Résumé de la réponse

La réponse globale à cette question réclame une réponse à deux questions essentielles:

1- Que signifie le bonheur? Est-il distinct de la perfection ou non?

2- Quelle sorte de créature est l'être humain? Est-il uniquement matériel?

Il semblerait que le bonheur ne soit pas distinct de la perfection. Quel que soit le niveau de la perfection dont il jouit, l'être humain atteint le bonheur. L'être humain est composé d'une âme et d'un corps. Et l'âme est l'essence de l'existence humaine. Le bonheur de l'âme et du corps se trouve dans leur perfection existentielle respective. Le bonheur de l'âme est dans le rapprochement à Dieu voire l'atteindre. Dans ce cas-là, l'âme arrivera au sommet de sa perfection. Ceci étant, jouir d'un corps sain ainsi que les questions liées aux finances, sont considérés dans les récits islamiques comme le bonheur de l'être humain.

Toutefois, certains estiment qu'il faudrait distinguer le bonheur et la perfection et d'autres ont une vision différente de la notion d'anthropologie. Et des critiques ont également été apportées à chacune de ces opinions. A titre d'exemple, un certain nombre considère l'être humain comme une existence matérielle, dont le bonheur se résume dans la jouissance des choses et des plaisirs dit matériel. D'autres, parmi lesquels des philosophes, pensent que l'intelligence est l'essence de l'Homme. Et enfin pour certains mystiques l'amour en est le critère.

Réponse détaillée

La réponse claire et précise à cette question dépend d'une explication elle aussi claire et transparente de la notion du bonheur et d'une juste connaissance de l'Homme et de ses objectifs. Un certain nombre de penseurs, comme Kant, croit à une séparation de la notion de perfection et celle du bonheur. Ils affirment qu'il n'existe que "La perfection" à savoir la "bonne" volonté, autrement dit l'obéissance aux ordres de la conscience, que l'on cherche le bonheur ou pas. Toutefois, le bonheur est un plaisir lorsqu'il n'est pas accompagné de souffrance. Et la morale a une relation avec la perfection et non avec le bonheur.(1) Les Oulémas, les philosophes et les moralistes musulmans affirment de leur côté, que quel que soit sa jouissance et son niveau dans la perfection, il s'approche de son but et il atteint ainsi le bonheur. (2) Contrairement à Kant, ces derniers estiment que le bonheur va avec la perfection. Ils admettent cependant, que si par le bon heur on entendait le bonheur matériel du monde d'ici-bas, il faudrait naturellement, séparer la perfection du bonheur. (3) Par ailleurs, l'approche des différentes écoles à la notion de l'être humain entraîne une vision différente du bonheur chez chacune d'elles.

L'école de pensée qui voit l'être humain comme un être matériel, affirme que son bonheur est lié à ses capacités à assurer ses besoins matériels. Un certain nombre voit la perfection de l'Homme (ou d'une société) dans ses capacités à accéder davantage aux plaisirs matériels. Ceux qui estiment que l'intelligence doit être le critère de l'humanité, estiment que le bonheur de l'Homme se trouve dans l'épanouissement de l'intelligence par l'intermédiaire des connaissances et des vérités divines. Ceux qui, comme les mystiques, qui se focalisent sur l'intérieur et la souffrance, et qui pensent que l'être humain est à la base coincée dans une cage demeurant loin de ses origines, pensent que son bonheur se calcule par le niveau de son amour. Enfin, pour ceux qui, comme Nietzsche, le pouvoir est la base, pensent que l'être heureux est un être puissant. Mais d'après la vision de l'Islam (en admettant l'intelligence et l'amour) l'être humain est présenté comme : " un être qui possède de nombreuses aptitudes, composé d'une âme et d'un corps et qui n'est pas purement matériel. (4) Sa vraie vie est dans un autre monde. Il a été créé pour l'éternité et sa pensée, ses comportements, son attitude et son éthique construisent son corps pour la vie de l'Au-delà".

