De nombreux versets dans le Saint Coran et récits en provenance d’Ahlul-Bayt (as) attestent de la grâce du mois béni de Ramadan,  cette grâce est l’annonce de bonnes nouvelles en faveur des croyants qui jeûnent durant le mois Sacré, qui est le mois d’Allah.

1e nouvelle :

Honorer les croyants par le Discours Divin : «Il vous est prescrit de jeûner à l’instar de ceux qui vous ont précédés afin que vous manifestiez votre piété», (2 :183).

2e nouvelle :

Le mois du Saint Coran et de la bonne direction : « le mois de Ramadan est celui au cours duquel fut révélé le Coran pour servir de bonne direction aux hommes, d’explication claire aux préceptes [divins], de critère à la vérité et à l’erreur», (2 :185).

3e nouvelle :

L’honneur de l’Hospitalité Divine : le Messager d’Allah a dit (Sawas) : «c’est le mois durant lequel vous êtes les invités d’Allah, et les dignitaires de Sa communauté, vos respirations durant ce mois sont une Louange [à Allah], votre sommeil un acte d’adoration, vos actes sont agréés, et vos prières exaucées», Wassâ’ilu Ach-Chi’a, écrit par Al-Huru Al-Amili, 4 :277, chapitre du jeûne.

4e  nouvelle :

La gratification par la prescription : l’Imam Sadiq a dit : «le Ramadan fut prescrit aux Prophètes en dehors des communautés, et Allah a privilégié cette communauté par la prescription du Mois de Ramadan, comme cela fut prescrit à son Messager (saw)», (Manlâ Yahdharuho Alfaqîh, écrit par Cheikh Saduq, 2 :62).

5e nouvelle :

Le mois de la bénédiction et de la miséricorde : le Messager d’Allah (Sawas) a dit : «Ô  hommes ! Le mois d’Allah est venu, accompagné de bénédiction, de miséricorde, et de pardon. Il est auprès d’Allah le meilleur des mois. Ses journées sont les meilleures des journées, ses nuits sont les meilleures des nuits, et ses heures sont les meilleures des heures», (Wassâ’ilu Ach-Chi’a, écrit par Al-Huru Al-Amili, 4 :227, chapitre du jeûne.

6e nouvelle :

 le  sentier de la Clémence Divine : l’Imam As-Sajad a dit dans son invocation au début du mois de Ramadan : «Louange à Allah qui a établi parmi les sentiers [de sa gratitude] celui de son Mois, qui est le mois de Ramadan, le mois du jeûne, le mois de la paix, le mois de la purification, le mois de l’examen minutieux, le mois de la veillée, celui durant lequel fut révélé le Coran en guise de bonne direction pour les hommes, d’explication claire aux préceptes [divins], de critère à la vérité et à l’erreur» , (Sahifatou As-Sajadiya, 44e l’invocation).

7e nouvelle :

L’occasion de la bonté : l’Imam Sadiq (as) a dit : « Lorsque vient le mois de Ramadan, redoublez d’efforts car les faveurs sont partagées durant ce mois, la durée de vie y est inscrite, et l’agrément  auprès d’Allah de ceux qui se dirigent vers Lui. Il s’y trouve une nuit durant laquelle effectuer un acte pieux est meilleur que celui réalisé en d’autres mois », (Biharu Al-Anwar, écrit par Cheikh Toussi, 96 :375).

8e nouvelle :

Le soin divin particulier : l’Imam Kazim (as) a dit : «Allah Tout-Puissant nourrit le jeûneur durant son sommeil», Al-Kafi, écrit par Kulayni.

9e nouvelle :

La multiplication des récompenses : le Messager d’Allah a dit : «Celui qui prie volontairement [durant le Mois Ramadan], Allah le préserve de l’enfer. Celui qui accomplit une obligation sera récompensé comme celui qui accomplit 70 obligations en d’autres mois. Celui qui prie sur moi [durant ce mois], verra sa balance alourdie le jour où les balances seront légères. Et celui qui lit un verset du Saint Coran aura la récompense de celui qui le lit en totalité durant les autres mois », (Wassâ’ilu Ach-Chi’a, écrit par Al-Huru Al-Amili, 4 :227, chapitre du jeûne).

10e nouvelle :

L’affermissement du dévouement : Fatima Zahra (as) a dit : «Allah a prescrit le jeûne afin de raffermir le dévouement», (Biharu Al-Anwar, écrit par Al-Majlissi, 96 :368).

