1- Louange et Gloire à Dieu

Louange et gloire à Dieu suprême dans son unicité, unique et proche dans son essence impaire. Il est glorieux dans sa souveraineté et sublime dans ses piliers. Sa connaissance couvre toute alors qu’Il est impeccable et exceptionnel, il domine parfaitement sur toutes les créatures. Il est l’absolu digne de louange qui est et qui sera toujours l’objet de louange. Il est le suprême absolu, c’est Lui qui a tout commencé et c’est Lui qui ramènera tout vers Lui.

Il est le Créateur et le Souverain qui a élevé tous les cieux, étendu toute la Terre, L’unique, Le très saint et Le très glorieux dénué de toute imperfection. Le Seigneur des Anges et de l’Esprit, Celui qui octroie les grâces et des bienfaits à tout ce qu’Il a créé. Il voit tout mais aucun regard ne l’aperçoit. Tout en étant magnanime, Il est tolérant et patient. Sa miséricorde et ses faveurs s’étendent à toute la création et Il ne s’empresse guère à prendre sa revanche ou agiter les fautifs. Il connait tout de fond en comble, tout ce qui est apparent ou dissimulé, visible ou extrêmement invisible. Etant la force de toute chose, Il cerne toute l’existence, rien n’échappe à sa puissance et rien n’est comparable à Lui; Il crée toute chose sans montrer un quelconque attachement ou besoin, Il est l’Eternel, le Vivant et le Magistrat Suprême. Il n’existe aucune autre divinité en dehors de Lui, Le Victorieux, Le Sage et singulièrement imperceptible à tout œil. Lui seul peut percevoir tous les regards avec toute sa Subtilité et Son Omnipotence. Personne ne saurait se baser sur la perception visuelle pour Le décrire et nul ne découvrira ses mystères et sa science apparente à moins qu’il le permette.

J’atteste solennellement qu’Il est Le Dieu dont la gloire se déploie sur tout l’univers et dont la lumière se propage jusqu’à l’infini. Il rend son ordre effectif sans consulter préalablement un conseiller. Il n’a pas de partenaires ou d’associé pour se concerter avec lui avant de disposer sa providence. Il n’est assisté de qui que ce soit dans la gestion de  l’existence. Son œuvre est sans précédent pour lui servir de modèle et Il fait venir toute chose à l’existence sans préméditation, difficulté ou aide d’une tierce. L’univers a été façonné par son Etre absolu et apparu grâce à son appui. Il est l’unique Créateur dont l’œuvre est permanente et magnifique. Sa justice n’est point défaillante et Il est le plus Magnanime et Il est la fin de toute chose.

 Je témoignage qu’Il est Le Dieu dont toute chose s’humilie face à Son immensité et Sa grandeur. Il est le Souverain des terres et des cieux ; le Maître du soleil et de la lune pour lesquels un terme est fixé. Il fait apparaitre de la nuit le jour et vice-versa. Il anéantit les tyrans et chasse les diables. Il n’existe aucune incohérence dans ses œuvres et rien n’est similaire à Lui. Il est l’unique, l’insaisissable et Il n’a ni origine, ni de postérité, encore moins une affinité avec autrui. Il est la divinité absolue et le Seigneur tout magnanime. Toute chose existe aussitôt qu’il le décrète ; tout dépend de sa volonté et Il est le Maître Absolu connaissant tout avec leur nombre. C’est lui qui fait vivre et mourir, c’est Lui qui appauvrit et enrichit. Il suscite chez d’aucun le sentiment de joie et la tristesse chez les autres. Il approche et éloigne les choses, assujettit et comble de bienfaits; la souveraineté et l’éloge Lui appartiennent uniquement et à Lui l’omnipotent, source de toutes les faveurs. Il noie le jour dans la nuit et fait surgir la nuit au bout du jour. Il est Le tout victorieux, Le gracieux. Il exauce les vœux et augmente les faveurs. Il détient la vie des vivants entre ses mains et il est le Seigneur des  djinns et des Hommes. Rien ne parait compliqué devant Lui ; les cris et les supplications des êtres ne Le troublent point. Il est le Gardien des bienfaisants et le Soutien des élus. Il est le Maître des fidèles, le Seigneur des mondes, l’unique digne de gratitude et de louange infinie faites de la part de tous. De même, je le loue et manifeste infiniment ma reconnaissance envers lui. Que je sois dans la joie ou la tristesse, le bonheur ou l’adversité, l’aisance ou la souffrance, j’ai toujours foi en ses anges, ses Ecritures et ses prophètes. J’ai toujours obéi à ses commandements révélés et agi dans le sens de son agrément. Je consens à ce qu’Il m’a prédestiné tout en vouant ma soumission totale à sa volonté et craignant aussi son châtiment. En vérité, Il est Dieu dont nul ne peut échapper à la vigilance. Croire en son injustice est absurde. (C’est-à-dire qu’il ne commet point d’injustice)

