Louanges [Infinies] à Dieu Omnipotent pour ce qu'Il a accordé avec abondance; et Grâce infinie pour ce qu'Il a inspiré dans les cœurs humains; éloge et louange pour toute sorte d'abondance et toute forme de Grâce qu'Il a toujours généreusement accordées d'avance; et pour toutes les grâces par lesquelles Il entoure l'Homme, de tout temps, et dont le nombre est plus qu'innombrable, et loin de pouvoir être remercié proprement ou être compensé suffisamment pour leur réception, et dont la limite est loin d'être atteinte!

Il est Celui qui invite les gens à Le remercier toujours et de Lui rendre grâce pour tous ces Bienfaits pour qu'Il les augmente encore plus; et Il requiert les louanges gracieuses des gens, pour encore plus abonder ces Grâces [Bienfaits]; et qui a secondé la prière [l'invocation] pour l'augmentation de ces abondances!
2- J'atteste qu'il n'y a aucun dieu, à part Allah: l'Unique Créateur! Et qu'il n'existe aucun partenaire [associé] pour Lui. La phrase qui annonce: "Il n'y a d'autre divinité que Dieu!" est une phrase qui est interprétée et basée sur les piliers de la Pure Dévotion, et qui réside dans notre cœur; et dont la raison humaine reçoit la lumière.
Ce même Dieu dont il est impossible de L'apercevoir avec des yeux humains, et que les langues humaines sont impuissantes à Le décrire, et que l'espace de l'imagination humaine est par trop limitée pour Le concevoir [L'imaginer]!
Il créa toutes les choses et ce, non point avec une matière déjà existante, ou bien en imitant un modèle quelconque; de même, sans qu'Il ait eu recours à un exemple pour leur création.
De par Sa Puissance, Il créa les créatures et leur donna existence selon Sa Volonté, sans qu'Il ait eu besoin de leur création, ou tirer le moindre profit par leur création.
Il fit cela, à seule fin de renforcer Sa Sagesse et d'informer [d'instruire] les gens de leur obéissance envers Lui pour renforcer Son Pouvoir, et pour que ce soit un signe de leur soumission et servitude envers Lui, et pour honorer Son Invitation.
Il établit ainsi la Récompense dans l'obéissance, et instaura [établit] le Châtiment pour la désobéissance pour éloigner et sauver Ses créatures de Son Courroux et pour les entraîner vers Son Paradis.
3 - J'atteste que mon père, Mohammad [que Dieu accorde la Gloire et la Paix à lui et à sa sainte Famille!] est le serviteur [l'esclave] et l'Envoyé de Dieu!
Avant que Dieu ne lui donne cette Mission, Il l'avait déjà choisi, et avant de l'avoir créé, Il lui avait choisi son nom, et avant de l'avoir nommé [choisi] pour cette Mission, Il l'avait déjà élu! Et ce, aux temps où les créatures étaient encore dissimulées derrière le rideau de l'Invisible [Gheïb], et qu'elles étaient voilées [protégées] derrière les rideaux effrayants [voiles terrifiants] du Néant, et qu'elles s'y trouvaient à sa limite [frontière] extrême... [Et ce, à cause du fait que] Dieu Omnipotent, en ayant pleine connaissance de la fin [la conclusion] des choses, dominait pleinement les évènements [la Providence],
et que toutes les choses Lui était connues d'avance.
4 - Dieu élut [Son Prophète] pour exécuter [parachever] Son "Amr" [Commandement] définitif, et pour accomplir Sa Volonté décisive pour l'exécution inébranlable de Ses Commandements [de Ses Décrets], et pour Les renforcer décisivement et définitivement.
Il vit les peuples, divisés dans leurs religions diverses; certains se tenaient prosternés devant les feux enflammés; certains adoraient et se prosternaient devant leurs idoles, et quand bien même ils connaissaient Dieu [par nature], ils Le reniaient néanmoins. Dieu, grâce à la présence de Mohammad [que Dieu accorde la Gloire et la Paix à lui et à sa sainte Famille!] éclaira alors les Ténèbres, et éloigna la noirceur des cœurs, et retira des yeux humains, les rideaux obscurs et ténébreux qui les voilaient et les couvraient.
L'Envoyé de Dieu se mit à guider les gens, en écartant la Perdition et en sauvant les âmes humaines; il jeta la lumière de l'intelligence et de la clairvoyance aux yeux obscurcis et aveuglés des gens, et leur rendit la vue; il les guida vers une Religion solide et constante, et les mena vers le "Droit Chemin".
5 - Et ce, Jusqu'au moment où Dieu Omnipotent l'appela à Lui avec une [grande] Bonté, et en toute liberté: avec enthousiasme et générosité!
Pour ce, le Messager de Dieu est maintenant soulagé de tous les maux et de toutes les souffrances de ce monde-ci.
il est [maintenant] entouré des Anges Bienveillants; et le Paradis et l'Agrément de Dieu Clément qui Pardonne lui sont accordés, de sorte qu'il réside [séjourne] dans le Voisinage de la Grâce du Puissant Souverain des Cieux! [Par conséquent,] que des Salutations Divines infinies soient accordées à mon père! Celui qui est Son Prophète et l'honnête Porte-parole de la Révélation Divine, et Son Élu parmi Ses créatures; celui qui procurait amplement l'Agrément de Dieu Bon et Bienveillant!
Que les Salutations, la Grâce et les Bienfaits de Dieu soient accordés à lui!
La vénérable Zahrâ regarda alors les personnes présentes et continua ainsi:
6 - ô serviteurs de Dieu...! Vous êtes les porte-bannières et les exécuteurs responsables de la mise en pratique des Commandements et des Interdictions de Dieu!
Vous êtes les porteurs de la Religion et de la Révélation Divine! Vous êtes les fidèles gardiens de Dieu, les uns envers les autres, et les transmetteurs [missionnaires] des Commandements Divins à d'autres peuples [nations]!
Vous êtes les garants et les responsables du Droit Divin parmi les gens; et Dieu laissa un pacte et un serment parmi vous, et un souvenir de Lui-même, en appointant Son successeur:
C'est à dire le Livre Éloquent de Dieu, au côté du Saint Coran qui est véridique et juste, et une Lumière éclatante et une splendeur brillante.