11e nouvelle :

La concrétisation de l’un des piliers de l’Islam : l’Imam Baqir (as) a dit : « l’Islam est basé sur cinq choses : la      prière, l’aumône, le pèlerinage, le jeûne, et la Wilâya », (Al-Mahajatou Al-Bayda, écrit par Fayd Al Kachani, 2 :122-123)

12e nouvelle :

Le jeûne est une aumône : le Messager d’Allah (as) a dit : « chaque chose à son aumône, et l’aumône des corps est le jeûne », (Biharu Al-Anwar, écrit par Majlissi, 96 :246).

13e nouvelle :

S’éloigner de Satan : le Messager d’Allah (Sawas) a dit : «Vous enseignerais-je une chose qui, si vous la faites, éloignera de vous Satan, autant que l’Est est éloigné de l’Ouest ? Ils répondirent : bien sûr Ô Messager d’Allah, et Il dit : le jeûne obscurcit son visage, l’aumône lui écrase le dos, l’amour en Allah et l’assiduité dans la bonne action lui coupe la queue… », (Al-Kâfi, écrit par Kulayni, 4 :62).

14e nouvelle : 

Le jeûne est une protection: dans un hadith Qodsi, Allah dit à Jibril (as) : « descends sur terre et enchaine Satan afin qu’il ne gâche pas le jeûne de mes serviteurs », (Biharu Al-Anwar,  96 :62).

15e nouvelle :

Le jeûne est un soutien à l’encontre des difficultés : l’Imam Sadiq a dit : «Recherchez secours dans l'endurance et la Salat [prière] (Coran, 2 :45), le  jeûne est endurance. Que jeûne celui qui est accablé de difficultés, car Dieu Tout-Puissant a déclaré : « Cherchez secours dans l'endurance et la prière », (Alkafi, 4 :63).

16e nouvelle :

Le jeûne est source de bonne Santé : le Messager d’Allah a dit : « jeûnez et soyez en bonne santé » (Bihar Al Anwar, 96 :255).

Et l’Imam Ali (as) a dit : « le jeûne est l’une des deux santés».

17e nouvelle :

Les bienfaits du jeûne : dans le récit du voyage nocturne, le Messager d’Allah (Sawas) a dit : « Ô mon Seigneur, qu’est ce qui valorise l’acte d’adoration ? Il dit : l’adoration par le silence et le jeûne. Il dit : Ô mon Seigneur, quels sont les bienfaits du jeûne ? Il dit : le jeûne génère la sagesse, la sagesse génère la connaissance, la connaissance génère la certitude. Et lorsque le serviteur atteint le degré de certitude, alors il ne se soucie guère de son devenir: que ce soit dans la gêne ou dans l’aisance », (Bihar Al Anwar, 77 :27).

18e nouvelle :

L’Acquisition de qualités : Allah le Tout-Puissant a dit dans le récit du voyage nocturne : « Ô Ahmad ! Lorsque le serviteur a faim, et qu’il s’abstient par la langue, alors je lui enseigne la sagesse, et s’il est mécréant sa sagesse sera une preuve contre lui et un fardeau… Et s’il est croyant, sa sagesse sera pour lui une lumière, une preuve, un remède, et une miséricorde, et il connaitra ce qu’il ne savait pas, il verra ce qu’il ne voyait pas, et ce qu’il verra en premier seront ses défaut, afin qu’il ne rende pas compte des défauts des autres, et il verra les subtilités du savoir pour que Satan ne le pénètre pas. Ô Ahmad, il ne m’est rien de plus agréable que l’adoration par le silence et le jeûne ».

19e nouvelle :

Les privilèges du jeûneur : l’Emir des Croyants (as) a dit : « le sommeil du jeûneur est acte d’adoration, son silence est Louange à Allah, son invocation est exaucée, sa récompense est multipliée, et sa demande lors de la rupture du jeûne ne lui sera pas refusée», (Bihar Al Anwar, 93 :360)

20e nouvelle:

Les marques de faveurs liées aux bonnes mœurs du jeûneur: le Messager d'Allah (as) a dit:

«Ô hommes! Celui qui parmi vous aura élevé ses bonnes mœurs durant ce mois, recevra son laissez-passer [pour la traversée] du pont [Çirât] le jour où les pas  fléchirons. Celui qui durant ce mois allège la charge de ceux qui sont sous sa responsabilité, Allah lui allègera son compte [le Jour du Jugement]. Celui qui s'abstient de commettre le mal, Allah le préservera de Sa colère le jour de Sa  Rencontre».

« Wassâ'ilu Ach-Chii'a » de Al-Huru-Al-Amili, 4:227.

21e nouvelle:

La sensibilité des cœurs: l'Imam Sadiq (as) a dit:

 «La raison du jeûne est que s’établisse l’égalité entre le riche et le pauvre, car le riche ne connaissait pas la faim pour éprouver de la miséricorde envers le pauvre. De plus, le riche obtient ce qu’il souhaite. C’est ainsi qu’Allah le Tout-Puissant voulu que ses créatures soient sur un même  pied d'égalité, en faisant goûter au riche la faim et la douleur, et pour que celui-ci éprouve de la pitié envers le pauvre qui ne mange pas à sa guise».