2- Ordre de Dieu pour une question importante

A présent je vais porter un message d’adoration à sa Majesté et manifester ma révérence à l’égard de sa souveraineté, tout en m’acquittant de la charge de transmettre le message descendu sur moi, sachant que si je renonce à révéler la prédilection concernant ce message, le supplice divin me sera inéluctablement infligé, un supplice auquel nul ne pourrait me délivrer quelle que soit la pertinence de sa ruse et la force de l’amitié envers moi. Il n’existe de divinité en dehors d’Allah qui m’a prévenu ma mission sera considérée comme inachevée si je n’annonce pas ce qui m’a été révélé. Il m’a bien garanti sa protection contre le mal des hommes, vraiment Il est Grand et Magnanime. Voici ce qui m’a été révélé : Je commence par le nom de Dieu le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux : « ô prophète, transmets ce qui t’a été révélé venant de ton Seigneur – à propos de Ali ibn Abou Talib – si tu ne le fais pas, tu n’auras point accompli ta mission prophétique, certes, Dieu te protégera contre les hommes ». Ô gens, j’ai toujours prêché sans réticence ce que Dieu m’a révélé au cours de ma mission prophétique et à présent je vous explique le motif de ce verset. Certes l’archange Gabriel m’est descendu trois fois, annonçant le salut de mon Seigneur, Le Saint et me commandant de me lever de ce même endroit et proclamer à tout blanc et noir : certes Ali fils de Abi Talib et mon frère, mon tuteur, mon testamentaire, mon successeur et l’imam guide de ma communauté après ma disparition. Le lien entre nous est semblable à celui d’Haroun et Moise, à la seule différence qu’il n’y aura plus de messager divin après moi, il sera le maitre (le guide spirituel et le chef dirigeant ayant tout autorité) subordonné à Allah et au prophète dont les prérogatives sont conférées authentiquement par Dieu tel que Dieu le très haut et l’exalté m’a révélé dans son livre : « certes vos maitres sont Allah, son prophète et les croyants qui donnent l’aumône légale en pleine prière rituelle, s’étant incliné ». Uniquement  Ali, le fils d’Abou Taleb, a fait ce geste durant sa prière et il a toujours voué son existence en honneur du Dieu sublime et exalté. J’ai demandé à Gabriel s’il pourrait implorer le Seigneur pour qu’Il m’épargne cette charge car tels qu’Il a révélé dans son livre que rares sont les véritables croyants et la communauté est menacée par les impies conspirateurs, les hypocrites rusés et les moqueurs cupides : «ils disent ce qui n’est point dans leurs cœurs présumant cet acte léger tandis que Dieu le considère très grave ». Plusieurs d’entre eux m’ont appelé Othon (signifiant naïf au sens figuré en langue arabe), parce que Ali a si bien éprouvé sa dévotion envers ma personne et j’ai tellement apprécié son dévouement dans notre collaboration que Dieu m’a révélé ce verset : «Quelques-uns parmi eux (les hypocrites) nuisent au prophète en disant : « il prête attention à toutes les paroles ». Dis : « C’est pour votre bien que je prête attention à toute parole. Il (le prophète croit en Dieu et il a confiance aux croyants. Il est une miséricorde envers ceux d’entre vous qui croient ». Ceux qui nuisent au messager de Dieu auront un châtiment douloureux » ». Et je suis bien capable de divulguer leurs identités en dénonçant quelques traits révélateurs de leurs caractères si je voulais. Mais je m’en abstiens. Je jure par Dieu que j’ai fait preuve d’humilité avec eux. Quoi qu’il en soit, Dieu ne sera satisfait que lorsque j’aurais transmis ce qui a été révélé à propos d’Ali. [Ensuite le prophète lut le message] : «  ö prophète, annonce ce que nous t’avons révélé de la part de ton Seigneur -en ce qui nous concerne le droit d’Ali- si tu ne le fais pas, tu n’aurais point accompli ta mission, certainement, Il te protègera contre les hommes ».

 

3- Annonce solennelle de la succession et l’imamat de douze imams

Ô gens, sachez que Dieu l’a désigné comme étant votre imam et le guide qui détient toute autorité sur vous et Dieu l’a imposé comme chef pour tous les émigrants qui ont quitté la Mecque, les Ansars, ceux qui les ont suivi dans le bien, ceux qui vivent en ville comme en campagne, les Arabes, les non arabes, les esclaves, les affranchis, les mineurs et les adultes, les blancs et les noirs, ainsi que de tous les croyants qui adorent un seul Dieu. Leur révérence, leur bienséance envers lui et leur soumission à ses décisions et commandements est absolu. Maudits soient ses détracteurs et bénis soient ses adeptes et ses fidèles partisans. Dieu pardonnera à ceux qui lui obéiront et vénéreront son statut d’origine céleste. O gens, c’est la dernière fois que je m’adresse à vous à cet endroit. Ecoutez- moi et obéissez à l’ordre de votre Seigneur. Dieu honoré et glorifié soit-il et moi son serviteur qui s’adresse à vous en ce moment sommes vos maîtres suprême, puis Ali sera votre maître et votre imam et enfin les autres imams venant de ma postérité par la lignée d’Ali. Ils seront donc vos guides suprêmes jusqu’au jour où ils rencontreront Dieu et son prophète. Le licite et l’illicite demeurent ce que Dieu vous a décrétés par l’intermédiaire de son prophète puis les imams vous l’expliqueront. Dieu honoré et glorifié soit-il me les a révélés et j’ai transmis à Ali tout ce que Dieu m’a enseigné de son livre, sa liturgie et sa science occulte.