Avec une telle approche, le bonheur de l'être humain se réalise avec l'épanouissement coordonné de ses aptitudes ainsi qu'avec une réponse adéquate à ses besoins spirituels et corporels. L'Allameh Tabatabaï affirme à ce propos: " le bonheur de chaque chose est d'atteindre son bien substantif, et le bonheur de l'Homme qui est un être composé d'un corps et d'une âme se trouve dans son bien substantif corporel et spirituel et de pouvoir en jouir".(5) Le souffle vient de Dieu. " Lorsque Je l'aurai harmonieusement complété et lui aurai insufflé de Mon souffle".(6) Par conséquent le bonheur de l'Homme dépend de son rapprochement à Dieu, autrement dit son retour à son point de départ, là où il a été créé. Ainsi l'âme est l'essence humaine qui vient du Seigneur. Selon des règles prédéfinies, l'Homme vient au monde et y réside et son bonheur se trouve là où avec l'amour et une "mort volontaire"(7) il quittera le monde d'ici-bas pour aller à l'endroit dont il appartient. (Tu es de Lui et tu retourneras à Lui). Un tel être humain, même s'il vit avec son corps dans le monde d'ici-bas, cependant son âme dépend d'ailleurs. (8) Ceci ne signifie nullement qu'il faudra mettre de côté les aspects matériels, car la jouissance d'un corps sain et des choses matérielles font parties du bonheur de l'Homme et il a été recommandé à l'Homme de prendre soin de son corps en respectant les règles d'hygiène. Car un corps sain est à la base d'un esprit sain. (9) En fait l'esprit est l'essence et l'identité de l'être humain et l'objectif de la création d'un tel être est que celui-ci s'approche de plus en plus à Dieu. "Mais à quiconque sera pieux et observera les ordres de Dieu sera dit: O toi, âme apaisée, retourne vers ton Seigneur, satisfait et agréé; entre avec Mes proches adorateurs, entre dans Mon paradis".(10) "Homme tu avanceras avec effort vers ton Seigneur, tu Le rencontreras".(11) ou encore: "Lequel des bienfaits de ton Seigneur mettras-tu en doute"(12) ou encore: " Je n'ai créé les djinns et les hommes pour qu'ils M'adorent".(13) En effet, la prière est un moyen pour se rapprocher de Dieu. " Cherchez assistance dans la patience et la Prière; et, c'est lourd sauf pour ceux qui sont humbles devant Dieu".(14) C'est ainsi que l'on pourra dire que ce qui saura rapprocher l'être humain de Dieu, lui préparera également le chemin du bonheur. Or, la prière est un moyen pour se rapprocher de Dieu. Rendre service à ses semblables aussi fait partie des prières et un autre moyen pour se rapprocher de Dieu.

L'Allameh Tabatabaï affirme que: " Ce qui est considéré comme prospérité, ne l'est qui si on est d'accord avec l'intention de Dieu dans la création de l'Homme. Les choses matérielles ont été créées par Dieu pour aider l'Homme à les utiliser pour le vrai bonheur à savoir le rapprochement à Dieu et rester humble devant Lui".(15) " Je n'ai créé les djinns et les hommes pour qu'ils M'adorent".

Notes :

1-Morteza Motahari; la philosophie de l'éthique, p.70 et 71.

2-la définition du bonheur dans les livres sur l'éthique et la morale est considérée comme la base de la morale. Cf "Meeraj al-Saada" p.18 et 23.

3-Morteza Motahari; la philosophie de l'éthique, p.72.

4-les saintes sourates "al-Hijr", 29 et "Les croyants", 12 à 14.

5-Mohammad Hossein Tabatabaï, "Tafsir al-Mizan" vol.11, p.28.

6-la sainte sourate "al-Hijr", 29.

7-La mort volontaire c'est la lutte contre ses passions selon l'Imam Ali (béni soit-il) dans la Voix de l'éloquence, sermon n°220.

8-dans la Voix de l'éloquence, lettre n° 147.

9-"Ossoul-e- Kafi" vol.2, p.550.

10-la sainte sourate "l'Aube", 27.

11-la sainte sourate "La crevasse", 6.

12-la sainte sourate "La lune", 55.

13-la sainte sourate "Qui dispersent", 56.

14-la sainte sourate "La vache",45.

15-Mohammad Hossein Tabatabaï, "Tafsir al-Mizan" vol.5, p.281.