Ses arguments [ceux du Saint Coran] sont clairs et précis, ses secrets sont dévoilés, ses subtilités minutieuses sont manifestes et toutes ses apparences sont évidentes.
Tout le monde envie ses partisans! Le fait d'obéir [aux préceptes du Saint Coran] guide l'Homme vers le Paradis, et le fait de se soumettre à Ses Commandements, cause le Salut et la Délivrance!
Grâce à ce Livre [Saint], on peut prendre connaissance des Arguments [Preuves] lumineux de Dieu, et des Prescriptions Religieuses que Dieu Glorieux a clarifiés [pour nous].
On peut aussi arriver à comprendre les Commandements obligatoires et [bien] interprétés pour respecter les Interdictions défendues par Dieu; comprendre les Arguments clairs et les Raisonnements [Preuves] suffisants; exécuter de bonnes actions surérogatoires, et des actes licites que Dieu a donnés la permission de les accomplir.
7 - Ainsi, Dieu désigna la Foi pour vous purifier de la mécréance; la prière, pour effacer l'orgueil et la vanité de votre âme et vous purifier; l'aumône [la Zakât], pour la purification de votre âme [de tout vice et de toute souillure] et pour augmenter l'abondance de votre subsistance dans la vie; le jeûne, pour raffermir, renforcer et confirmer votre dévotion religieuse; le Pèlerinage [de Hajj], pour fortifier et raffermir votre religion; la justice et l'équité, pour l'harmonie et la concordance [mutuelle entre les hommes] et la communion [des cœurs]; le fait d'obéir à nous [Ahlél Béyt - la sainte Famille du Prophète] pour établir et instaurer l'ordre de la société, et pour la pratique des Lois Divines et Religieuses; notre "Imâmat" et notre "Guidée" pour empêcher toute sédition, discorde et dispersion [désordre]; le "Jihâd" pour la gloire et l'honneur de l'Islam [et l'avilissement des mécréants et des Hypocrites]; la patience et l'endurance, pour attirer de justes récompenses et les mériter dûment; l'invitation au bien, pour le bien commun; la bonté et la bienveillance envers le père et la mère, pour rester à l'abri de la Colère Divine; le fait de prendre soin des proches parents et la communion avec eux [respecter les liens de parenté], pour prolonger la vie et augmenter le nombre de toute chose [la population, la vie, les biens de ce monde-ci, etc...]; le "Ghiçâç" [le Talion - le châtiment], pour préserver la vie d'autrui et empêcher de faire couler inutilement le sang d'autrui; le respect et l'engagement envers les repayements des vœux, pour exposer et rapprocher les gens du Pardon Divin; l'exactitude dans la mesure des récipients et des poids, pour empêcher de vendre moins [et pour changer cette méchante tendance]; l'interdiction de boire du vin, pour éloigner les gens de tout péché et de tout vice; l'abstinence d'accuser faussement les autres, pour empêcher la Malédiction Divine de tomber et [pour empêcher] la privation de toute Grâce Divine; la préservation de l'âme à commettre le vol, pour atteindre à la chasteté et à la pureté; et [finalement] l'interdiction de se comporter comme un mécréant et un polythéiste, pour que la Dévotion appartienne [uniquement] à Dieu; ainsi: "vous qui croyez! Craignez Dieu de la crainte qu'Il mérite, et ne mourrez qu'étant soumis à Lui!" [Âlé-Imrân - 102]; et obéissez Dieu pour toutes les choses qu'Il vous enjoint d'accomplir, ou vous défend de commettre, car: "C'est ainsi que les plus savants d'entre les serviteurs de Dieu Le redoutent." [Al-Fâtir - 28].
8 - [Elle ajoute ensuite]: "ô gens...! Sachez que je suis Fâtémeh, et que mon père est Mohammad" [que Dieu accorde la Gloire et la Paix à lui et à sa sainte Famille]!
Ce que je prononce en tout premier lieu, tout comme mon dernier propos, ne sont rien d'autres qu'une seule et unique chose. Je ne profère aucune parole vaine ou erronée, [et ce que je dis est juste]; de même, ce que je fais est basé sur l'axe de la droiture [rectitude]: "Un Prophète, pris parmi vous, est venu à vous. Le mal que vous faites lui pèse; il est avide de votre bien. Il est bon et miséricordieux envers les croyants." [At-Tawbah - 128] Or, si vous vous reportiez sur son origine et ses ancêtres, et que vous le connaissiez, vous comprendriez alors qu'il était uniquement mon père [bien-aimé] à moi, et qu'il n'était nullement le père d'aucune autre femme de votre famille!
De même, il était uniquement le frère de mon cousin [mon époux, Ali Ibn-é Abi Tâléb], et non point le frère d'aucun de vos hommes!
Et combien est-il illustre et éminent, celui dont j'en suis attachée par les liens de famille [que Dieu accorde la Gloire et la Paix à lui et à sa sainte Famille]...!
Il fit connaître son Message et Le propagea à tous, tandis qu'il avertissait les gens [de sa Mission Prophétique].
Il se détourna alors des mécréants polythéistes et sépara d'eux sa voie.
Il frappa et fendit leurs crânes à l'aide de son épée [le Pur Monothéisme], et serra fermement [et fortement] leurs gorges! Il invita [ensuite] les gens à la Voie de son Seigneur, par la Sagesse et de beaux conseils [sermons].
Il détruisait les idoles, écrasait et réprimait les chefs, jusqu'à ce qu'il pût disperser leurs rassemblements, et que tous se retirèrent en arrière et prirent la fuite!
Ainsi, les Ténèbres de la nuit se dissipèrent et l'aurore [de la Vérité] se leva finalement; le voile se retira de la face de la juste Vérité, et elle apparut sous son vrai jour!
Le Guide religieux commença alors à parler, et les hurlements, les vacarmes et les clameurs tumultueux des démons se turent, et les épines de l'Hypocrisie furent balayées; les nœuds de l'hérésie, du schisme et de la discorde s'ouvrirent, et vous tous, prononçâtes votre profession de foi et votre Pur Monothéisme, tandis que des hommes au visage pâle [blanc] qui observaient le jeûne, se trouvaient parmi vous...