Ö gens, honorez son autorité tel que Dieu le veut. Il n’existe de savoir qui me soient transmis, que je n’aie pas légué aux imams pieux ou que je n’aurais pas enseigné à Ali. Certes il est l’imam désigné tel qu’Allah a annoncé dans la sourate Ya-sin : « Nous avons détaillé toute chose à l’imam désigné ». Ö gens, ne lui tournez pas le dos, ne déviez pas surtout de sa direction et de sa cause. Il conduit vraiment à la vérité et agit selon elle, il se détourne de l’injustice et la déconseille. Aucune menace ne peut le dissuader du chemin de la vérité et il devance les croyants trouve refuge en le messager et il est inégalable dans le degré de foi en Dieu. C’est lui qui a failli se sacrifier en faveur du prophète et il a toujours été en sa compagnie. Il est l’unique adorateur de Dieu au rang du messager. Il est le premier homme croyant à exécuté la salat (la prière rituelle et journalière). Il a reçu l’ordre de Dieu qui lui voulait qu’il se couche à ma place (lorsqu’on avait tenté de m’assassiner). Il a résolument accepté de mettre ainsi sa vie en danger pour sauver la mienne.

Ö gens, respectez son rang d’imam et agréez son règne  auquel il a été divinement assigné. Nulle contrition n’est admis de la part de ceux qui récusent sa suprématie et ils retrouveront finalement sans refuge et seront jetés au feu brûlant de Dieu pour une longue durée indéterminée. Evitez de le contredire sinon  le feu nourri pour les mécréants s’emparera de vous (alimenté par la chair flamboyante des hommes). Ô gens, je prends Dieu à témoin que mes prédécesseurs, parmi les envoyés de Dieu et les saints messagers, ont annoncé mon avènement comme étant celui de la clôture du mouvement prophétiques et la preuve sur les créatures de la terre et des cieux. Avoir des doutes sur cette vérité rendra son auteur aussi infidèle que les peuples de l’époque de l’ignorance. Remettre en cause la véracité de mes paroles équivaut au scepticisme sur l’ensemble de la révélation descendu sur moi. Douter sur l’un des imams signifiera douter sur nous tous et douter sur nous tous signe le séjour en Enfer. Ô gens Dieu honoré et exalté soit-il m’a donné ce statut par grâce et générosité. Il n’existe de divinité en dehors d’Allah, loué éternellement par sa propre personne. O gens, témoignez votre révérence et votre allégeance au choix de Dieu porté sur Ali parce qu’il est supérieur à tous les hommes et les femmes après moi aussi longtemps que les créatures existeront et que leur provision descendra. Que la malédiction de Dieu soit sur nos ennemis. De fait, l’archange Gabriel m’a transmis le message de Dieu le très-haut. Ma malédiction et ma colère s’empareront des ennemis et ceux qui refuseront son autorité », (chacun doit veiller aux actes qu’il réserve pour l’au-delà, redoutez le châtiment divin et abstenez-vous de désobéir à Ali afin d’avancer droit sur le chemin de la vérité, Dieu surveille vraiment vos actes. Ô gens, il est la preuve et le guide désigné par Dieu tel qu’il explique dans son livre victorieux. Il dit en effet à propos de ses adversaires : « afin qu’ils ne puissent dire ultérieurement : « hélas ! Nous avions bien tort parce que nous avons sous-estimé son statut prééminent et nous nous sommes injustement comportés à l’égard de la preuve et le guide de Dieu Ô gens, méditez sur le saint coran et essayez de saisir son sens et sa profondeur. Mettez ses préceptes en application, ne suivez et ne pratique surtout pas ce qui semble correcte selon votre point de vue car Dieu ne vous a pas dévoilé l’exégèse et l’interprétation authentique du coran à l’exception de celui dont je tiens le bras levé, votre véritable instituteur (le guide et maître suprême). Je déclare alors : «celui dont je suis le maître, alors Ali est aussi son maitre ». Ali, le fils d’Abou Talib est mon frère, mon tuteur, mon testamentaire (mon successeur confident). Il se distingue de moi seulement parce que le message est descendu sur moi. Il est le guide d’origine divine.  Ô gens, certainement, Ali et les futurs imams, qui seront des miens les descendants d’Ali constituent le pilier mineur et le saint coran le pilier majeur. Les deux témoignent de leur créateur et resteront inséparables jusqu’à ce qu’ils me reviennent à la fontaine du Kawthar. Sachez que les imams sont les élus privilégiés de Dieu parmi les peuples  et les souverains légitimes de la terre, Ils sont choisis par Dieu. Sachez que je viens d’assumer mon devoir de prêcher ce dont j’étais chargé. Sachez que c’était la parole de Dieu transmise par moi. A part mon frère si présent il n’existera plus de « Amir-ul-mou’minîne » et ce titre n’est admis et ne convient seulement qu’à Ali (as)

