1- La Division de 17 Chameaux
L'homme vivait ses derniers instants de la vie. Avant de mourir, il écrivit son testament sur lequel il mentionna ce qui suit :
« J'ai 17 chameaux et 3 fils. Partagez mes chameaux de telle manière que mon fils aîné en obtienne la moitié, le second le tiers et le plus jeune le neuvième du total.»
Après sa mort, lorsque ses proches lurent le testament, ils furent extrêmement perplexes et se demandèrent les uns et les autres comment diviser les 17 chameaux de cette façon ?
Après une longue et dure réflexion, ils décidèrent qu'il y un seul homme en Arabie qui pourrait nous aider : c'est « l'Imam Ali (as). »
Ainsi, donc, ils vinrent frapper à la porte du Commandeur des Croyants et lui exposèrent leur problème.
« D'accord! Je vais diviser ces chameaux suivant les volontés du défunt, leur répondit l'Imam (as).
Je prêterai un de mes chameaux pour ajouter au total, ce qui donnera :
18 : (17+1=18).
Maintenant, divisons- les suivant le testament :
L'aîné aura 1/2 de 18 = 9
Le second aura 1/3 de 18 = 6
Le dernier aura 1/9 de 18 = 2
9 + 6 + 2 =17
“ Maintenant, je reprends mon chameau ! ! '', leur dit l'Imam (as)»

2- Les Cinq Pains
Zarr bin Hobeish raconte cette histoire:
Deux voyageurs entreprirent leur voyage ensemble et s'assirent en un lieu pour prendre le repas.
L'un possédait cinq pains et l'autre trois. Un troisième voyageur de passage, à la demande de ces derniers, se joignit à eux.
Les voyageurs partagèrent ces pains en trois parties égales. Chacun d'eux en mangea huit morceaux.
Avant de quitter, leur hôte prit huit Dirhams, les donna à ses deux compagnons qui lui offrirent la nourriture et prit congé d'eux.
En recevant cet argent, ils commencèrent à se disputer sur la part qu'aura chacun d'eux.
Celui qui avait apporté cinq pains demanda cinq Dirhams, tandis que le second insista à ce que cette somme soit divisée en deux parts égales.
Cette affaire fut rapportée jusqu'à l'Imam Ali (as), qui était le Calife de l'époque, pour être jugée.
L'Imam Ali (as) demanda à l'homme qui avait trois pains d'accepter trois Dirhams car le premier possédait plus de pains que lui.
Il le refusa et exigea quatre Dirhams.
A cet instant, l'Imam Ali (as) lui répondit que :
« Maintenant, tu n'auras qu'un seul Dirham !
Vous aviez, tous les deux, ensemble, huit pains au total, expliqua l'Imam. Chacun des pains fut coupé en trois parts égales. Vous aviez obtenu, donc, vingt quatre morceaux. »
En s'adressant maintenant à l'homme récalcitrant, l'Imam Ali (as) ajouta :
« Vos 3 pains ont donné 9 morceaux dont vous en aviez mangé 8.
Vous n'avez offert à votre hôte qu'un seul morceau de votre part.
Les 5 pains de votre camarade ont donné 15 morceaux dont 8 furent consommés par lui et les 7 autres partirent dans les mains de votre compagnon de voyage.
Vous n'aurez, par conséquent, qu'un seul Dirham et votre ami en recevra sept, » termina l'Imam Ali (as)

3- Le Nombre Entier
Un Juif vint voir, un jour, l'Imam Ali (as). Il songeait que, puisque l'Imam Ali a° se dit être le plus intelligent, je lui poserai une telle question dure qu'il ne pourra pas me répondre et, ainsi, j'aurai l'occasion de le dénigrer devant tous les Arabes.
« Ô Ali ! Dites-moi un nombre qui, divisé par n'importe quel nombre compris entre 1 et 10, le quotient serait toujours un nombre entier, jamais un nombre fractionnaire, » lui demanda le Juif.
L'Imam Ali (as) se tourna vers lui et lui répondit immédiatement :
« Prenez le nombre de jours de l'année, multipliez-le par le nombre de jours de la semaine et vous aurez la réponse. »
L'homme fut très étonné, mais, comme il était un Juif, il ne le crut pas, aussitôt, et se mit à calculer le chiffre que l'Imam lui donna.
A sa grande stupéfaction, il tomba sur le résultat suivant :
Le nombre de jours dans l'année (normale)………… = 360
Le nombre de jours dans la semaine……………………….= 7
Le produit de ces deux nombres donne……………………= 2520
Maintenant……….
2520 ÷ 1 = 2520
2520 ÷ 2 = 1260
2520 ÷ 3 = 840
2520 ÷ 4 = 630
2520 ÷ 5 = 504
2520 ÷ 6 = 420
2520 ÷ 7 = 360
2520 ÷ 8 = 315
2520 ÷ 9 = 280
2520 ÷ 10= 252