 « Man lâ Yahduruho Al-Faqîh » de Cheikh Saduq.

22e nouvelle:

La prière des Anges sur le jeûneur:

Le Message d'Allah (Sawas) a dit:

 «Il n’est pas de jeûneur qui  assiste à une assemblée de  gens en cours de repas, sans que ses membres ne glorifient Allah le Tout-Puissant, et sans que les Anges ne prient sur lui en guise de repentance en sa faveur».

« Man lâ Yahduruho Al-Faqîh » de Cheikh Saduq.

 23e nouvelle:

Honorer l’haleine du jeûneur:

L’Imam Sadiq a dit :

 «L’haleine du Jeûneur auprès d’Allah est préférable à l’odeur du musc»,

 « Thawâbu Al-A’mâl » de Cheikh Saduq.

24e nouvelle:

La récompense des patients:

Le Messager d'Allah a dit:

«Celui qui jeûne le mois de Ramadan avec foi et attention, et qui aura préservé les gens de son ouïe, sa vue, et sa langue, alors Allah agréera son jeûne et lui accordera la rémission de ses péchés commis ou à venir, et le vêtira de la récompense des patients»

« Al-Muqni'at » de Cheikh Al Mufid.

25e nouvelle:

Le jeûne est un abri pour le jeûneur:

Le Messager d'Allah (saws), a dit :

«Il n’est pas de pieux serviteur qui lorsqu’il est insulté ne dise: je suis en état de jeûne, que la paix soit sur toi, je ne t'insulterai pas comme tu m'as insulté; sans que Le Seigneur Glorifié et Très Haut ne dise: mon serviteur s’est préservé du mal de mon serviteur par le jeûne, alors je le mets à l'abri du Feu»

« Al-Kâfi » de Al Kulayni  4:88, tome 5.

26e nouvelle:

Deux joies pour le jeûneur:

L'Imam Sadiq, (as) a dit:

«Le jeûneur éprouve deux joies: celle de la rupture du jeûne, et celle de sa rencontre avec son Seigneur»

« Al-Kâfi » de Al Kulayni, 4:65, tome 15

 

27e nouvelle:

La prise de conscience des états de l'Au-delà et sa préparation: l'Imam Rida, que la paix soit sur lui, s’est exprimé au sujet de certaines raisons du jeûne:

S’il est demandé: « pourquoi le jeûne leur fut-il été prescrit? Il sera répondu: « Afin qu’ils connaissent la douleur de la faim et de la soif. Qu’ils considèrent la pauvreté de l'Au-delà. Que le jeûneur soit humble, avili et appauvri, récompensé  attentif et connaissant, endurant patiemment la souffrance de la faim et de la soif. C’est alors qu’il méritera sa récompense.

Avec ce qui l’accompagne d’abstinence aux plaisirs, et afin que cela leur soit une exhortation dans l’immédiat, un contentement par l’accomplissement de ce qu’il leur est prescrit, et un guide pour l’avenir; afin qu’ils mesurent la peine à laquelle sont assujettis les pauvres et les indigents de ce monde. Qu’ils s’acquittent donc de ce qu’Allah Le Très Haut leur a prescrit en guise d’aumône»

« Man lâ Yahduruho Al-Faqîh » de Cheikh Saduq, 2:43.

28e nouvelle:

Allah le Très Haut s'engage à récompenser le jeûne

Allah Glorifié et Très Haut déclare dans un Hadith Qodsi:

 «Le jeûne est pour Moi, et par lui Je récompense»

« Al-Kâfi » de Al Kulayni, 4:63. 

29e nouvelle:

Le jeûne est une protection

Le Messager d'Allah (saws) a dit:

«A toi le Jeûne!  Car il est un bouclier contre le Feu.

- Le Jeûne est un bouclier impénétrable»

 « Bihar Al Anwar » de Cheikh Al Majlissi, 96:258, 296).

30e nouvelle:

Se débarrasser des péchés:

Le Messager d'Allah, (saws) dit à Jâbir Bin Abdoullah Al-Ançari:

«Ô Jâbir! Ce mois est celui du Ramadan. Celui qui y jeûne durant le jour, y accomplit des prières durant la nuit, qui s’abstient des plaisirs du ventre et du bas ventre, et qui aura retenu sa langue, sortira de ses péchés comme il sortira de ce mois».

 Jâbir dit alors: «Ô Messager d'Allah! Quelle belle parole que celle-ci! ».