4- Présentation et élévation d’Ali par le prophète en personne

Le prophète prit ensuite la main de l’imam Ali (as) par le coude et le souleva. Depuis que le messager de Dieu avait pris place sur le podium, le prince des croyants Ali (as) s’était mis debout sur un escalier plus bas par rapport à la position du prophète (ç). Sa position donnait sur le côté droit et on avait l’impression que tous les deux étaient sur une même ligne face à la foule. Le prophète le souleva et leurs mains respectives se retrouvèrent bien tendues vers le ciel. Puis le prophète continue :

Ô gens, Ali est mon frère, mon testamentaire, le dépositaire de l’ensemble de mon savoir, le chef suprême et le guide ayant autorité sur ma communauté et sur tous ceux qui se sont convertis à ma religion. Il est l’héritier de la bonne exégèse du livre sacré et invite les hommes à suivre le Seigneur. Il est celui dont l’œuvre complait à Dieu, Il combat ses ennemis, blâme les pécheurs et les encourage plutôt à obéir à leur Seigneur. Il est le guide succédant au prophète, le souverain des croyants, l’imam de la guidance déterminé par Dieu, l’élite du peuple et l’exécuteur des traitres, des dissidents et des égarés de la voie divine selon l’ordre de Dieu qui dit dans ses saintes écritures : « Je ne changerai point ma parole ». Seigneur ! Suivant ton ordre je dis alors : « ô Seigneur ! Sois maitre de ceux qui respectent sa primauté (hyperdulie) et lui obéissent et sois hostile envers ses adversaires, soutient ses adeptes et déploie ta colère sur ses dissidents. Que ta haine soit sur ceux qui le désapprouve et ta fureur soit sur les usurpateurs de statut légitime ».

Ô Dieu tu as fait descendre ce verset à propos d’Ali à propos de sa nomination pour ce jour-ci : « Aujourd’hui j’ai parachevé votre religion et accompli mon bienfait sur vous ; j’agrée l’islam (la soumission totale à Dieu) comme religion  comme étant votre religion » et tu as dit : « la seul religion admise auprès de Dieu est l’islam » et « Le choix de toute autre religion à part celle-ci est inacceptable, et ses pratiquants seront du nombre des perdants ». Ô Dieu, je te prends à témoin que je viens d’accomplir ma mission.

5- Recommandation à la communauté sur la question de l’imamat

 Ô gens, Dieu a perfectionné votre religion avec l’imamat et la succession des imams (les guides suprêmes, spirituels et impeccables). A priori, tous ceux qui ne suivent pas la voie unique d’Ali et des imams qui seront des miens de la lignée alaouite jusqu’à la résurrection, auront gâché leurs œuvres et demeureront en enfer : «sans aucune remise et indulgence ils y séjourneront ».

Ô gens, Ali est au comble de ma prédilection, le plus proche de ma personne et le plus compétent et radieux d’entre vous à mon avis ; le Dieu honoré et glorifié ainsi que moi sommes tous contents de lui. Toute satisfaction et parole élogieuse écrite dans le saint coran n’est destinée qu’à son statut. Quand Dieu s’adresse aux croyants, il en est le devancier. Dieu n’a promis le paradis céleste dans cette sourate : (n’avons-nous pas accordé à l’homme…), qu’Ali. Ö gens, il vient en aide à la religion et soutient le prophète, il est le pieux splendide et le guide érudit. Votre prophète est le meilleur des messagers de Dieu et votre guide (le maître ayant autorité intégrale sur vous) et ses descendants élus sont supérieurs à tous saints messagers de Dieu. Ô gens, la lignée des prophètes réside toujours dans leur descendance ; mes successeurs en qualité d’imam sont de ma postérité, descendant d’Ali, le prince des croyants. Ô gens, Satan a fait chasser Adam de sa première demeure en suscitant son envie, donc ne l’enviez point sinon vous altérerez vos bons actes et vous vous dévierez de cette façon de la voie d’ascension. Vraiment Adam n’est tombé que pour une seule indélicatesse indigne pour un prophète alors qu’il était le bien-aimé du Dieu honoré et glorifié. Quant à vous, que peut-on dire sur votre fin! Parmi vous il y a les adversaires de Dieu ; retenez que seul le malheureux témoigne de la rancune à l’égard d’Ali et uniquement le pieu se soumet à son règne. Nul ne peut éprouver de l’attrait pour Ali à moins qu’il soit pieux. Nul ne croirait en lui à moins qu’il soit un pur croyant ; je jure par Dieu que la sourate Asr n’a été révélée qu’en l’honneur d’Ali ; quel croyant sauf Ali s’adonne autant à la vérité et à la patience comme l’exprime cette sourate. Que Dieu soit témoin que je viens d’accomplir mon devoir : « il n’existe à la charge d’un prophète autre que la prêche » (. Et Si vous criez Au mensonge, d'autres nations avant vous, ont aussi traité (leurs prophètes) de menteurs et d’imposteurs. Toutefois, Il n’incombe au Messager que la transmission claire et intégrale du message.