Et ce, pendant que vous, ô gens: "Vous étiez au bord d'un abîme de feu, et Il vous a sauvés." [Âlé-Imrân - 103];
[À cause de votre situation avilissante], vous étiez proprement comme la gorgée de chaque buveur assoiffé, la bouchée de chaque mangeur, la proie [faible et naïve] de chaque créature avide et cupide, l'humble allume-feu de tout homme [pressé et impatient, de sorte que vous étiez allumés et éteints en un clin d'œil], et n'importe qui vous piétinait et vous foulait sous les pieds [dans sa marche]...!
Vous buviez de la même eau pourrie et souillée des fosses dont les chameaux s'y abreuvaient, et vous vous nourrissiez des peaux d'animaux et des feuilles d'arbres...
Vous étiez avilis, chassés et repoussés de toutes parts: "Craignant de vous faire enlever par des gens!" [Al-Anfâl - 26]
9 - Et ce, jusqu'à ce que Dieu Exalté et Glorieux vous envoyât Son Messager, Mohammad [que Dieu accorde la Gloire et la Paix à lui et à sa sainte Famille] et vous sauvât.
Tout ceci advint après bien des évènements affligeants [qui arrivèrent pour mon père]; et ce, après que le [vénérable] Prophète [que Dieu accorde la Gloire et la Paix à lui et à sa sainte Famille!] fut attaqué et tourmenté par des guerriers courageux, des loups arabes et des renégats sauvages qui possédaient le Livre [les juifs].
De sorte que: "Toutes les fois qu'ils allumaient un feu pour la guerre, Allah l'éteignait." [al-Mâ-îdah - 64].
Et toutes les fois que les cornes du Diable apparaissaient, ou bien qu'un dragon parmi les mécréants ouvrait sauvagement la gueule et ne voulait faire qu'à sa tête, le Prophète [que Dieu accorde la Gloire et la Paix à lui et à sa sainte Famille] envoyait son frère [Ali] à leur poursuite, et le jetait dans la gueule béante du dragon!
De son côté, Ali ne s'arrêtait jamais de combattre l'ennemi, et ne revenait pas tant qu'il n'avait pas coupé leurs têtes! Il ne revenait qu'après avoir éteint le feu ennemi à l'aide de l'eau de son épée.
Ali souffrit grandement dans le Sentier d'Allah et se donna corps et âme à la tâche d'obéir aux Commandements Divins [Amr], et s'efforça laborieusement dans cette voie.
Il était le plus proche du Prophète. Il était le seigneur et maître parmi tous les "Amis" [Awliâ] de Dieu.
Il était toujours disponible et prêt à obéir au moindre Commandement; il conseillait dûment les gens, et il était assidûment occupé et activement diligent!
Et pendant ce temps, vous vous trouviez dans le confort et viviez dans une tranquillité parfaite, et prospériez dans une sécurité rassurante. Vous attendiez que des catastrophes et des calamités [terribles] nous affligent et nous frappent... [La Famille du Prophète]
Vous attendiez [impatiemment] pour que de mauvaises nouvelles vous parviennent à notre sujet. Et là où il était question de vous combattre et de faire la guerre, vous préfériez vous battre en retraite; et quand vous deviez vous trouver dans un champ de bataille, vous choisissiez toujours lâchement la fuite!
10 - Lorsque Dieu choisit finalement la Demeure Éternelle de tous Ses Prophètes et la Résidence de tous Ses Élus [le Paradis] pour Son dernier Prophète, [et qu'il eut rendu l'âme], à ce moment-là, les broussailles épineuses de l'Hypocrisie commencèrent à surgir et à apparaître parmi vous, et l'habit de la Religion devint vieilli et usé...
Ce fut alors que tous les égarés et tous les pervertis qui s'étaient tus jusqu'ici, se mirent à crier et à faire du vacarme; et des inconnus vils et abjects apparurent...
Le chameau des égarés et de ceux qui avaient choisi la voie de la Perdition se mit à faire un grand vacarme, et il se mit à se parader avec orgueil et vanité devant vos yeux.
Le Diable sortit alors sa tête de sa cachette pour vous appeler à lui; il vous trouva bien réceptifs à son invitation [appel] et vous fûtes ensorcelés par sa ruse; il vous demanda alors de faire la sédition; et il s'aperçut combien vous étiez légers et frivoles pour lui obéir corps et âme [et vous tombâtes dans son piège]! Il vous provoqua et alluma un feu dans vos cœurs, et il vous trouva furieux [et enragés].
Cela résulta au fait qu'à la place de vos propres chameaux, vous marquâtes au fer rouge, d'autres chameaux qui ne vous appartenaient point; et vous cherchâtes à vous accaparer d'un abreuvoir qui n'était aucunement le vôtre!
Et tous ces faits survinrent quand il n'était encore passé que peu de temps du "serment" [d'allégeance à Ghadir-é Khom].
Et la plaie profonde, due à la terrible blessure de cette tragédie [la mort du vénérable Prophète] était encore toute béante, et rien n'était encore cicatrisé; notre deuil n'avait pas encore pris fin et le Prophète n'était pas même encore proprement enterré...
Vous vous êtes précipités et vous avez donné comme prétexte, le fait que vous craigniez que des discordes et des soulèvements surviennent! Mais sachez que: "Ne sont-ils pas tombés dans la révolte? La Géhenne enveloppera sûrement les incrédules." [At-Tawbah - 49].
11- Combien vous ressemblait-il peu ce comportement! Comment avez-vous pu faire une chose pareille?! [Que vous est-il donc arrivé?!] et: "Comment donc vous laissez-vous détourner?" [Al-An'âm - 95]
Quand en fait, le Livre de Dieu [le Saint Coran] est devant vous [et que bien peu de temps s'est écoulé de Sa Descente]!
Un Livre dont les Matières sont claires et évidentes, les Instructions parfaitement lumineuses et brillantes, les Signes [de Sa Guidée] apparents et éclatants, les Interdictions bien évidentes et manifestes et les Commandements [parfaitement] lucides et compréhensibles!
Mais vous vous détournâtes du Saint Coran...!