 Et le Messager d'Allah (as) de dire: « Ô Jâbir! Il  n'est pas de règles plus dures que celles-ci!»

« Al-Kâfi » de Al Kulayni, 4:87, tome 5

31e nouvelle:

Les raisons du Salut et de la Réussite:

Le Messager d'Allah (saws) a dit: «Ô hommes! Les portes du Paradis sont ouvertes durant ce mois, demandez à votre Seigneur de ne pas les fermer. Les portes de l'Enfer sont fermées durant ce mois, demandez à votre Seigneur de ne pas les ouvrir. Les démons sont enchainés durant ce mois, demandez à votre Seigneur de ne pas les libérer à votre encontre.»

« Wassâ'ilu A Chii'a » de Al-Huru-Al-Amili, 4:227

32e nouvelle:

La récompense de la libération d’un esclave et du Pardon Divin:

Le Messager d'Allah (Sawas) a dit:

 «Celui qui nourrit un jeûneur croyant [lors de la rupture du jeûne] durant ce mois, aura la récompense de celui qui a affranchi un esclave, ainsi que la rémission de ses péchés commis par le passé.»

« Wassâ'ilu Ach-Chii'a » de Al-Huru-Al-Amili, 4:277

33e nouvelle:

Le Prix du Seigneur:

Le Messager d'Allah (Sawas) a dit: «Ô hommes! Celui d’entre vous qui est surpris par le mois de Ramadan et qui  est en bonne santé et de bonne constitution, qui jeûne durant ses journées, qui a passé ses nuits en adoration, fait ses prières assidument, assisté à la prière du vendredi, celui-là aura bénéficié de la Nuit Du Destin (Laylatu al Qadr), et gagné le prix du Seigneur»

L’Imam Sadiq (as) dit à ce sujet :   «Par Allah, Il a remporté des prix qui ne sont pas comme ceux des [autres] serviteurs»

 «Thawabu Al-A’mâl» de Cheikh Saduq (64-65)

 34e nouvelle:

La destination finale du jeûneur est le Paradis:

Allah le Très Haut a dit dans un Hadith Qodsi:

«Le jeûneur éprouve deux joies: lorsqu'il rompt le jeûne par la nourriture et la boisson, et lorsque qu'il Me rencontrera et que Je le ferai entrer au Paradis»

« Al-Khiçâl » par Cheikh Saduq, page 45 hadith 42.

35e nouvelle

Une porte réservée aux jeûneurs:

Le Messager d'Allah (saws) a dit:

« Il est une porte du Paradis nommée "Rayyâne", réservée uniquement aux jeûneurs»

« Mahani Al-Akhbâr » de Cheikh Saduq

36e nouvelle:

Le Complexe des Grâces et des Miséricordes:

Le Messager d'Allah (saws) dit: «Ô hommes! Vous recouvre un Mois Gigantesque, un Mois béni, un Mois qui contient une Nuit durant Laquelle l’acte [de piété] vaut mieux que celui de mille mois… Il est le Mois dont le début est une Miséricorde, le milieu un Pardon et la fin une libération du Feu [de l’Enfer]»

« Bihar Al Anwar » de Cheikh Al Majlisi  96:342

37e nouvelle:

Les Grâces et les particularités du jeûne:

Lors de ses adieux au Mois d’Allah, l'Imam As-Sajâd (as) a dit:

Que la Paix soit sur toi, ô toi le grand mois d'Allah, ô toi célébration de ses bien-aimés.

Que la Paix soit sur toi, ô toi le plus généreux des compagnons parmi les instants, ô toi le meilleur des mois parmi les jours et les heures.

Que la Paix soit sur toi, mois qui durant lequel les vœux sont exaucés et les actes exposés.

Que la Paix soit sur toi, partenaire dont la présence constitue une grandeur et l’absence un mal être, ami dont on ne souhaite guère la séparation.

Que la Paix soit sur toi, compagnon qui réjouit par sa venue et nous contente, qui attriste par [le vide laissé après] son passage et nous affecte.

Que la Paix soit sur toi, voisin qui adoucis les cœurs et allège les péchés.

Que la paix soit sur toi, soutien contre Satan et compagnon qui facilite les chemins de la bienfaisance.

Que la Paix soit sur toi, par qui nombreux sont les affranchis d’Allah, et bienheureux celui qui aura, par toi, respecté les prescriptions.

Que la paix soit sur toi, par qui il n’est pas de meilleur moyen d’absolution et de dissimulation des défauts.

Que la paix soit sur toi, autant que tu as déversé sur nous tes bienfaits et effacé les souillures de nos erreurs.

Que la paix soit sur toi, de combien de maux par ta grâce avons-nous été épargnés? Et combien de bienfaits ont été sur nous déversés?