. Dis: ‹Obéissez à Allah et obéissez au messager. S’ils se détournent,... il [le messager] n'est alors responsable que de ce dont il est chargé; et vous assumez ce dont vous êtes chargés. Et Si vous Lui obéissez, vous serez bien guidés›. Et il n'incombe au Messager que de transmettre explicitement (son message).

Ô gens « pratiquez la piété et observez l’obéissance à l’égard de Dieu autant que vous pouvez et quittez le monde étant musulman (soumis totalement à Dieu) ».

6- Allusion aux conspirations des hypocrites

Ô gens,  «croyez en Dieu, son prophète et en la lumière descendue avec lui avant que Nous changions les visages en d’autres bien pires ou de peur qu’à l’instar des transgresseurs du Sabat vous soyez expatriés en conséquence ( vous à qui on a donné le Livre, croyez à ce que Nous avons fait descendre confirmant ce que vous aviez déjà, avant que Nous effacions des visages et les retournions sens devant derrière, ou que Nous les maudissions comme Nous avons maudit les gens du Sabbat. Car le commandement d'Allah est toujours exécuté ». Je jure par Dieu que ce verset fait allusion à certains de mes compagnons dont je connais les noms et je suis chargé garder le silence. Ce que fera chacun suscitera dans son cœur l’amour ou la haine envers Ali (tel sera le critère d’appréciation de tout acte auprès de Dieu).

Ô gens, la lumière a été introduite par Dieu dans mon cœur, puis dans le cœur d’Ali et dans ceux des imams de sa postérité jusqu’à Mahdi, le dernier guide qui parviendra à réhabiliter l’ordre de Dieu ainsi que tout droit qui est le nôtres. Certes, Dieu l’a assigné comme étant la preuve pour les insouciants, les fautifs, les adversaires, les dissidents, les faussaires, les usurpateurs, les injustes et dans toute la vie. Ô gens, je vous avertis que je suis le messager de Dieu tout comme ceux apparus auparavant. Si je meurs ou si je suis tué, reviendrez-vous sur vos pas (à l’ignorance) pour suivre vos ancêtres ? Dans ce cas, «vous ne ferez point tort à Dieu et il récompensera les gens reconnaissants et endurants ». Sachez qu’Ali et ses descendants de ma lignée, se distinguent par ces attributs.

Ô gens, vous ne pouvez pas m’imposer d’obligations, ni à Dieu non plus, tout simplement parce que vous vous êtes convertis à l’islam, sinon vous auriez gâché vos bonnes actions et par conséquent vous encourrez la colère de votre Seigneur et il vous enverra dans le feu composé de fer et de cuivre » vraiment « il veille sur vous ». Ô gens, prenez garde car plus tard viendront «des chefs de communauté qui vous orienteront vers le feu infernal et lors du jugement dernier ils ne seront point soutenus ». Je vous signale que nous les détestons.

Ô gens, ils séjourneront avec leurs alliés compagnons « au plus bas niveau de l’enfer », « là où seront réincarnés les hautains » Notez que ce sont les gens de la feuille ; remarquez qu’à chacun incombe donc le carnet de ses actes. Ö gens, certainement en désignant Ali et les héritiers de l’imamat comme mes seuls successeurs jusqu’au jour de la résurrection, je me suis acquitté de ce dont j’étais chargé à savoir qu’il est le seul maître suprême à toutes les personnes présentes et les absentes et à ceux qui témoignent de cette vérité ou pas, ainsi qu’à toutes les générations futures. Transmettez ma parole à ceux qui n’ont pas participé à cette prédilection et aussi à vos descendants (les présents le transmettent aux absents et les parents à leurs descendants). Je vous préviens que bientôt des usurpateurs s’accapareront le statut d’imamat en substituant injustement son titre par celui de califat. Dieu les maudira, ensuite les flammes brûlantes et le cuivre fondu envahiront les corps des hommes et des djinns, ils ne seront pas les abrités le jour de la résurrection ». Ô gens, « Dieu honoré et exalté soit-il ne vous lâchera pas tant qu’il n’aura pas séparé les purs des impurs et il ne veut pas vous aviser du suprasensible » (faisant référence au verset 179 de la sourate Aali Imran). Aucun peuple n’a nié la vérité sans que Dieu le démolisse avant la résurrection et qui ne serait pas livrée ultérieurement à l’imam Mahdi. Certainement Dieu tiendra sa parole. Ô gens, parmi les générations d’antan il y avait de nombreux égarés que Dieu a fait périr et il se comportera pareillement aux derniers. Le Dieu très haut a dit : «n’avons-nous pas exterminé les premières générations et les suivantes, Dieu agira pareillement envers les criminels. Que sera affreux l’état de ceux qui ont rejeté la vérité le jour du jugement dernier »,. Ô gens, certes Dieu m’a enseigné tous ses préceptes, je les ai également légués à Ali selon sa volonté. Ainsi cette érudition est conférée à lui. Donnez pleine obédience à ses injonctions, fiez-vous à son orientation et tenez fermement à ses intentions afin de vous faciliter  la perfection spirituelle et « veillez à ce que vos intentions individuelles ne vous éloignent des siennes »