Désirez-vous L'ignorer et Le délaisser pour de bon?! Ou bien avez-vous l'intention de choisir un autre critère [une autre référence] que le Saint Coran pour arbitrer vos affaires?!
En vérité: "Quel mauvais échange ce serait pour les injustes [Zhâlimoûn]!" [Al-Kah'f - 50]; quand en fait: "Le culte de celui qui recherche une religion en dehors de la soumission n'est pas accepté. Cet homme sera, dans la vie future, au nombre de ceux qui ont tout perdu." [Âlé-Imrân - 85].
En fait, vous n'avez pas même daigné [voulu] attendre un peu, pour [que prenne fin tout désordre], et que le farouche chameau de la Succession [Califat] se soumette à vous, et que le fait de prendre ses rênes [pour le conduire et le manier] vous devienne facile!
Vous vous mîtes alors à enflammer violemment les allume-feux et les attisâtes de plus en plus pour arriver à votre fin! Et vous avez répondu à l'appel du Diable égaré, et vous vous êtes donnés comme mission, l'action d'éteindre la Lumière éclatante de la Religion Manifeste de l'Islam et de détruire les Traditions du Prophète, choisi et élu par Dieu-même!
Tout doucement, vous êtes en train de boire du lait en cachette, sous prétexte d'avaler seulement son écume [vous profitez des bénéfices du Califat et vous agissez par ruse], et vous marchez doucement en avant, contre les enfants du Prophète [Ahlél Béyt] en vous dissimulant derrière les collines et les arbres, tout en étant à l'affût...
De notre côté, tels ceux qui sont menacés par la pointe d'un poignard tranchant sur leur gorge, ou bien par la pointe d'une lance contre leurs entrailles, nous prenons patience et nous endurons...
Et maintenant, vous voulez faire croire que nous ne bénéficions d'aucun héritage [du vénérable Prophète]...?!
"Recherchent-ils le jugement de l'ignorance? Qui donc est Meilleur Juge que Dieu envers un peuple qui croit fermement?" [Al-Mâ-îdah - 50].
Ne pouvez-vous donc pas comprendre quoique ce soit...? [N'êtes-vous pas conscients de cette vérité?!]
Mais vous devez certainement le savoir aussi bien que moi!
En effet, cette vérité [indéniable] ressemble au soleil splendide et resplendissant, et annonce clairement que je suis bel et bien la fille du Prophète d'Islam [que Dieu accorde la Gloire et la Paix à lui et à sa sainte Famille].
12 - ô, Musulmans...! Est-ce donc juste que mon héritage me soit prise par force [et qu'on me prive de cet héritage] ?!
Toi, ô fils d'Abou-Ghohâfah...! Est-il écrit dans le Livre de Dieu que tu devras hériter de ton père, tandis que pour ma part, je devrai être privée de l'héritage paternel?!
En vérité, quelle chose étrange [énonces-tu là]...!
Est-ce exprès ou par inimité que vous osez délaisser et ignorer ainsi le Livre de Dieu? Ne savez-vous donc point que: "Salomon hérita de David..." [Al-Naml - 16] ? Ou bien là où l'histoire de Yah'yabn'é Zakariâ [Jean-Baptiste, fils de Zacharie] est racontée dans le Livre de Dieu: [Zacharie] ne supplia-t-il pas Dieu en disant: "Accorde-moi cependant un descendant venu de toi. Il héritera de moi; il héritera de la Famille de Jacob!" [Marie - 6], et dans un autre endroit [dans le Livre de Dieu] il déclara: "Cependant, ceux qui sont liés par la parenté sont encore plus proches les uns des autres, d'après le Livre de Dieu." [Al-Anfâl - 75]...?
Le Saint Coran a déclaré aussi: "Dieu vous ordonne d'attribuer au garçon une part égale à celle de deux filles." [An-Nissâ - 11] et aussi: "Quand la mort se présente à l'un de vous, si celui-ci laisse des biens, il doit faire un testament en faveur de ses père et mère, de ses parents les plus proches, conformément à l'usage. C'est un devoir pour ceux qui craignent Dieu." [Al-Baqarah - 180].
Et vous prétendez que je ne bénéficie d'aucun des biens de mon père, et que je n'hérite pas de lui, [et qu'il n'existe aucun lien de parenté entre mon père et moi]?!
13 - Est-ce uniquement à vous seuls que Dieu ait envoyé et attribué un verset du Saint Corân concernant la question de l'héritage?! Et ce même verset, exclurait mon père [Hazraté Mohammad que Dieu accorde la Gloire et la Paix à lui et à sa sainte Famille] de cette loi...?!
Ou bien prétendez-vous que les pratiquants de deux religions différentes ne pourront hériter les uns des autres?
Et n'est-ce point vrai que mon père et moi, sommes convertis à une seule et unique religion [et que nous sommes tous deux Musulmans] ?!
Ou bien [avez-vous l'incroyable présomption de croire que] vous êtes bien plus savants et plus sages que mon père [le Messager de Dieu] et mon cousin [Ali Ibn-é Abi Tâléb], sur les verités essentielles et secondaires du Saint Coran...?!
Si tu penses de cette manière [ô Abou Bakr!], prends alors ce chameau [la propriété de Fadak] et emporte-le! [Je te l'offre!]; un chameau dompté, sellé et prêt à te porter: il t'appartient désormais!
Mais sache que je vous reverrai au Jour de la Résurrection [et du Jugement Dernier]...!
Et quel Bon Juge et quel Suprême Arbitre sera Dieu Omnipotent! Et quel bon procureur et quel bon garant sera Mohammad [que Dieu accorde la Gloire et la Paix à lui et à sa sainte Famille!]...! Et quel beau Lieu de rendez-vous, ce Jour-là!
Et le Jour où l'Heure arrivera, ce Jour-là, les "Moubtiloûn" [les partisans de la Perdition, les polythéistes, les criminels, les pécheurs] seront perdus, et aucun regret ou repentir ne pourra les bénéficier, car: "Chaque nouvelle est annoncée en son temps; vous le saurez bientôt." [Al-An'âm - 67]; "Et vous saurez bientôt qui sera frappé d'un châtiment humiliant, et sur qui s'abattra un châtiment sans fin." [Houd - 39]
À ce moment-là, Hazraté Séddighéyeh Kobrâ se tourna vers les Ansâr et leur déclara:
14 - ô vous, braves [et nobles] hommes...!
