهُ فيهِ، وَبِحَقِّكَ عَلَيْهِمْ، فَلا اَحَدَ اَعْرَفُ بِحَقِّكَ مِنْكَ

«Allãhumma bi-haqqi hãthã-l-Qur’ãn wa bi-haqqi man arsaltahu bihi wa bi-haqqi kulli mu’minin madah-tahu fîhi wa bi-Haqqika ‘alayhim falã ahada a’rafu bi-Haqqika Minka».

(Ô mon Dieu! Par le droit (le mérite) de ce Coran, par le mérite de celui par lequel Tu l'as révélé, par le mérite de tout croyant que tu y as complimenté, et par Ton Droit sur eux tous, car personne ne connaît mieux Ton Mérite que Toi).

et ajouter 10 fois chacune des répliques (ou serment) suivantes:

- Bika yã Allãh (par Toi, ô Allãh!)

- Bi-Muhammadin (par Mohammad !) بِمُحَمَّد

 - Bi-’Aliyy-in  (par ‘Ali!) بِعَليٍّ

- Bi-Fãtimata (par Fatima!) بِفاطِمَةَ

- Bi-l-Hassani (par Al-Hassan!) بِالْحَسَنِ

- Bi-l-Hussayni (par Al-Hussayn) بِالْحُسَيْنِ

- Bi-’Aliyy-ibn-il-Hussayni (par ‘Ali fils d’al-Hussayn!) بِعَلِي بْنِ الْحُسَيْنِ

- Bi-Muhammad-ibni-’Aliyy-in (par Mohammad fils de ‘Ali) بُمَحَمَّدِ بْنِ عَلِيٍّ

- Bi-Ja’far-ibni Muhammadin  بِجَعْفَرِ بْنِ مُحَمَّد

- Bi-Mûssã-bni- Ja’farin بِمُوسَى بْنِ جَعْفَر

- Bi-’Aliyy-ibni-Mûssã  بِعَلِيِّ بْنِ مُوسى

- Bi-Muhammad-ibni-’Aliyy-in  بِمُحَمَّدِ بْنِ عَلِيٍّ

- Bi-’Aliyy-ibni-Muhammadin بِعَلِيِّ بْنِ مُحَمَّد

- Bi-l-Hassan-ibni-’Aliyy-in بِالْحَسَنِ بْنِ عَلِيٍّ

- Bi-l-Hujjati  بِالْحُجَّةِ

Puis formez vos requêtes et demandez à Allãh d’exaucer vos du’ã’, prières et vœux, lesquels seront exuacés inchã’Allãh.

5- Accomplir la visite pieuse (ziyârah) de l'Imam al-Hussayn (paix sur lui)
(Selon le hadith: la nuit de Qadr un crieur criera dans le septième ciel, de" l'intérieur du Trône: "Allah pardonnera à quiconque rend visite au mausolée d'al-Hussayn").

6- Veiller toute la nuit en accomplissant toutes sortes d'actes de piété, car selon le Hadith: "Quiconque veille la Nuit de Qadr, tous ses péchés seront effacés, alors même qu'ils seraient aussi nombreux que les étoiles du ciel….."

 7-Accomplir 100 rak‘ah de prière, et il est recommandé que l'on récite dans chaque rak‘ah 10 fois la sourate al-Ikhlâç après la récitation de la sourate al-Hamd.
Selon al-‘Allâmah al-Majleci, les meilleurs des actes d'adoration pendant ces trois nuits sont l'istigh-fâr (dire astagh-fir-ullâh = je demande pardon à Allah), le du‘â' (prière de demande) pour l'exaucement de nos besoins dans ce monde et dans l'autre, pour nous-même et pour les autres croyants, en particuliers pour nos parents et nos proches, les vivants et les morts, le thikr (l'invocation d'Allah), la prière sur le Prophète Mohammad (Que la Bénédiction soit sur lui et sur sa Sainte Famille) et sur sa Progéniture, autant de fois que l'on peut. Et selon certains hadiths il est très recommandé de lire du‘â' al-Jawchan al-Kabîr pendant ces trois nuits.