7- Les partisans des Ahl-ul-bayt et leurs ennemis

Ö gens, je suis le droit chemin de la vérité que Dieu vous a ordonné de suivre ; ensuite Ali et mes descendants de sa lignée, le sont aussi. Ils vous y conduisent en toute sécurité. Puis le prophète récita la sourate Fatiha : « au nom d’Allah le clément le très miséricordieux, louange à Dieu … » (jusqu’à la fin de la sourate). Le prophète poursuit : « par Dieu, ce verset descendu fait allusion à ma personne et aux imams aussi bien de manière générale que particulière ils sont ceux que Dieu aime et « ils ne craignent rien et ne s’affligent non plus ». « certes ,le parti de Dieu sera vainqueur et dominant » et sachez que les adversaires d’Ali sont des sots incrédules, des suppôts de diables, qui « propagent des mensonges et des futilités aberrantes comme l’orgueil et prétention dans le but d’égarer les gens. Notez que les adeptes des imams sont ceux dont Dieu a fait allusion dans son livre : « Ne trouveras-tu nul croyant ayant foi en Dieu et à la résurrection, qui puisse aimer les ennemis de Dieu et de son prophète même si ces derniers fassent parti de leurs familles ou de leurs communauté ; ces gens dont les cœurs sont enracinés dans la foi en Dieu ». Leurs adeptes sont ceux que Dieu décrit dans son livre ainsi : « les fidèles n’ayant point dissimulé leur foi par la tyrannie et l’injustice, seront conduits et abrités ». Notez que leurs maîtres sont ceux qui ne sont plus dubitatifs « après avoir embrassé la foi en Dieu ». Ma foi, leurs adeptes entreront au paradis « accueillis par le cortège des anges accueillants ». Ainsi : «le salut soit sur vous, soyez les bienvenus et demeurez-y éternellement ». Le paradis sera leur récompense et « ils y recevront des bienfaits infinis ». Les ennemis « seront envoyés en enfer » et « ils entendront les terribles cris et le rugissement horrible des flammes surgissant de l’enfer ». Attention, Dieu dit à propos des rebelles et des incrédules obstinés : « chaque groupe entrant en enfer sera ainsi interrogé par les gardiens : » n’avait-t-on pas envoyé un avertisseur vers votre communauté », ils répondront : « si, mais nous l’avons nié en disant : Dieu n’a rien révélé et vous n’êtes que des égarés. Et cette interpellation continuera jusqu’à ce que la parole de Dieu soit annoncée : « que les hôtes du brasier infernal soient anéantis ». Certes les adeptes des imams sont ceux qui se tiennent modestes à l’égard de leur Seigneur de l’invisible et la grâce. Vraiment la grande récompense leur appartient. Ö gens, quelle grand écart y-a-t-il entre le supplice et la rétribution. Nos ennemis seront molestés et nos adeptes seront loués et vénérés. Ö gens, rappelez-vous que je suis avertisseur et je vous avertis. Ali est annonciateur et il vous guide. Je suis le prophète et Ali est mon confident, mon tuteur, mon testamentaire, mon annonciateur et mon successeur. Je suis messager et Ali est l’imam (le maître de la guidance) qui me succèdera ensuite, les imams subséquents dont je suis l’ancêtre, sont de la descendance alaouite (des enfants d’Ali).

 

8- L’imam Mahdi (aj)

Sachez que le dernier imam sera de notre postérité et il s’appelle Mahdi, le résurrecteur et le vainqueur de toutes les religions. Il vengera tous les injustes, il fera tomber toutes les forteresses. Il vaincra et guidera toutes les tribus polythéistes. Certainement, il sera vindicatif en faveur des amis de Dieu et viendra en aide à sa religion. Sachez qu’il est celui qui disposera d’une profonde mer. Il sera autant gracieux à l’égard des savants qu’ils sont pourvus de sagesse et se comportera de la même façon envers les ignorants à la mesure de leur ignorance. Il est l’élu de Dieu, le dépositaire de la guidance et l’héritier de la science divine qui appréhende toutes les conceptions. Il annonce la parole de son Seigneur le vainqueur et le somptueux et réhabilite ses emblèmes. C’est à lui que le règne de la terre est octroyée, et celui dont certains prédécesseurs avaient annoncé l’avènement au fils des temps. Il est l’ultime maître et la preuve divine (ici « la preuve » ne correspond spécifiquement qu’à la charge d’imamat de ce dernier, mais les autres imams seront également les preuves de Dieu le jour du jugement dernier (Toute vérité et lumière n’existent qu’en lui et nul vainqueur et successeur ne lui surviennent. Certes il est la preuve et le maître suprême de Dieu sur sa terre et son ordre est à obéir par toutes les créatures et les sciences occultes et apparentes lui seront confiées.