Ô vous, qui représentez les bras puissants de la Ummah [communauté Islamique]!
Ô vous, les gardiens qui protègent l'Islam! Pour quelle raison montrez-vous cette indifférence et cette négligence envers la réclamation du droit qui est mien...? Quelle est cette nonchalance et apathie de votre part, devant l'injustice et l'oppression qu'on est en train de commettre envers moi?!
N'était-ce point mon père, le Messager de Dieu qui déclarait: "Respecter l'enfant équivaut au respect dû à son père?"
Combien rapidement avez-vous changé de couleur [et renversé les situations]...! Et combien rapidement l'eau sort du nez et de la bouche de cette [maigre chèvre]!
[Ce qui est tragique est que] vous avez grandement le pouvoir et la force de réclamer mon droit et ma part de justice! Prétendez-vous que Mohammad [que Dieu accorde la Gloire et la Paix à lui et à sa sainte Famille] est d'ors et déjà mort [et enseveli sous la terre]?! [Et qu'avec son départ, tout a déjà pris fin et que vous n'avez plus aucune responsabilité]?!
[Hélas], sa mort en effet était une grande tragédie qui entraîna une immense calamité et provoqua un vaste schisme!
Sa fissure était béante et large à l'extrême, et sa blessure à peine cicatrisée s'ouvrit de nouveau [la grande solidarité et la cohésion qui existaient se fendirent, et une fissure apparût]...
En fait, par cette absence [la mort du vénérable Prophète], la terre s'obscurcit et devint ténébreuse, et toutes les étoiles perdirent de leur splendeur [resplendissante], et toutes les espérances se transformèrent en désespoir [désarroi], emportés par le vent...
Les montagnes s'écroulèrent, et on détruisit le respect qui était dû [au Prophète et à sa Famille], et cette absence et ce manque de tout respect arrivèrent tout de suite après sa mort...
Je jure devant Dieu que cet évènement représentait la plus grande tragédie, et il n'y en a de plus terrible! Et aucune calamité affligeante, aucun malheur tragique ne pourront l'atteindre ou l'égaliser...!
La même tragédie que le Livre de Dieu [le Saint Coran] avait déjà prédit. Ce même Livre de Dieu qui se trouve chez vous tous, et qui est souvent lu dans vos rassemblements nocturnes ou quotidiens, et que vous récitez parfois à haute voix, parfois à voix basse et avec des tons variés et des intonations aigües ou graves...
Et n'est-ce pas que la mort est un Commandement Divin inexorable et un évènement inévitable qui arriva à tous les Prophètes d'autrefois et à tous les Messagers Divins des temps passés? Et n'est-ce pas le Saint Coran qui a déclaré cela [et prédit le décès du vénérable Prophète]: "Mohammad n'est qu'un Prophète; des Prophètes ont vécu avant lui. Retournerez-vous sur vos pas, s'il mourait, ou s'il était tué? Celui qui retourne sur ses pas, ne nuit en rien à Dieu; mais Dieu récompense ceux qui sont reconnaissants." [Âlé-Imrân - 144]...?
15 - ô vous, la progéniture de [la tribu de Bani] Ghay'lah...! Est-ce juste qu'on me prive injustement de mon héritage paternel...?
Est-ce vraiment possible que je sois devant vos yeux et que vous entendiez mes propos, et que vous soyez pourvus d'un rassemblement [nombreux] et d'une société [à part], et que
vous entendiez tous mon appel d'aide [mon invitation], et que vous soyez tous, parfaitement au courant des faits et de ma situation?!
Et quand vous avez en votre possession des soldats et une armée de réserve, et des instruments de guerre et de la force [physique] pour prendre ma défense...! Quand [en fait] vous possédez des armements, des armures et des boucliers...!
Et ce, quand vous entendez à plusieurs reprises, l'appel d'aide [d'une personne opprimée et innocente] et sa demande de justice, sans que vous répondiez à cet appel?!
Restez-vous indifférents et sourds, quand bien même ce cri se répercute parmi vous?! Et ne vous précipitez-vous point hâtivement pour lui porter secours?!
Et ce, quand vous êtes célèbres et admirés pour votre bravoure et vaillance, et pour votre noblesse d'âme! Et que partout on vous honore, parce que vous êtes des Élites choisis et des Élites illustres...!
N'étiez-vous point ceux qui combattirent les mécréants arabes? N'aviez-vous point supporté de bon-cœur, toutes les souffrances et tous les tourments possibles? N'étiez-vous point ceux qui combattirent les nations [mécréantes et polythéistes]? N'étiez-vous point ceux qui combattirent les guerriers courageux et les champions vaillants...?!
Nous vous commandions en tout temps, et vous nous obéissiez en toute loyauté! Et ce, jusqu'à ce que le Moulin de l'Islam se mît à tourner à cause de notre existence [et par nos efforts assidus], et que des jours heureux arrivèrent et prirent leurs cours: comme le lait qui coule; et que la face du polythéisme, de l'orgueil et du préjudice fut renversée dans la poussière! Ainsi, l'effervescence de la convoitise [avidité] et du mensonge se calma et le feu de la mécréance s'éteignit et le vacarme de la sédition [discorde - chaos] se calma et l'Institution Religieuse s'établit et se stabilisa parfaitement.
Pour quelle raison donc, êtes-vous devenus abrutis et hébétés et ce, après avoir confessé votre foi?! Et pourquoi donc, après avoir été avec nous ouvertement, tenez-vous maintenant à cacher votre confrérie [amitié] envers nous?!
Et pourquoi donc, après avoir toujours été des pionniers et des initiateurs, vous êtes-vous retirés maintenant en arrière, et de cette manière?!
Et pour quelle raison donc, après avoir accepté la Vraie Foi, vous tournez-vous maintenant vers la mécréance...?
Tandis que le Saint Coran déclare: "Ne combattrez-vous pas des gens qui ont violé leurs serments et qui ont cherché à expulser le Prophète? Ce sont eux qui vous ont attaqués les premiers. Les redoutez-vous? Alors que Dieu mérite plus qu'eux, d'être redouté, si vous êtes croyants." [At-Tawbah - 13]
16 - Las! Soyez vigilants, car je vois bien que vous vous êtes tournés vers le confort et l'aise, et que vous vous êtes donnés à la paresse et à l'indolence!
Et vous avez éloigné de son poste, celui qui était le plus méritant et le plus digne de prendre en charge les affaires du gouvernement [par rapport aux autres]! Vous avez préféré l'apathie et la mollesse à toute autre chose...
Vous vous êtes sauvés des difficultés et des pressions, pour atteindre le confort et l'aise, [et à cause de ce comportement], vous avez jeté au vent tout ce que vous aviez rassemblé en vous; ainsi, vous avez retourné [vomis] tout ce que vous aviez mis dans la bouche et tout ce que vous aviez bu...
Mais retenez-vous bien ceci: "Si vous êtes ingrats, vous et tous ceux qui sont sur la terre, sachez que Dieu se suffit à Lui-même, et qu'Il est Digne de louanges." [Ibrâhîm - 8].
Sachez que ce que je viens de vous dire est dû à la connaissance parfaite que j'ai de l'apathie et de l'indolence qui ont pris possession de vos natures, et de l'affinité que vos cœurs ont trouvée avec la trahison et le manque de loyauté.
Mais que puis-je faire... Ces propos sont la conséquence d'une tristesse intérieure qui surgit de la profondeur de mon âme en désarroi; c'est l'effervescence d'une rage [désespérée] et d'une colère [profonde]... Une patience qui arrive à bout... C'est l'effervescence d'une lamentation brûlante et d'une plainte désespérée, à seule fin de vider la poitrine, de tout chagrin...!
J'ai déclaré tout ceci, pour que tous les arguments vous aient été énoncés et clarifiés, [et que rien ne demeure en suspens dans l'air et qu'aucune excuse ne vous reste].
Et maintenant, prenez possession de la monture du Califat!
Je vous la laisse. Nouez bien ses cordes!
Mais sachez que le dos de ce chameau est blessé, qu'elle boîte et que ses pattes sont blessées!
Et [sachez] que seules la disgrâce et la honte subsisteront pour vous... Et que le fer rouge de la Colère Divine l'a marqué pour toujours, avec une honte et un déshonneur éternels!
Quiconque prend possession de ce chameau s'unira au Feu allumé de Dieu qui dévore jusqu'aux entrailles!
Car tout ce que vous faites est en présence de Dieu, pour ce: "Les injustes connaîtront bientôt le destin vers lequel ils se tournent!" [Ach-Chouarâ - 227].
Et je suis en effet la fille de celui qui vous avertit du Grand Tourment Divin qui vous attendait... Faites donc tout ce qui vous plaît de faire et: "Agissez selon votre situation; nous
aussi, nous agissons. Attendez! Nous aussi, nous attendrons!" [Houd - 120-121].
Après les propos d'Abou Bakr, la vénérable Fatima Zahra se mit à parler de nouveau et déclara:
17 - Dieu Tout-Puissant est Pur et Exempt de toute impureté! Jamais, [ô jamais] le Messager de Dieu ne se détourna du Saint Coran! De même, il ne s'opposa jamais à Ses Commandements [Instructions]!
Au contraire! Il obéissait toujours point par point à Ses Commandements, et suivait pas à pas Ses nobles sourates, [et jamais il ne viola les préceptes du Saint Coran]!
Est-ce que par hasard, en vous référant à ce faux argument, vous avez l'intention d'accuser le Messager de Dieu aussi?!
Et c'est pour cette raison même que vous vous êtes rassemblés ici, pour le trahir avec ruse...?
En fait, votre comportement [et cette trahison] après la mort du Prophète, ressemble [ent] par beaucoup à tous ces pièges qu'on lui tendait d'ors et déjà, au temps de son vivant...
Et maintenant, ce sera le Livre de Dieu qui
sera un Juge Équitable et Juste qui décidera entre vous et moi, et qui séparera le faux du vrai.
Car c'est le Saint Coran qui annonce: "Donne-moi un héritier qui vienne de Toi, qui hérite de moi, qui hérite de la famille de Jacob." [Maryam - 6] et dans une autre sourate, répète: "Salomon fut l'héritier de David." [An-Naml - 16].
Dieu Glorieux et Exalté, en ce qui concerne la distribution et la division des parts de l'héritage a tout expliqué clairement et précisément; Il a aussi annoncé et désigné minutieusement la mesure et la part justes et exactes de l'héritage pour chaque héritier; et les bénéfices et la part qui appartiendraient aux enfants mâles et femelles; Il a longuement parlé et spécifié tout ceci d'une manière explicite et lucide. De sorte qu'Il réfute catégoriquement les arguments et les raisonnements des égarés, et met fin à tout jamais, à tout doute et soupçon et ce, jusqu'au Jour du Jugement Dernier.
Ainsi, il est bien clair que ce n'est point comme vous prétendez! Mais bien au contraire! [Ici, elle se réfère à l'histoire de Joseph et de la calamité qui atteignit Jacob, en voyant qu'il avait perdu son bien-aimé Joseph et déclare]: "Vos âmes plutôt, vous ont suggéré quelque chose... [Il ne me reste donc plus] qu'une belle patience! C’est Allah qu'il faut appeler au secours contre ce que vous racontez!" [Youssof - 18].
De nouveau, après la réplique d'Abou Bakr, la vénéré Fatima Zahra se tourna vers les gens et déclara:
18 - ô gens...! [Vous] qui avez hâte de vous précipiter pour écouter [et accepter] des propos vains et mensongers, et qui préférez fermer les yeux devant les méfaits du malfaiteur:
"Ne méditeront-ils pas le [Saint] Coran, ou bien leurs cœurs ne seraient-ils pas fermés par des cadenas?" [Mohammad - 24]
Que non...! En fait, ce sont vos mauvaises actions, pleines de perfidie qui ont rouillé vos cœurs et voilé [fermé] vos yeux et vos oreilles! En vérité, combien mauvaisement avez-vous interprété [les nobles versets du Saint Coran]! Et vers quelle mauvaise direction vous êtes-vous tournés! Et quel mauvais échange avez-vous fait [quel mauvais choix avez-vous fait]!