 

9- La question de l’allégeance

Ö gens, j’ai toujours été messager et enseignant à votre égard, par la suit, c’est Ali qui s’en chargera. Mon discours terminé, je vous invite à lui serrer la main en signe d’agrément pour son autorité et sa suprématie. Un geste de soumission à son règne d’imamat qui débutera dès ma disparition et aussi en signe de serment d’allégeance à lui tel que convenu : le Seigneur, moi et Ali. Je suis chargé d’établir ce pacte entre vous et mon Seigneur honoré et glorifié soit-Il. « En effet, ceux qui prêteront serment d’allégeance à Ali, le face en toute sincérité et vérité à Dieu. La main de Dieu est au-dessus de tous. Ceux qui trahiront ce pacte auront en vérité causé du tort à eux-mêmes ; et ceux qui restent fidèles à cet engagement, Dieu leur donnera une immense récompense ».

 

10- Licites, illicites, obligations, interdictions.

Ô gens, le grand (hajj) et le petit (Omrah) pèlerinage rituel à la Mecque font partie des préceptes de Dieu dans lesquels il vous est conseillé de faire de multiples tours autours de la Ka’ba. Ô gens, accomplissez ce devoir à la maison de Dieu (Ka’ba). Personne n’y accède sans être approvisionné et gratifié par la suite ; nul ne s’en détournerait sans devenir frustré et misérable. Ô gens, aucun fidèle n’a été encadré dans les étapes de l’accomplissement de ses obligations lors des cérémonies de hajj sans que Dieu n’ait pardonné tous ses péchés précédents (pourvu qu’on ne récidive plus après).

Ô gens, les pèlerins de Ka’ba seront soutenus et gratifiés et les prestations de leur voyage sont compensées par la providence inattendue de Dieu. Certes Dieu n’annule point le lot affecté aux bienfaiteurs. Achevez le pèlerinage à la Mecque en toute sagesse et tachez d’acquérir un profond sens de sa vérité et de sa vertu. Ne retournez qu’avec un esprit de pénitence et de piété. Ô gens pratiquez la prière quotidienne (salat) et donnez l’aumône légale tel que Dieu vous a ordonnées et si des quelconques circonstances ou incidents surviennent et vous fassent oublier ou négliger les pratiques rituelles ; référez-vous à Ali car il est votre maître assigné à vous expliquer les préceptes et les enseignements adéquats selon la tradition religieuse et ses dispositions légales. C’est à lui que Dieu glorifié soit-il a octroyé le titre de guide suprême subordonné au prophète et il exercera son autorité quand ma vie touchera à sa fin. Nous sommes très proches l’un de l’autre ; Ali et ses descendants successeurs sont élus pour répondre à vos questions et vous enseigner ce que vous ignorez.

Ö gens, les préceptes et les instructions divines sont si nombreuses qu’il serait difficile de vous le transmettre actuellement. Donc, je suis chargé d’obtenir votre accord et vous entendre attester que je vous ai transmis tout concernant l’authenticité et la légitimité de l’autorité d’Ali et les autres imams qui seront de ma descendance de la lignée d’Ali, dont l’ultime sera Mahdi jusqu’au jour où il rencontrera Dieu qui. De tout licite et illicite, je vous ai avisés et je n’y renonce pas et je n’y change rien. Rappelez-vous cela et recommandez-les entièrement les uns aux autres sans retenue, modification ou substitution. Attention, je répète : pratiquez la prière rituelle, donnez l’aumône légale, recommandez le bien et déconseillez le blâmable, méfiez-vous car ce rite obligatoire se situe en priorité des croyances de ce message qu’il faut transmettre aux gens, les inviter à l’accepter et à fustiger ses négateurs ; car vous êtes chargés de ma part selon l’ordre Du Dieu honoré et exalté. Nul acte relatif à la recommandation du bien et à la proscription de l’interdit ne se parachève qu’en compagnie d’un imam infaillible. Ô gens, le coran vous apprend que : « le reste de l’imamat se place dans la descendance de Ali », je vous informe qu’ils seront de ma descendance ainsi que les siens. A ce sujet Dieu a annoncé dans son livre « Nous avons déposé le cycle d’imamat dans sa postérité ». Et j’ai dit « si vous vous référez avec austérité au coran et aux imams, vous ne vous égareriez jamais ». Ô gens, observez la piété avec persévérance, et prenez garde du moment très redoutable de la résurrection tel que Dieu honoré et glorifié soit-il l’a toujours dit : «Certes, le tremblement de terre ultime sera un phénomène sans pareil ». Souvenez- vous de la mort, (de la résurrection), du jugement, des normes de la religion, des principes du jugement, de la reddition des comptes, du châtiment et de la récompense, tout est entre les mains du Seigneur des mondes. Celui qui accomplit de bons actes recevra son prix et le malfaiteur ne sera pas admis au paradis.