Je jure devant Dieu Tout-Puissant que lorsque les voiles se retireront en arrière, et que les dégâts et les pertes apparaîtront devant vos yeux: "Leur apparaîtra de la part d'Allah, ce qu'ils n'avaient jamais imaginé!" [Az-Zoumar - 47], et supporter ce poids lourd et intenable sera bien difficile pour vous, et vous aurez une fin atroce et pleine de souffrance; car: "Ceux qui profèrent des mensonges sont alors les perdants!" [Ghâfir - 78].

À ce moment-là, la vénérable Fatima Zahra tourna son regard vers le Saint Sépulcre de son vénérable père et l'interpela tragiquement par des vers:

1- Après toi, il y eut des nouveautés, des problèmes divers et des calamités affligeants et chaotiques, de sorte que si tu étais encore vivant, tout cela n'apparaîtrait pas aussi grand...
2- Telle une contrée qui a été privée de la pluie, nous te perdîmes... Ton peuple s'affaiblit. Vois donc comment ils dévièrent du Droit Chemin...!
3- Toute famille qui est proche de Dieu et qui possède un rang éminent et une haute position par rapport aux autres doit être respectée.
4- Lorsque tu t'en allas et que la terre s'éleva entre nous et toi, des hommes de ton "Ummah" dévoilèrent les secrets de leurs cœurs...
5- Lorsque tu nous quittas, des hommes froncèrent leurs sourcils à nous et nous humilièrent et on prit [usurpa] tous nos héritages!
6- ô [mon] père...! Tu étais la pleine lune et la lumière éclatante et brillante de notre existence! Et il t'arrivait des "Lettres" de la part de Dieu!
7- L'Archange Gabriel avec les versets Coraniques qu'Il nous faisait descendre était notre Ami Intime. Mais lorsque tu quittas ce bas monde, tous les Bienfaits s'arrêtèrent...
8- Combien je souhaite que c'eût été nous qui avions rendu l'âme avant toi! Et ce, lorsque tu nous quittas et que la terre t'ensevelit et te cacha dans sa poitrine...!
9- En vérité, nous qui avons subi cette calamité et cette tragédie, nous sommes affligés par ce malheur, de sorte qu'aucun infortuné, qu'il soit arabe ou non-arabe ne fut affligé autant que nous!
10- Au Jour de la Résurrection, celui qui attaqua notre tribu comprendra vers quelle destination il s'en ira à jamais...!
11- Tant que nous vivrons, nous te pleurerons...! Et tant qu'il nous restera des yeux pour pleurer, nous verserons des larmes, comme les nuages printaniers!
12- Nous sommes en deuil pour celui dont la création était parfaite et sans faute, et dont le caractère était honnête et sincère, et dont la lignée est noble, et dont la race est supérieure à tous!
13- ô toi qui nous quittas...! Tu étais le meilleur serviteur de Dieu et au moment de parler, tu étais le plus véridique!
14- Le Saint Esprit, l'Archange Gabriel ne s'arrêtait pas de nous visiter, et lorsque tu nous quittas, la face de tout Bienfait fut voilée devant nos yeux...
15- Après toi, le monde devint serré et étroit pour moi; et ce, après qu'il eût été aussi large! On commit une telle injustice envers tes deux petits-fils que ce fait me donne beaucoup de souffrance et m'afflige profondément...
À ce moment-là, Hazraté Fâtémeyeh Zahrâ se jeta sur le Saint Sépulcre de son père bien-aimé et pleura, tandis que la foule des gens pleurait et gémissait et l'accompagnait dans sa douleur tragique et inconsolable. Elle retourna ensuite chez elle et ne parla plus avec Abou Bakr et ce, jusqu'à sa mort qui arriva sous peu...
Lorsque Hazraté Fâtémeyeh Zahrâ tomba malade, elle se mit à interpeler les femmes Ansâr et Émigrées qui étaient venues lui rendre visite et leur annonça tristement:
19 - Je jure devant Dieu que je suis mécontente de votre monde et qu'il me déplaît désormais, et je suis fâchée contre vos hommes...!
Comme une nourriture qu'on examine, je les ai évalués [pour leur loyauté envers moi] et je les ai trouvés bien lâches; et je les ai donc repoussés [jetés de côté]... Et après avoir médité sur leurs comportements, je leur en veux terriblement maintenant [et ils me répugnent]...
En vérité, combien sont disgracieuses les épées qui ne sont plus tranchantes et ce, après avoir été fines et coupantes pour longtemps! Et le fait qu'elles ne peuvent plus être aussi effectives que dans le passé et ce, après tous les efforts qu'elles avaient supportés auparavant! Et d'avoir une lance tordue à la place d'une lance droite... Et ce, après avoir frappé le granit!
Combien est disgracieux d'avoir des opinions répréhensibles et perfides! Et des motifs et souhaits déviés [du Droit Chemin]! En vérité: "Le mal qu'ils ont commis est si pernicieux que Dieu se courrouce contre eux: ils demeureront immortels dans le Châtiment!" [Al-Mâ-îdah - 80].
Et moi, je dus jeter la corde de ce devoir autour de leurs cous, et je fis retomber le lourd poids de cette responsabilité sur leurs dos! Et je fis en sorte que la honte et la disgrâce les engloutissent tous!
Ainsi, que le nez de [chaque membre de] ce groupe oppresseur et injuste soit arraché de son visage, et qu'ils soient blessés et balafrés! Qu'ils soient loin de la Grâce Divine!
Malheur à eux...!
Voyez donc comment ils ont pu déplacer et éloigner le Califat [la Succession] du Prophète, de la structure et des fondements de la "Nobovvatt" [de la Mission Prophétique] et de la Guidée...! Comment ont-ils pu lui faire changer de demeure et le déplacer de "la Demeure" où l'Archange Gabriel avait l'habitude d'y descendre...? Comment ont-ils pu le retirer des mains capables de ceux qui connaissaient bien les affaires de ce monde-ci et de la Religion...?!
Sachez en vérité que c'est: "Une perte certaine!" [Al-Hadj - 11]. Et qu'est-ce qui les a vraiment poussés à reprocher quoique ce soit à la personne d'Abél'hassan [Ali Ibn-é Abi Tâléb]?! [Quelle faute lui trouvèrent-ils...?]
Je jure devant le Bon Dieu qu'ils étaient mécontents de sa personne, pour l'unique raison que son épée ne reconnaissait personne [et qu'il combattait également les amis, tout comme les ennemis]; et qu'il a toujours été indifférent envers la mort et qu'il n'avait cure de perdre sa vie!
Et aussi parce qu'Ali était très sévère contre les ennemis [de Dieu et du Prophète] et qu'il leur prenait la vie et ce, pour châtier les autres et leur donner une leçon inoubliable! Et la colère d'Ali était allumée uniquement pour l'Agrément Divin.
20 - Je jure devant Dieu que si vos hommes avaient cherché [s'étaient efforcés] à ne pas laisser glisser les rênes du Califat des mains [capables] d'Ali, et qu'ils avaient remis de nouveau ces rênes dans ses mains, tout comme le Prophète les avait remis à lui, il les aurait alors pris en main et aurait guidé facilement et doucement [avec tempérance] les gens, vers le Droit Chemin; de sorte qu'il n'aurait jamais laissé que le bois, blessât les narines de ce chameau [du Califat] pendant qu'il le conduisait en avant, et il les aurait conduit sains et saufs à la destination finale...!
Ainsi, son avancement n'aurait point fatigué les autres.
Il les aurait alors conduits vers une source d'eau claire et transparente: tellement abondante que l'eau, de ses deux rives, coulait de tous côtés; et qu'elle ne devenait jamais boueuse ou opaque! Là, il leur aurait laissés boire et repartir après avoir pleinement étanché leur soif!
De même, il leurs aurait offert des conseils et des recommandations: soit ouvertement, soit en privé.
De cette manière, il n'aurait jamais profité pleinement des "Biens Communs" des Musulmans, et n'aurait jamais voulu prendre quoique ce soit des biens matériels de ce bas monde; il lui suffisait bien peu de choses: un peu d'eau pour étancher sa soif [et le minimum de ce qui le garderait en vie]...
Et peu de choses pour apaiser sa faim, et rien de plus.
Ainsi, les gens auraient pu différencier [reconnaître] un homme pieux et vertueux d'un autre homme qui convoite les biens de ce monde-ci.
Et il aurait fait en sorte que les gens reconnaissent la différence entre un homme véridique et honnête, d'un menteur!
[Dieu annonça dans le Saint Coran]: "Si les habitants de cette cité avaient cru; s'ils avaient craint Dieu; Nous leur aurions certainement accordé les Bénédictions du Ciel et de la terre! Mais ils ont crié au mensonge. Nous les avons emportés à cause de leurs mauvaises actions." [Al-A'râf - 96] et: "Le mal qu'ils ont accompli, les a atteints. Ceux de ces gens qui auront commis l'injustice seront atteints par les mauvaises conséquences de leurs acquis, et ils ne pourront s'opposer à la puissance d'Allâh!" [Az-Zoumar - 51].
Alors venez donc et écoutez-moi: en vérité, plus vous vivez, plus le monde vous dévoilera des choses étranges! En effet: "Et si tu dois t'étonner, rien de plus étonnant que leurs dires!" [Ar-Ra'd - 5].
Et combien j'aurais aimé savoir vers quel refuge se sont-ils tourné vos hommes, et à quelle colonne s'appuient-ils, et à quelle corde se sont-ils suspendus? Et vers quelle famille se sont-ils tournés et étendu leur domination...?
En fait: "Quel mauvais allié et quel mauvais compagnon!" [Al-Hadj - 13], et: "quel mauvais échange pour les injustes!" [Al-Kahf - 50]
Je jure devant Dieu qu'au lieu de choisir de grandes plumes, ils ont plutôt choisi le duvet et les poils légers de l'oiseau, et ils ont préféré la queue qui se trouve derrière, à la poitrine qui est au-devant [préféré tout ce qui est incongru et déplacé, à ce qui est juste et convenable]...!
Malheur et avilissement à eux! Que le nez de chacun des hommes de ce groupe touche la poussière! Ceux mêmes: "dont l'effort dans la vie présente s'est égaré, alors qu'ils s'imaginent faire le bien." [Al-Kahf - 104]; par conséquent, qu'ils sachent donc: "Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs, mais ils ne s'en rendent pas compte!" [Al-Baqarah - 9]
Malheur à eux...!
N'est-ce pas le Saint Coran qui annonce: "C'est Allah qui guide vers la vérité. Celui qui guide vers la vérité, est-il plus digne d'être suivi, ou bien celui qui ne se dirige qu'autant qu'il est lui-même dirigé? Qu'avez-vous donc?! Comment jugez-vous ainsi?!" [Younos - 35]
21 - Las! Je jure sur ma vie que ce qui a été conçu, arrivera sous peu à son terme. Il faudrait attendre pour voir quand ce mal et cette perfidie seront propagés et répandus dans le corps de la société Islamique...
Après cela, il faudrait qu'on fasse sortir le sang et le poison qui tue instantanément, des seins de ce chameau [du Califat]! Et ce sera à cet instant que: "Les criminels et les pécheurs seront perdus!" [Al-Djâsiya - 27] et les générations futures sauront ce qui avait été combiné par les générations passées...
Par conséquent, attachez-vous à votre monde et que vos cœurs se calment avec toutes ces "Fitnah" [discordes - séditions]!
Je me réjouis de vous annoncer d'ors et déjà, des épées tranchantes qui seront brandies en l'air contre vous, et des attaques et de la domination de l'envahisseur oppresseur et injuste! Et un chaos et un soulèvement généraux qui envahiront toute part, et dont personne n'en sera à l'abri...
Et du despotisme des tyrans criminels: de sorte qu'ils pilleront toutes vos possessions et tous vos biens et les disperseront, et ils vous détruiront avec leurs épées...!
Que la honte et le regret vous enveloppent donc! Quelle sera donc votre fin? En fait: "[que diriez-vous si] Je me conforme à une preuve de Mon Seigneur, si une Miséricorde m'est venue de Sa part, et qu'elle a été rendue obscure à vos yeux? Devrons-nous vous l'imposer, alors que vous la répugnez...?" [Hoûd - 28]