11- Cérémonie d’allégeance.(1)

Ö gens, vous êtes si nombreux qu’il m’est impossible d’obtenir votre accord en nous serrant la main, je suis commandé par le Dieu honoré et glorifié de parvenir verbalement à ce que vous devez promettre et acquiescer à Ali , le chef des croyants, et aux imams subséquents, descendants de Ali tenant leur origine de ma postérité, et je dois entendre votre confession d’être informés grâce à moi à savoir qu’ils ne sont certainement que parmi mes descendants ; alors dites tous : « nous avons entendu ce que tu viens de nous annoncer de la part de notre seigneur à propos de notre imam Ali, le chef des croyants, et ceux de sa descendance. Nous l’agréons et nous nous soumettons à son autorité suprême en lui prêtant ainsi serment d’allégeance. Nous l’agréons la légitimité de leur statut par nos cœurs, nos âmes, nos langues et nos mains et nous vivrons, mourrons et souhaitons être ressuscités étant fidèles. Nous n’y porterons aucun changement et modification, ne nous en doutons, ne nous en détournons point ni l’enfreindre. Tu nous as transmis le message divin en ce qui concerne la désignation d’Ali et des imams de ma postérité, de la lignée de l’imam Hossein, les privilégiés, et ceux à qui Dieu conférera successivement ce statut. Ce pacte, nous le tenons à cœur et nous l’attestons nos langues, nos âmes, et nos mains ». Tant mieux pour ceux qui parviennent à lui serrer main sinon les autres doivent le confirmer verbalement ainsi : « nous avons tous agréé cette apostolat d’imamat et le transmuons jamais. Que Dieu soit témoin de notre sincérité. Nous assumons le devoir de transmettre ton message à nos enfants et à nos familles bien qu’ils soient près ou loin de nous et nous prenons Dieu comme témoin de notre engagement, vraiment Dieu seul nous suffit. En outre tu es à présent témoin de notre confession ». Ô gens, quoique vous disiez, Dieu entend toutes les voix et également tout ce que les âmes gardent discrètement, « quiconque se convertit à la voie divine, il ne le fait qu’en sa propre faveur et ceux choisissant les voies divergentes ne feront tort qu’à eux-mêmes ». Celui qui prêtre serment d’obédience, le prête en vérité à Dieu, « la main de Dieu est au-dessus des leurs ». Ô gens, prêtez serment d’allégeance à Dieu, à moi, à Ali, le chef des croyants, et Hassan et Hossein et aux autres imams désignés par la divinité pour ce monde et pour l’au-delà. Dieu fera périr ceux qui les trahissent et aura pitié de ceux qui y restent fidèles. « Les transgresseurs font tort à eux-mêmes et les fidèles seront extrêmement rétribués par Dieu ». O gens, propagez ce que vous avez entendu et appelez Ali par son titre honorifique, « le chef des croyants ». Et dites : « nous obéissons à ce que nous venons d’entendre. Ö notre seigneur accorde nous ton pardon et le retour sera certainement vers toi ». Et dites : « louange à Dieu qui nous a guidé sur la bonne voie, sinon nous ne pourrions pas nous délivrer de l’obscurité ». Certes les privilèges d’Ali, fils d’Abou Taleb, se répertorient auprès du Dieu honoré et glorifié et il les a cités dans le saint coran. Ils sont si nombreux que je ne puis les mentionner en ce moment. Celui_ qui vous les annonce, les connait certainement, alors il doit être confirmé. O gens, celui qui se soumet à Dieu, à son prophète, à Ali et aux imams que je viens de présenter, acquerra un grand succès. Ô gens, ceux qui se précipitent à lui serrer la main en signe d’acquiescer à son autorité en le saluant par son titre honorifique « le souverain des croyants », accéderont au paradis des faveurs. Ô gens, dites ce qui agrée à Dieu et si quiconque sur la terre témoigne de l’impiété envers lui, ne pourra pas lui causer le moindre préjudice. Ô Dieu remets les péchés à ceux restant fidèles à ce que je viens de proclamer et sois furieux envers les mécréants négateurs et Dieu soit loué.(2)

 

Notes:

1- Athâr ul ghadi Mohammd Baqir Ansari, editions Maoloud ka’ba, cite par Ihtijâj de Sheikh Tabrisi, page 55-67, Beyrouth

2- Extrait de Ghanjnameh de l’imam Ali (as), le theme Ghadir et la succession

 

Mots clés: